Michele Scarponi disparaît à 37 ans : tout le peloton lui rend hommage

Catégories : Brèves

La nouvelle est tombée brutalement, en ce samedi matin d’avril, alors que les esprits étaient encore sur les favoris de Liège-Bastogne-Liège ou la préparation des prochaines stars du Giro. L’Italien Michele Scarponi (Astana), âgé de 37 ans, est décédé tragiquement, renversé par un van alors qu’il était à l’entrainement dans sa région, au lendemain de son retour du Tour des Alpes, sur lequel il avait remporté la première étape et terminé quatrième du classement général. Une disparition qui bouleverse l’ensemble du peloton, tant le cycliste des Marches était apprécié pour sa jovialité et sa bonne humeur constante.

Michele Scarponi avait 37 ans, une femme et deux enfants. Une belle carrière cycliste derrière lui mais aussi devant lui. Le leader d’Astana pour le prochain Giro venait en effet de confirmer sur le Tour des Alpes qu’il était en grande forme pour la grand-messe du cyclisme italien en remportant la première étape au terme d’un sprint autoritaire, avant de conclure l’épreuve à la quatrième place finale. Cette carrière a été brutalement interrompue sur un tragique accident. Alors qu’il était revenu dans la maison familiale vendredi soir, avec son masseur, Scarponi s’était lancé dans une habituelle sortie d’entraînement dans les alentours de Filottrano, dans les Marches, ce samedi matin. Mais à un carrefour, Scarponi a heurté de plein fouet un van qui n’a pas vu le cycliste italien.

Une véritable tragédie dans un monde cycliste qui compte ses disparus depuis de trop nombreuses années. Kristof Goddaert avait notamment laissé la vie suite à une chute et un accident avec un tram dans la région anversoise voici quatre ans. Sans oublier les disparitions d’Antoine Demoitié ou Wouter Weylandt, décédés en pleine course…

Michele Scarponi fait désormais l’objet de nombreux hommages de la part du peloton cycliste, qui l’appréciait pour sa jovialité et ses entraînements dans la bonne humeur. Pierre Rolland se rappelle ainsi « des sprints » qu’il réalisait contre l’Italien, « comme des cadets ». Son ancien équipier Vincenzo Nibali n’a lui « pas de mots pour (son) ami ». Gianni Meersman rend hommage à « un des coureurs les plus drôles du peloton ». Mark Cavendish, pour sa part, évoque « un des plus gentils coureurs que vous pouviez rencontrer ». Et les messages sont encore nombreux de la part du peloton…

Michele Scarponi était l’un des meilleurs cyclistes italiens pour les courses par étapes. Suspendu deux ans pour son implication dans l’affaire Puerto en 2007, le cycliste transalpin est revenu à la compétition en 2009 et a notamment remporté Tirreno-Adriatico et deux étapes du Tour d’Italie. Il a également terminé quatrième du Giro en 2010 avant d’obtenir le maillot rose sur tapis vert l’année suivante suite à la suspension d’Alberto Contador pour son contrôle positif au clenbutérol. Il a encore fini quatrième du Tour d’Italie en 2012 et 2013 et espérait encore accrocher le podium cette saison, en tant que leader d’Astana, suite au forfait de Fabio Arù. L’équipe Astana n’a pas encore communiqué sur la suite du programme de l’équipe ou sur un éventuel retrait suite à cette tragique disparition.

Toutes nos pensées vont aux proches et à la famille de Michele Scarponi.

Gr.I. - Photo: Astana Pro Team/Bettini Photo

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.