À Travers la Flandre : Quick Step a enfin retrouvé un plan de bataille grâce à Lampaert et Gilbert

Catégories : Route, Vidéos

Après une campagne printanière manquée en 2016, l'équipe belge Quick Step Floors devait retrouver la confiance de ses supporters sur les pavés cette saison. Certes, la formation n'a pu confirmer ce regain d'ambition sur le week-end d'ouverture de la saison belge. Le rodage de début de saison a finalement pris plus de temps que prévu, et les hommes de Patrick Lefevere ont attendu la reprise du printemps flandrien, sur les pavés d'À Travers la Flandre, première classique de préparation pour le Tour des Flandres, pour démontrer leur pic de forme. Avec une démonstration de force de la part de Philippe Gilbert, Yves Lampaert et Tim Declercq, animateurs d'une journée parfaite pour les coureurs en bleu et blanc, conclue par la victoire du local du jour.

Après l'échec du printemps 2016, durant lequel l'équipe la mieux taillée pour les classiques n'a jamais pu lever les bras sur les principales courses d'un jour du calendrier (sans compter le succès de Marcel Kittel sur le particulier Grand Prix de l'Escaut), Quick Step Floors était attendue sur les prochains pavés flandriens. Certes, la formation belge a eu quelques difficultés durant le week-end d'ouverture de la saison belge et n'a pu triompher sur Milan-Sanremo malgré une forte présence aux avant-postes. Il ne manquait donc pas grand-chose pour enfin lever les bras sur une course d'un jour digne de ce nom. Avant d'envisager les prochaines grandes échéances que sont le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, les monuments que chaque spécialiste des pavés rêve de coller à son palmarès, les coureurs de Patrick Lefevere devaient révéler une nouvelle fois leur force de frappe dès la première classique de préparation de la semaine, À Travers la Flandre. Et ils n'ont pas manqué leur coup.

À près de 75 kilomètres de l'arrivée, sur le Berendries, loin des pavés, le champion de Belgique Philippe Gilbert, enfin titularisé sur les Flandriennes, a lancé la bonne attaque de la journée, permettant à un peloton d'une vingtaine de coureurs de prendre son envol. Personne n'a finalement eu le jump nécessaire pour poursuivre le travail de la nouvelle recrue de Quick Step. Et dans le Paterberg, Gilbert a encore réalisé une puissante attaque pour ne conserver que trois coureurs à ses côtés : son équipier belge Yves Lampaert, local du jour, le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) et l'Australien Luke Durbridge (Orica-Scott). "Tous les morceaux du puzzle se sont mis parfaitement en place. Nous étions un collectif très fort dès le départ, et on l'a confirmé durant la course", confie ainsi Lampaert. "J'ai rapidement fait le forcing pour ne pas laisser filer cette attaque. Et quand Gilbert a attaqué dans le Paterberg, j'étais prêt à travailler pour Philippe".

Les deux coureurs de Quick Step ont ainsi profité de leur supériorité numérique pour attaquer l'un et l'autre dans les dix derniers kilomètres. Gilbert a d'abord tenté une nouvelle offensive sur le court et aisé Nokereberg. "Les autres ont directement suivi. J'ai dû m'arracher pour pouvoir suivre, mais j'ai vu que les autres avaient aussi eu du mal", explique Lampaert. "J'ai vu que Durbridge prenait ma roue, puis Lutsenko. J'ai tenté mais cela n'a pas fonctionné de suite", ajoute Gilbert. "On a joué la carte collective". Car juste après cette dernière ascension de la journée, Lampaert a joué sa carte via une longue accélération, que Durbridge n'a pu relancer. "Yves a attaqué au bon moment", confirme son équipier, qui a directement pris la roue de Durbridge pour favoriser la sortie du régional du jour. Suffisant pour assurer la victoire de Lampaert, face à des adversaires incapables de se relayer régulièrement pour assurer la chasse du leader.

cyclisme,uci,worldtour,À travers la flandre,roulers,waregem,yves lampaert,flanders classics,philippe gilbert,quick step floors,dwars door vlaanderen

Lampaert a ainsi pu profiter de cette dernière ligne droite, dans sa commune, sous les vivats de la foule. "Yves a vraiment mérité cette victoire. Il a un gros moteur et roule toujours au service des autres. Je suis content qu'il gagne cette course à domicile. Je ressens les mêmes émotions que si j'avais gagné", sourit Gilbert, artisan de cette victoire collective. Car cette fois, les Quick Step n'ont pas hésité à prendre leurs responsabilités. Non pas en menant le peloton sur les bergs, en attendant la bonne côte pour lâcher les gaz. Il était cette fois question d'afficher sa puissance rapidement pour évincer le plus d'adversaires possibles. Avec un résultat positif au final. Quick Step avait déjà tenté cette tactique sur Paris-Roubaix 2016, sans succès. Cette victoire sur À Travers la Flandre confirme que la formation de Patrick Lefevere doit poursuivre sur cette voie. Dès ce vendredi, sur l'E3 avec Tom Boonen au départ ? Face à Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) ou encore Greg Van Avermaet (BMC) sur la liste de départ, la tâche s'annonce plus ardue.

Résultats de la 72e édition d'À Travers la Flandre (Roulers > Waregem, 203 km) :

1. Yves Lampaert (BEL, Quick Step Floors) en 4h47'26"
2. Philippe Gilbert (BEL, Quick Step Floors) à 0'39"
3. Alexey Lutsenko (Kaz, Astana Pro Team)
4. Luke Durbridge (Aus, Orica-Scott)
5. Dylan Groenewegen (P-B, LottoNL-Jumbo) à 1'03"
6. Oliver Naesen (BEL, Ag2r-La Mondiale)
7. Tiesj Benoot (BEL, Lotto-Soudal)
8. Dylan van Baarle (P-B, Cannondale-Drapac)
9. Mitchell Docker (Aus, Orica-Scott)
10. Florian Sénéchal (Fra, Cofidis, Solutions Crédits)

> Cliquez ici pour découvrir les résultats complets.

Lepistö s'offre le plus beau succès de sa carrière

Après le triplé d'Amy Pieters à Waregem, difficile d'imaginer un autre scénario qu'une arrivée au sprint sur les routes d'À Travers la Flandre féminin. Sans Pieters au départ, la course était toutefois bien plus ouverte que ces dernières saisons. C'est toutefois un peloton réduit à une quinzaine d'unités qui s'est présenté dans la dernière ligne droite pour un final explosif. Et au concours du plus grand braquet, la Finlandaise Lotta Lespistö (Cervélo-Bigla) s'est montrée la plus véloce, signant ainsi sa première victoire sur une grande classique. "Lisa (Klein) a réalisé un incroyable travail aujourd'hui. À la fin, il y avait 16 cyclistes et elle m'a dit: 'Je vais tout donner pour t'aider'. Elle m'a emmenée à l'avant pour le sprint et j'ai gagné", confie la championne de Finlande de 27 ans. Un sprint entre costauds qui annonce une revanche, dimanche, sur Gand-Wevelgem ? Réponse sur les routes flandriennes ce week-end.

Résultats de la 6e édition d'À Travers la Flandre féminin (Waregem > Waregem, 114.4 km) :

1. Lotta Lepistö (Fin, Cervélo-Bigla) en 2h55'40"
2. Gracie Elvin (Aus, Orica-Scott)
3. Lisa Brennauer (All, Canyon SRAM Racing)
4. Lucinda Brand (P-B, Team Sunweb)
5. Thalita de Jong (P-B, Lares-Waowdeals)
6. Lotte Kopecky (BEL, Lotto-Soudal Ladies)
7. Romy Kasper (All, Alé Cipollini)
8. Janneke Ensing (P-B, Alé Cipollini)
9. Katarzyna Niewiadoma (Pol, WM3 Energie)
10. Ann-sophie Duyck (BEL, Drops) à 0'02"

> Cliquez ici pour découvrir les résultats complets.

Grégory Ienco - Photos : Twitter @QuickStepTeam - Bettiniphoto/Astana Pro Team

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.