Liège-Bastogne-Liège : et si tout se jouait dans la rue Naniot ?

Catégories : Route, Vidéos

La litanie des critiques des classiques ardennaises va-t-elle prendre fin ce dimanche au terme de la 102e édition de Liège-Bastogne-Liège ? La plus longue des épreuves du triptyque n'offrira pas de grands bouleversement dans sa première partie mais arborera un final surprenant avec une courte côte pavée de 600 mètres pour assurer aux puncheurs une dernière chance de s'isoler avant l'habituelle arrivée sur le sommet d'Ans. Et avec le froid et la neige annoncés, la course s'annonce d'autant plus rude.

La Rue Naniot va faire mal

C'est la grande découverte de cette 102e édition : avant de se lancer dans une courte montée de 800 mètres vers le sommet d'Ans, le peloton de Liège-Bastogne-Liège devra cette fois tourner d'abord à droite pour affronter une côte pavée de 600 mètres à 10,5% de moyenne, un beau mur qui devra être passé en force après 250 kilomètres d'efforts. Il s'agira donc de lancer un premier sprint sur cette pente abrupte avant une descente large mais sinueuse jusqu'au pied de l'ancienne côte d'Ans, toujours à escalader avant le virage à gauche menant à l'arrivée. Les éventuelles attaques seront donc intenses, surtout après la bataille attendue sur la côte de Saint-Nicolas, moins abrupte mais plus longue. La Rue Naniot va bien user...

Du moins, c'est l'envie des organisateurs qui en ont visiblement marre de la classique transition entre la Redoute, la Roche-aux-Faucons et Saint-Nicolas, avec un simple dégrossissement du peloton au fil des ascensions, sans véritable attaque de favoris aux avant-postes. Cette Rue Naniot peut donc faire la différence, du moins si un groupe conséquent n'arrive pas au pied. Tim Wellens (Lotto-Soudal) affirme pour sa part que "600 mètres après 250 kilomètres dans les pattes, c'est anecdotique", mais ajoute que les coureurs sortiront sûrement "quand la pente est la moins raide", soit à son sommet où la pente passe à 4% pour les 150 derniers mètres. Si personne n'attaque, ce sera en tout cas une déception pour les équipes d'ASO, organisateurs de la classique wallonne. Surtout vu le temps très froid et la neige annoncés sur les hauteurs...

cyclisme,uci,worldtour,liège-bastogne-liège,ans,côte de la redoute,rue naniot,côte de la roche-aux-faucons,alejandro valverde,julian alaphilippe,tim wellens

Tous contre Movistar ?

Si les spectateurs veulent du spectacle entre Liège et Ans, il faudra en tout cas espérer que le peloton adopte une autre attitude face à la domination de l'équipe Movistar du tenant du titre Alejandro Valverde. Bien amorphes, à l'exception d'Etixx-Quick Step, lors de la Flèche Wallonne, les rivaux du Murcien devront cette fois être bien plus mordants dans leurs offensives et anticiper l'habituel enchaînement Redoute-Roche aux Faucons-Saint-Nicolas pour faire mal aux équipiers de Valverde. Car le coureur espagnol, de son côté, n'attend qu'une course calme, avec quelques à-coups sans plus, pour se poster aux avant-postes et dégainer son sprint dans la dernière ligne droite sur la rue Jean Jaurès.

cyclisme,uci,worldtour,liège-bastogne-liège,ans,côte de la redoute,rue naniot,côte de la roche-aux-faucons,alejandro valverde,julian alaphilippe,tim wellens

Les Etixx-Quick Step ont déjà montré vers le Mur de Huy qu'ils comptaient animer la course : l'équipe est jeune (Dan Martin est l'ancien du groupe avec ses 29 ans) et compte bon nombre de talents pour accélérer la course avant la Redoute, que ce soit Petr Vakoc, Julien Vermote ou encore Julian Alaphilippe. Il faut exploser le peloton, surprendre les favoris en emmenant avec soi quelques outsiders de choix, pour faire travailler les équipiers des hommes les plus forts du peloton. Lotto-Soudal a également cette possibilité avec Jelle Vanendert, Tim Wellens ou encore Tony Gallopin, leader annoncé sur ces routes. De même que le Team Sky de Michal Kwiatkowski, Wout Poels et Chris Froome. Ou l'équipe Orica-GreenEDGE de Michael Albasini, Michael Matthews et Simon Gerrans. Les gros collectifs sont donc nombreux sur cette Doyenne.

Gilbert absent pour son rendez-vous

Du côté de BMC, l'ambiance est moins optimiste. La formation a perdu son meilleur élément sur Liège-Bastogne-Liège, Philippe Gilbert. Vainqueur en 2011, le Remoucastrien n'est jamais apparu dans sa meilleure condition depuis sa blessure au doigt à l'entraînement. Devant rectifier sa position à chaque reprise sur l'Amstel Gold Race et la Flèche Wallonne, il en a attrapé des maux de dos. Déjà en mauvaise posture sur la Doyenne en 2015 en raison d'une chute sur la Flèche, Gilbert a préféré éviter le rendez-vous wallon pour s'assurer une meilleure forme sur le prochain Tour d'Italie. Sage décision malgré la tristesse de ses supporters.

L'équipe américaine comptera donc sur le vétéran espagnol Samuel Sanchez et les jeunes pousses qui confirment leur talent sur ces Ardennaises, Loïc Vliegen et Dylan Teuns.

Le résumé en vidéo de la 101e édition de Liège-Bastogne-Liège (2015) :

Le mode d'emploi de la 102e édition de Liège-Bastogne-Liège :

Présentation des coureurs : samedi 23 avril, dès 14h30 sur la Place Saint-Lambert à Liège.

Signature des coureurs : dès 9h00 sur la Place Saint-Lambert à Liège.

Départ fictif : 10h15 sur la Place Saint-Lambert à Liège.

Départ réel : 10h30 sur la N30, à Embourg (Chaudfontaine).

Arrivée : vers 16h50 sur la rue Jean Jaurès, à Ans.

Distance : 253 kilomètres

Les difficultés du jour :

Côte 1 - Km 78,5 : Côte de La Roche-en-Ardenne (2,8 km de montée à 6,2% de moyenne)
Côte 2 - Km 125 : Côte de Saint-Roch (1 km à 11,2%)
Côte 3 - Km 168,5 : Côte de Wanne (2,8 km à 7,4%)
Côte 4 - Km 179 : Côte de la Haute-Levée (3,6 km à 5,6%)
Côte 5 - Km 192 : Col du Rosier (4,4 km à 5,9%)
Côte 6 - Km 204,5 : Col du Maquisard (2 km à 5%)
Côte 7 - Km 216,5 : Côte de La Redoute (2 km à 8,9%)
Côte 8 - Km 232,5 : Côte de la Roche-aux-Faucons (1,3 km à 11%)
Côte 9 - Km 246,5 : Côte de Saint-Nicolas (1,2 km à 8,6%)
Côte 10 - Km 250,5 : Côte de la Rue Naniot (600 m à 10,5%)

Météo : très nuageux avec des risques de pluie et d'averses de neige fondante en matinée, températures entre 1°C et 6°C, vent du nord-ouest entre 15 et 30 km/h.

Liste des partants : cliquez ici pour découvrir la liste des engagés.

Palmarès :
2015 - Alejandro Valverde (Esp)
2014 - Simon Gerrans (Aus)
2013 - Daniel Martin (Irl)
2012 - Maxim Iglinskiy (Kaz)
2011 - PHILIPPE GILBERT
2010 - Alexandre Vinokourov (Kaz)
2009 - Andy Schleck (Lux)
2008 - Alejandro Valverde (Esp)
2007 - Danilo Di Luca (Ita)
2006 - Alejandro Valverde (Esp)

Direct TV :
- Dès 13h40 sur La Une avec Rodrigo Beenkens et Cyril Saugrain aux commentaires.
- Dès 14h05 sur Canvas/Sporza (VRT) avec Michel Wuyts et José De Cauwer aux commentaires.
- Dès 15h00 sur Eurosport avec Alexandre Pasteur et Richard Virenque aux commentaires.
- Dès 15h15 sur France 3 avec Thierry Adam et Laurent Jalabert aux commentaires.

Le parcours de la 102e édition de Liège-Bastogne-Liège :

> Cliquez sur les images pour les agrandir <

> Cliquez ici pour découvrir le parcours et l'itinéraire-horaire sur notre carte interactive <

cyclisme, UCI, WorldTour, Liège-Bastogne-Liège, Ans, Côte de la Redoute, Rue Naniot, Côte de la Roche-aux-Faucons, Alejandro Valverde, Julian Alaphilippe, Tim Wellens

cyclisme, UCI, WorldTour, Liège-Bastogne-Liège, Ans, Côte de la Redoute, Rue Naniot, Côte de la Roche-aux-Faucons, Alejandro Valverde, Julian Alaphilippe, Tim Wellens

Grégory Ienco - Graphiques: ASO/Georoute - Photos : Photo News/Vincent Kalut

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.