Tour d'Algarve et Tour d'Andalousie : les ténors de la montagne sont déjà présents

Catégories : Route, Vidéos

Alors que les Belges se préparent à peine à manger du pavé le week-end prochain entre Gand et Kuurne, les fans de la Petite reine ont déjà pu profiter d'un dimanche de pur plaisir sur les hauteurs. Tant en Algarve qu'en Andalousie, les spécialistes de la grimpette ont fait le spectacle, confirmant leurs ambitions en vue des rendez-vous printaniers et estivaux. Les uns visent le Tour de France, les autres voient les J.O. comme le Graal de 2016 mais tous montrent déjà les crocs en ce début d'année, alors que le soleil réchauffe quelque peu l'hiver européen...

Alejandro Valverde attaque enfin

Sur la Ruta del Sol, l'étape-reine s'annonçait seulement dimanche, à l'occasion de la cinquième et dernière étape menant vers Peñas Blancas, lieu renommé par les cyclistes espagnols. Et sur la dernière ascension de la journée, longue de neuf kilomètres, l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) a surpris ses rivaux en attaquant à... sept bornes du sommet. Une offensive anticipée qui ne recevait pas le sérieux nécessaire de ses adversaires. En effet, Valverde prenait rapidement quarante secondes d'avance, et conservait cet avantage jusque sur les hauteurs andalouses. Suffisant pour fêter sa première victoire de la saison, une semaine après avoir été battu par Philippe Gilbert sur le Tour de Murcie, mais aussi pour savourer son quatrième trophée sur la Ruta del Sol, après 2012, 2013 et 2014.

cyclisme,tour d'andalousie,ruta del sol,tour d'algarve,volta ao algarve,alejandro valverde,movistar,alberto contador

"Je me sentais bien durant toute l'étape, donc j'ai décidé d'essayer de m'échapper rapidement", expliquait-il en conférence de presse après cette étape victorieuse. "J'ai vu les autres qui ne semblaient pas particulièrement forts, et je savais que si je voulais gagner le classement général, je n'avais pas d'autre choix que de tenter une attaque de longue distance". L'habituel Valverde, qui tient la roue de ses adversaires avant de lancer un sprint au dernier moment, s'est donc révélé en spécialiste de l'offensive au long cours sur ce dernier col. Décidé cette saison à viser le Tour d'Italie, en mai prochain, le coureur murcien se montre ainsi en verve comme à son habitude dès le début d'année. Cette fois, il a dû jouer le rôle d'outsider sur sa course de prédilection, mais a su construire son succès sur ses qualités physiques, et non sur le mental face à ses adversaires, Tejay van Garderen (BMC), Rafal Majka (Tinkoff) et Bauke Mollema (Trek-Segafredo) en tête. Valverde risque donc de faire mal s'il poursuit encore une fois sur ce rythme tout au long de l'année, comme il en a l'habitude.

Alberto Contador montre sa marque

Après une deuxième étape dans le ventre mou du peloton, sur les pentes de l'Alto da Foia, le favori de ce Tour d'Algarve Alberto Contador (Tinkoff) a rapidement montré qu'il n'était pas en simple phase de préparation. Sur les pentes de l'Alto da Malhão, juge de paix de l'épreuve portugaise installé au sommet de la cinquième et dernière étape, le grimpeur madrilène a entamé sa dernière saison dans les pelotons de la meilleure des manières avec un succès convaincant en montagne. Certes, l'Alto da Malhão et ses trois kilomètres d'ascension n'offraient pas un terrain susceptible de délivrer un tableau complet des forces en présence, en vue des prochaines courses par étapes en altitude. Mais l'attaque de Contador, brutale, à plus de deux kilomètres de l'arrivée, montre déjà le haut niveau de l'Espagnol en vue de ses prochains objectifs.

cyclisme,tour d'andalousie,ruta del sol,tour d'algarve,volta ao algarve,alejandro valverde,movistar,alberto contador

Avant Paris-Nice, sa prochaine course, le leader de Tinkoff a été à son habitude vorace : malgré sa position en retrait au général, il a directement attaqué sans attendre un assaut de ses rivaux. "J'avais peut-être manqué d'énergie dans le final de la deuxième étape. J'avais perdu plus de temps que ce que j'aurais dû dans des conditions normales. Mais ce dimanche, j'avais les jambes et la sensation que je pouvais gagner. C'est pour ça que l'équipe a travaillé avec Movistar et que je visais la victoire", expliquait-il à l'arrivée, au micro de nos confrères de Velopro. "J'ai fait mieux que ce que j'attendais. Je n'ai pas couru depuis le dernier Tour de France, alors débuter et m'imposer donne forcément de la confiance". Sept mois après, Contador est donc déjà au sommet, mais doit encore confirmer cette position sur la Course au Soleil, du 6 au 13 mars.

Les outsiders en embuscade

Valverde et Contador n'étaient toutefois pas les seuls futurs candidats aux Grands Tours à se dégager dans la montagne. En Andalousie, si Tejay van Garderen (BMC) a été détrôné dans la dernière pente de l'épreuve par Valverde, l'Américain a montré qu'il était sur la bonne voie pour le mois de juillet, tout comme le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) ou le Polonais Rafal Majka (Tinkoff). La Ruta del Sol n'a servi que de prologue et ne doit pas signifier une quelconque alerte pour certains favoris, mais les retrouver aux avant-postes dès le mois de février démontre déjà un hiver sérieux. Ainsi, côté belge, les habituels grimpeurs que sont Bart De Clercq, Maxime Monfort (Lotto-Soudal) ou encore Thomas Degand (Wanty-Groupe Gobert) ont aussi rassuré en vue des prochaines courses par étapes d'une semaine.

cyclisme,tour d'andalousie,ruta del sol,tour d'algarve,volta ao algarve,alejandro valverde,movistar,alberto contador

En Algarve, Contador a donné un gros coup de massue avec son offensive très "sèche". Le Colombien Rigoberto Uran (Cannondale) a ainsi essayé de suivre le rythme du Madrilène avant de lâcher prise et se retrouver derrière Fabio Aru (Astana) et Thibaut Pinot (FDJ), à l'arrache pour assurer la deuxième place. "Contador était imbattable aujourd'hui... Même si je me sentais bien, on voulait faire une grande répétition en vue de Tirreno", expliquait ainsi Pinot après cette dernière étape au Portugal. Là encore, ces grimpeurs que l'on retrouvera en mai sur le Tour d'Italie ou en juillet sur le Tour de France ont confirmé leur bonne préparation, et doivent encore assurer des résultats sur cette lancée pour arriver au top de leur forme dans trois à quatre mois. Il s'agit désormais de ne pas monter en puissance trop vite : certains auront évidemment les classiques ardennaises en vue, mais le pic de forme ne doit pas être déjà en avril, au risque de se griller aux abords de l'été cycliste...

Résultats de la 5e étape du Tour d'Algarve (Almodövar > Alto do Malhão, 169 km) :

Classement général final du Tour d'Algarve :

Résultats de la 5e étape du Tour d'Andalousie (San Roque > Peñas Blancas, 171 km) :

Classement général final du Tour d'Andalousie :

Grégory Ienco - Photos : Photo News/Cor Vos

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.