Tour d'Oman - #6: Kristoff est sur son rythme de 2015

Catégories : Route

Sans surprise, la sixième et dernière étape du Tour d'Oman tracée aux abords de la capitale du Sultanat, Muscat, n'a pas manqué aux sprinters. Et c'est encore le plus rapide d'entre eux, Alexander Kristoff (Katusha), qui a de nouveau fait parler la poudre dans la dernière ligne droite, remportant son cinquième succès de la saison. Soit un de plus que l'année dernière, à la même période. Le Norvégien semble donc bien sur de bonnes bases en vue des prochaines classiques printanières.

Nibali a dû se défendre

Cette dernière étape ne présentait que peu de difficultés, si ce n'est un fort vent soufflant sur le Golfe. Et dans le peloton le maillot rouge Vincenzo Nibali (Astana) profitait surtout du travail de ses équipiers pour rester bien caché dans le ventre mou et assurer sa position de leader du classement général jusqu'au passage sur la ligne. En verve sur la Green Mountain, le champion d'Italie a surtout dû défendre sa tunique depuis vendredi, et confirmé qu'il était en bien meilleure forme que début 2015. Avec le Giro et les prochains Jeux olympiques de Rio en vue, le Sicilien se met déjà à bonne vitesse en vue du mois de mai, loin de ses ambitions de maillot jaune voici un an. Attention toutefois à ne pas s'enflammer pour le Requin de Messine, habitué des saisons au long cours...

Kristoff parfaitement emmené

Les sprinters semblaient donc avoir le contrôle sur cette étape de plaine, aux abords de la capitale. Après les Astana, les hommes de main des grosses cuisses se plaçaient aux avant-postes, avec les Katusha en tête. Jurgen Van den Broeck puis Jacopo Guarnieri s'occupaient ainsi d'emmener Alexander Kristoff aux avant-postes pour le dernier kilomètre: suffisant pour le Norvégien, qui n'avait plus qu'à développer sa toute puissance sur les pédales, devant deux Giant-Alpecin, le Belge Zico Waeytens et la révélation danoise du Tour du Qatar, Soren Kragh Andersen. Soit la cinquième victoire en 2016 pour Alexander Kristoff, qui a condensé ces sprints victorieux en deux semaines, entre les déserts du Qatar et d'Oman.

Un programme similaire à 2015

Le sprinter de la Katusha fait ainsi encore mieux qu'en 2015 : en début de saison dernière, il avait enchaîné trois succès aussi au Qatar avant de remporter un emballage massif au Sultanat d'Oman, toujours sur la troisième étape. Cette année, Kristoff s'est en plus payé le luxe de conquérir la dernière étape, tracée différemment, et plus plane que d'habitude. Le coureur de 28 ans suit ainsi son bon rythme de 2016, qui lui avait permis de remporter par la suite le Tour des Flandres et le Grand Prix de l'Escaut. Il suivra ainsi le même programme que la saison dernière : les classiques d'ouverture de la saison belge (Circuit Het Nieuwsblad et Kuurne-Bruxelles-Kuurne), Paris-Nice, Milan-Sanremo puis l'E3, Gand-Wevelgem, les Trois Jours de La Panne et le Tour des Flandres. Cela annonce donc encore un maillot rouge aux avant-postes durant le prochain mois.

Notons enfin le bon comportement des sprinters belges dans ce final. Outre Waeytens, Tom Van Asbroeck (Lotto NL-Jumbo) a arraché la quatrième place tandis que Roy Jans (Wanty-Groupe Gobert) et Amaury Capiot (Topsport Vlaanderen-Baloise) finissent sixième et septième de l'emballage massif. Au classement général, Jurgen Van den Broeck (Katusha) conclut en tant que premier Belge, à la 14e place, alors que la révélation belge Floris De Tier (Topsport Vlaanderen-Baloise) termine 16e.

Résultats de la 6e étape (The Wave Muscat > Matrah Corniche, 130.5 km) :

Classement général final :

Gr.I. - Photo : Photo News

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.