Tour de France 2016: découvrez, étape par étape, le parcours entre le Mont Saint-Michel et Paris

Catégories : Route

La surprise a été enfin lâchée : voici le parcours du Tour de France 2016. Comme chaque année, les rumeurs s’amoncellent sur le web et les réseaux sociaux concernant les futures villes-étapes traversées par la caravane de la Grande Boucle. Souvent, ces bruits de couloir, glanés entre les conseils régionaux et la presse locale, s’annoncent véridiques, mais à chaque reprise, le directeur du Tour de France Christian Prudhomme parvient à surprendre. La preuve, cette année, avec la montée exceptionnelle vers le Lac d’Emosson, en Suisse, ou l'annonce de quatre autres grimpées inédites dans les Alpes.

Chaque année, c’est la même rengaine. Dès l’annonce du départ du prochain Tour de France, les connaisseurs se mettent en quête des villes qui seront traversées par la fameuse caravane d’ici l’été prochain. Avec un départ inédit dans la Manche, au bord du Mont Saint-Michel, il était difficile d’imaginer un scénario précis pour le parcours de la 103e édition, disputée du 2 au 24 juillet 2016. Vu la rotation souvent annoncée mais jamais confirmée entre les Alpes et les Pyrénées, bon nombre d’observateurs imaginaient ainsi une deuxième semaine sur la frontière franco-suisse avant les Pyrénées et le retour sur Paris. Finalement, Thierry Gouvenou, responsable du tracé, expliquait au journal L’Equipe ce mardi matin que cette règle « n’était pas écrite ». Ce que confirme ce nouveau tracé, montrant une longue descente vers les Pyrénées, après la Manche, avant de se rendre vers le Mont Ventoux et les Alpes. Pour la deuxième année consécutive, les coureurs traverseront l’Hexagone dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, et cela ne sera pas pour déplaire aux spectateurs.

Des étapes atypiques qui font mouche

Encore une fois, Christian Prudhomme et son équipe ont décidé de réaliser un tracé atypique, qui offrira des chances multiples aux coureurs. Il n’est plus question de segmenter la Grande Boucle entre sprinters et grimpeurs : cela fait plusieurs années qu’ASO, société organisatrice de l’épreuve la plus médiatisée de l’année, essaie de surprendre les fans de la Petite reine et cela fonctionne ! Des étapes dantesques, des attaques au long cours, des défaillances et des coups d’éclat : le dernier Tour de France a ainsi confirmé que le tracé pouvait faire clairement la différence, quoi qu’en disent les critiques. Et cette 103e édition ne dérogera pas à cette nouvelle règle : après le départ du Mont Saint-Michel et une arrivée devant une plage du Débarquement de Normandie, Utah Beach, les coureurs descendront vers les Pyrénées avec un passage dans le Massif Central, au Lioran, puis des étapes bosselées vers le sud, avec une arrivée au Lac de Payolle puis le mythique sommet d’Arcalis, en Andorre. Cela promet déjà de belles bagarres sur ces routes taillées pour les grimpeurs.

Le Mont Ventoux avant l'Ardèche et la Suisse

Après une journée de repos en Principauté, les coureurs rejoindront la Méditerranée puis fileront vers le traditionnel Mont Ventoux dont le sommet chauve fera le bonheur des Français pour leur fête nationale, le 14 juillet. Au lendemain de cette étape déjà décisive, un contre-la-montre individuel de près de 40 kilomètres dans les vallons des gorges de l’Ardèche offrira un point de vue splendide pour les téléspectateurs et permettra aux rouleurs-grimpeurs de faire la différence, en vue des Alpes. Car dès le troisième week-end de course, il faudra être coriace pour arpenter les premières pentes alpestres via Culoz et Berne, en Suisse. Le peloton devra ensuite affronter la montée helvète inédite vers le Lac d’Emosson, déjà escaladée sur le Dauphiné et qui bénéficiera d’une infrastructure exceptionnelle des autorités suisses avec un transfert post-étape via… des tunnels souterrains. Le Tour de France peut donc permettre quelques merveilles de technologie !

Un parcours pour tous les profils

Le Mont Blanc sera enfin au centre des attentions en cette troisième semaine de compétition. Si le plus haut sommet d’Europe sera déjà visible d’Emosson, il sera au cœur des dernières étapes de haute montagne, avec un contre-la-montre entre Sallanches et Mégève puis deux étapes de haute montagne vers Saint-Gervais et Morzine. C’est d’ailleurs après cette arrivée à Morzine que les coureurs retrouveront enfin la plaine pour une dernière étape de gala entre Chantilly, au nord de la capitale française, et les célèbres Champs-Elysées de Paris. Plus de 3.500 kilomètres de haute lutte pour s’assurer le maillot jaune devant l’Arc de Triomphe. Et cette saison encore, ASO a fait le pari de jouer la carte des coureurs complets. Si le kilométrage des contre-la-montre est rehaussé (il était difficile de faire moins bien que l’édition 2015…), les rouleurs n’auront pas forcément beaucoup l’occasion de faire parler leur puissance, si ce n’est lors d’étapes de moyenne montagne (on en compte près de cinq) qui bénéficieront aux baroudeurs qui oseront jouer l’attaque. Même topo dans la haute altitude avec des cols compliqués à appréhender, durant lesquels il ne faudra pas compter que sur son allure habituelle mais aussi sur des offensives par à-coups. Ce qui promet bien une édition 2016 exceptionnelle.

Le parcours du Tour de France 2016 :

Samedi 2 juillet 2016 – 1re étape : Mont Saint-Michel > Utah Beach/Sainte-Marie-du-Mont

Dimanche 3 juillet 2016 – 2e étape : Saint-Lô > Cherbourg/Octeville

Lundi 4 juillet 2016 – 3e étape : Granville > Angers

Mardi 5 juillet 2016 – 4e étape : Saumur > Limoges

Mercredi 6 juillet 2016 – 5e étape : Limoges > Le Lioran

Jeudi 7 juillet 2016 – 6e étape : Arpajon-sur-Cère > Montauban

Vendredi 8 juillet 2016 – 7e étape : L’Isle-Jourdain > Lac de Payolle

Samedi 9 juillet 2016 – 8e étape : Pau > Bagnères-de-Luchon

Dimanche 10 juillet 2016 – 9e étape : Val d’Aran/Vielha (Esp) > Andorre-Arcalis (And)

Lundi 11 juillet 2016 – Journée de repos à Andorre-la-Vieille

Mardi 12 juillet 2016 – 10e étape : Escaldes-Engordany (Esp) > Revel

Mercredi 13 juillet 2016 – 11e étape : Carcassonne > Montpellier

Jeudi 14 juillet 2016 – 12e étape : Montpellier > Mont Ventoux

Vendredi 15 juillet 2016 – 13e étape : Bourg-Saint-Andéol >  La Caverne du Pont-d’Arc (CLM individuel)

Samedi 16 juillet 2016 – 14e étape : Montélimar > Villars-les-Dombes

Dimanche 17 juillet 2016 – 15e étape : Bourg-en-Bresse > Culoz

Lundi 18 juillet 2016 – 16e étape : Moirans-en-Montagne > Berne (Sui)

Mardi 19 juillet 2016 – Journée de repos à Berne (Sui)

Mercredi 20 juillet 2016 – 17e étape : Berne (Sui) > Finhaut-Emosson (Sui)

Jeudi 21 juillet 2016 – 18e étape : Sallanches > Megève

Vendredi 22 juillet 2016 – 19e étape : Albertville > Saint-Gervais Mont Blanc

Samedi 23 juillet 2016 – 20e étape : Megève > Morzine

Dimanche 24 juillet 2016 – 21e étape : Chantilly > Paris Champs-Elysées 

A Paris, Grégory Ienco - Photos: ASO

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.