Tour d'Espagne - #21: Degenkolb console Giant-Alpecin, Arù fait la fête

Catégories : Route, Vidéos

Si les images de cette arrivée du 70e Tour d'Espagne dans les rues de Madrid ont été rares, le sprint massif concluant la vingt-et-unième et dernière étape a au moins offert un beau spectacle pour les fans de la Petite reine qui avaient déjà pu se délecter de trois semaines exceptionnelles aux quatre coins de la péninsule ibérique. L'Allemand John Degenkolb (Giant-Alpecin) a ainsi pu consoler sa formation qui avait perdu le maillot rouge la veille, récupéré par le vainqueur final, l'Italien Fabio Arù (Astana), qui fêtait son tout premier Grand Tour.

Ce critérium final dans les rues de Madrid n'a pas offert de grande surprise aux spectateurs, ce dimanche. Sur la plaine, il n'était pas question de faire patienter les sprinters plus longtemps, eux qui ont dû subir la haute montagne durant de longues journées. Si les maillots distinctifs, Fabio Arù (Astana) en rouge, Omar Fraile (Caja Rural-Seguros RGA) à pois, Joaquim Rodriguez (Katusha) en blanc et Alejandro Valverde (Movistar) en vert, fêtaient leur victoire avec une coupe de champagne, les spécialistes de l'emballage massif attendaient avec impatience ce circuit autour de la Place des Catalans, à Madrid. Dans la capitale espagnole, les attaques étaient évidemment légion, avec notamment le Belge Iljo Keisse (Etixx-Quick Step) en solitaire dans les sept derniers kilomètres, mais il n'y avait rien à faire face à un peloton bien groupé.

"On a bien mérité cette victoire"

Et cette fois, les Giant-Alpecin ne manquaient pas leur train et assuraient le lancement de John Degenkolb qui se retrouvait aux avant-postes dans les deux cents derniers mètres. Le sprinter allemand réussissait à tenir le rythme face à Danny van Poppel (Trek) et Jempy Drucker (BMC). Propre et sans bavure. "On a connu une journée noire hier (samedi), je pense donc que nous avons bien mérité cette victoire", souriait Degenkolb, qui fêtait aussi son premier succès d'étape sur cette Vuelta, la dixième dans l'histoire de ce Grand Tour. Derrière, la formation Astana passait ensemble la ligne d'arrivée pour saluer le maillot rouge Fabio Arù, enfin vainqueur de sa première épreuve de trois semaines, à 25 ans.

Résultats de la 21e étape (Alcalà de Henares > Madrid, 98.8 km):

Grégory Ienco - Photo: Photo News/Cor Vos

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.