Tour d'Espagne - #13: Oliveira prend la bonne échappée et fait le show!

Catégories : Route, Vidéos

Champion du Portugal du contre-la-montre, Nelson Oliveira (Lampre-Merida) a confirmé son statut sur les routes de la 13e étape du Tour d'Espagne, bénéficiant d'une échappée de vingt-quatre hommes pour finalement les tromper dans les trente derniers kilomètres! Auteur d'un solo de près de quarante minutes jusqu'à Tarazona, Oliveira conquiert ainsi la plus belle victoire de sa carrière, lui qui s'était imposé une seule fois sur une course en ligne par le passé, pour un titre portugais sur route.

Le peloton avait décidé de laisser faire ce vendredi sur les routes vallonnées de cette treizième étape de la Vuelta. Certes, trois sacrées côtes s'annonçaient sur le parcours, mais la dernière difficulté située à près de 34 kilomètres de l'arrivée ne semblait pas capable de faire la différence pour un éventuel attaquant audacieux. Pourtant, le peloton laissait leur chance aux coureurs désirant enfin accrocher une victoire sur la péninsule ibérique. Et tout le monde en profitait du coup! Les tentatives étaient nombreuses dans la première heure de course, permettant ainsi de grossir le groupe de tête de six, à quatorze puis vingt-quatre coureurs. Parmi ceux-ci, on retrouvait notamment le Nadrinois Maxime Monfort (Lotto-Soudal), désormais focalisé sur un succès d'étape après avoir abandonné toute ambition au classement général.

Oliveira fait déjà le travail

Et les attaques ne s'arrêtaient pas là. Au fil de l'Alto del Moncayo, dernière côte répertoriée de la journée, Sylvain Chavanel (IAM), Nelson Oliveira (Lampre-Merida) puis Pawel Poljanski (Tinkoff-Saxo) montraient les crocs. Sans succès. Puis dans la descente, à 28 bornes du but, Oliveira essayait une nouvelle fois de s'échapper et cette fois, l'écart grandissait rapidement! Le Portugais de 26 ans était bien protégé, à l'arrière, par ses équipiers Ruben Plaza et Valerio Conti et montrait ses qualités de rouleur pour assurer son avance à près d'une minute!

Des succès sur les trois Grands Tours pour Lampre-Merida

Malgré la dernière tentative de Niki Terpstra (Etixx-Quick Step), Oliveira pouvait profiter des 300 derniers mètres pour fêter sa première victoire sur un WorldTour, et son premier bouquet sur une course en ligne depuis le championnat du Portugal en 2014. "J'ai vécu des journées difficiles, je dois donc remercier mes équipiers pour leur détermination", expliquait Nelson Oliveira à l'arrivée, au micro de la télévision publique espagnole. "C'étaient les kilomètres les plus longs de ma vie. Mais je savais qu'il fallait une bonne organisation à l'arrière pour revenir. J'ai juste baissé la tête et tout donné". Avec succès pour le coureur de la Lampre-Merida, qui fête ainsi un succès sur les trois Grands Tours cette saison après Ruben Plaza sur le Tour de France, et Sacha Modolo et Jan Polanc sur le Tour d'Italie.

Fabio Arù sans stress

A l'arrière, Maxime Monfort terminait dans le groupe de poursuite, en dixième position, dans un sprint en petit comité. Alors que le peloton concluait l'étape près de trois minutes derrière, avec le maillot rouge Fabio Arù (Astana) à son bord. Le grimpeur sarde a dû faire face à quelques assauts pour essayer des bordures dans le vent. Cela ne réussissait pas à déstabiliser les coureurs d'Astana, désormais bien calés pour assurer la position de leur leader italien.

Résultats de la 13e étape (Catalayud > Tarazona, 178 km):

Grégory Ienco - Photos: Capture Eurosport

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.