Tour de France - #11: Majka se défait de Pauwels, le pétard mouillé des rivaux de Froome

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,tour de france,pau,cauterets,pyrénées,col du tourmalet,rafal majka,tinkoff-saxo,serge pauwelsLes attaquants ont eu droit à leur jour de grâce en ce mercredi ensoleillé dans les sommets mythiques des Pyrénées. Après une première heure de folie, le Polonais Rafal Majka (Tinkoff-Saxo) a pu filer avec six compagnons d'échappée avant de filer en solitaire dès le Tourmalet, à près de cinquante bornes de l'arrivée. Et à Cauterets, le joker d'Oleg Tinkov a eu bien le temps de fêter son troisième succès en deux Tours de France, de quoi consoler Alberto Contador, resté impassible en cette deuxième journée en montagne, tout comme les autres rivaux du maillot jaune Christopher Froome (Sky), tranquillement emmené jusqu'au sommet final.

La chaleur et le soleil ont encore eu raison de nombreux coureurs ce mercredi, sur la 11e étape du Tour de France, menant vers Cauterets. Les cols d'Aspin et du Tourmalet ont fait tourner la tête de quelques candidats au maillot jaune déjà tourmentés par l'attaque explosive de Christopher Froome (Sky), le maillot jaune, la veille sur les pentes de La Pierre-Saint-Martin. Romain Bardet, Jean-Christophe Péraud (Ag2r-La Mondiale) ou encore Thibaut Pinot (FDJ), qui avaient pourtant essayé d'accrocher l'échappée matinale durant une première heure de course rapide, ont ainsi dû lâcher prise face à un peloton très compact jusqu'au Tourmalet. Le moment choisi par Astana pour s'essayer à une accélération surprenante, alors que son leader Vincenzo Nibali venait de perdre Rein Taaramäe, un des lieutenants attendus dans la montagne pour le camp kazakh. 

cyclisme,tour de france,pau,cauterets,pyrénées,col du tourmalet,rafal majka,tinkoff-saxo,serge pauwels

Finalement, cette offensive qui a réduit le peloton à une dizaine d'hommes à peine n'a ruiné que les espoirs de certains outsiders déjà largués au classement général. Nibali s'est rapidement retrouvé seul, a compris qu'il ne pouvait se séparer de Geraint Thomas et Chris Froome dans le final du Tourmalet et est rapidement retourné dans la roue des hommes en noir et bleu, voyant son essai non-transformé. Pire: le champion d'Italie était même lâché dans l'ascension finale de Cauterets et perdait encore près d'une minute sur des pourcentages pourtant à sa portée. Tandis que les rivaux attendus du maillot jaune parvenaient simplement à suivre les Sky et ne s'essayaient même pas à l'offensive sur cette étape: d'Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) à Nairo Quintana (Movistar) en passant par Tejay van Garderen (BMC), tout le monde restait bien sagement dans le peloton des favoris. En attendant un climat plus approprié pour un coup d'éclat? Les Pyrénées se concluent ce jeudi, il ne faudra pas tarder...

cyclisme,tour de france,pau,cauterets,pyrénées,col du tourmalet,rafal majka,tinkoff-saxo,serge pauwels

Ce peloton laissait tout de même de la marge à des échappés qui ont mis plus de cinquante bornes avant de trouver un bon de sortie. Sept hommes étaient ainsi à l'avant dont le Belge Serge Pauwels (MTN-Qhubeka), le mieux classé au général (14e), et le Polonais Rafal Majka (Tinkoff-Saxo), qui trouvait le rythme bien trop paisible dans le Tourmalet et s'échappait dans le Tourmalet pour un voyage en solitaire qui le menait au succès, son troisième en un an et deux Tours de France. Pauwels parvenait tout de même à revenir à moins d'une minute du Polonais avant l'ascension finale, mais le Lierrois craquait dans la montée de Cauterets, débordé par Dan Martin (Cannondale-Gamin) et Emmanuel Buchmann (Bora-Argon 18) avant la ligne.

Résultats de la 11e étape (Pau > Cauterets, 188 km):

Grégory Ienco - Photos: Photo News/Nico Vereecken

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.