Tour de France - #4: Tony Martin réalise le coup de maître pour son premier maillot jaune

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,tour de france,uci,worldtour,seraing,cambraiLes favoris devaient se jauger sur les pavés, certains étaient annoncés en avance pour déjà accentuer leur approche du maillot jaune, d'autres devaient sauter au premier secteur poussiéreux... Finalement, rien ne s'est vraiment joué sur ces chemins de campagne et la décision est tombée des jambes d'un Tony Martin (Etixx-Quick Step) audacieux dans les trois derniers kilomètres de cette étape loin des espérances des supporters. Heureusement, l'Allemand a offert un coup de panache dont il a le secret pour s'imposer sur la place de Cambrai et découvrir le maillot jaune.

Cette quatrième étape s'annonçait comme la plus crainte par les favoris au classement général avec la quinzaine de kilomètres de pavés à avaler avant d'entrer dans Cambrai. Sur cette étape la plus longue de cette 102e édition, il fallait en effet rester au plus près de la tête du peloton pour assurer sa position et ne pas être pris dans une cassure sur ces routes poussiéreuses, sur lesquelles la pluie tombée en fin d'après-midi n'a finalement eu que peu d'incidence sur la suite de la course. En effet, après une échappée matinale de quatre coureurs menée par le Belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), les favoris s'affichaient rapidement dans les premières positions du peloton grâce à une préparation digne d'un sprint massif.

Nibali et les Astana veulent encore dynamiter

Les tentatives d'Astana montraient que l'envie était bien présente pour faire la différence sur les six secteurs prévus en France, vers Cambrai, dans les cinquante derniers kilomètres. Vincenzo Nibali pensait même être parvenu à lâcher le maillot jaune Chris Froome (Sky) dans le deuxième secteur. Mais à chaque reprise, le leader britannique revenait soit grâce à l'appui de Geraint Thomas, soit en usant de ses accélérations dont il a d'habitude en montagne. Et au fil des pavés, Froome et Nibali tenaient toujours le bon peloton avec les autres favoris, Alejandro Valverde, Nairo Quintana (Movistar), Tejay van Garderen (BMC), Alberto Contador (Tinkoff-Saxo), Romain Bardet et Jean-Christophe Péraud (Ag2r-La Mondiale). Seul Thibaut Pinot (FDJ) devait lâcher prise à cause d'un problème mécanique qui cassait son moral, s'acharnant sur son vélo ou son mécano...

cyclisme,tour de france,uci,worldtour,seraing,cambrai

Les pavés ne faisaient donc pas la différence, même sur l'offensive de Nibali suivi de Froome et Greg Van Avermaet (BMC) sur les derniers pavés du jour. Il fallait s'attendre à un sprint en petit comité à Cambrai... Jusqu'à l'attaque, en facteur, de Tony Martin (Etixx-Quick Step), bien aidé dans son offensive initiale par les motos des photographes. L'Allemand poursuivait toutefois son effort à vive allure et prenait rapidement près de cinq secondes sur un peloton qui n'avait que trop peu d'éléments pour organiser une véritable poursuite dans la plaine vers Cambrai. Martin prenait bien les virages et en remettait une couche sur la dernière montée vers la ligne pour aller s'imposer avec trois secondes d'avance et récupérer du même coup la tête du classement général!

cyclisme,tour de france,uci,worldtour,seraing,cambrai

L'audace de Tony Martin payait ainsi, lui qui a été le seul à prendre plus de cinq secondes au peloton sur une étape nerveuse et très rapide dans sa dernière heure de course. "J’essaye aussi de surprendre tout le monde et ne pas attendre jusqu’au dernier mètre. Je suis parti tôt, parfois cela ne marche pas et aujourd’hui, cela a fonctionné… J’ai eu la chance du courageux. Il faut se lancer, cela permet tout de même d’avoir de belles victoires comme aujourd’hui", expliquait-il sur la ligne, encore tout sourire après avoir fêté ce quatrième succès de la saison avec Rigoberto Uran, Mark Cavendish, Zdenek Stybar et Julien Vermote. "Cette victoire, c’est mérité car on y travaille d’arrache-pied depuis le début avec l’équipe. Il manquait chaque fois ce petit truc pour y arriver". L'audace finit toujours par payer, Tony Martin en a encore la preuve sur le Tour.

Résultats de la 4e étape (Seraing > Cambrai, 224.5 km):

A Cambrai, Grégory Ienco - Photos: Photo News/Vereecken-Kalut

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.