Tour d'Italie - #13: Modolo s'impose sur ses terres, Aru prend le rose... sur chute

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,giro,tour d'italie,sacha modolo,lampre-merida,fabio aru,astana,alberto contador,tinkoff-saxo,richie porte,chuteLes étapes se suivent et les chutes s'enchaînent sur les routes du Giro. Sur cette 13e étape annoncée comme calme aux abords de Venise, une embardée massive à 3.200 mètres de l'arrivée a provoqué le retard d'Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) et de Richie Porte (Sky), piégés par une erreur de débutant dans les dix premiers du peloton. Et alors que l'Italien Sacha Modolo (Lampre-Merida) remportait son premier succès sur un Grand Tour, sur ses terres, l'Italien Fabio Aru (Astana) pouvait se réjouir d'avoir pris le bon wagon, pour récupérer les secondes perdues ces derniers jours et même s'approprier son premier maillot rose!

Le Tour d'Italie s'est-il joué à 200 mètres? On en est encore loin. Pourtant, cette treizième étape sous les averses va bien bouleverser le classement général. Cette journée se devait calme et plutôt favorable aux sprinters malgré la pluie et des routes étroites dans le final. Ce sont finalement bien ces chemins détrempés, ne laissant que peu de place à l'hésitation qui ont eu raison des favoris du classement général. Vers la cité sous l'eau de Venise - oh ironie -, aux abords de Jesolo, le peloton bien compact n'avait visiblement pas assez de place pour se déployer. En tête, on a ainsi joué des coudes, des légers coups de guidon ont été échangés et sur un freinage trop brusque, un coureur est entré dans un autre aux abords de la dixième place, entraînant un jeu de dominos fatal à bon nombre de coureurs. Plus de la moitié du peloton était arrêtée, soit au sol, soit sur les bas-côtés pour aller chercher les sprinters qui étaient parvenus à échapper à cette embardée massive.

Merci les équipiers

Car il s'agissait de se remettre directement sur la machine pour embrayer le grand plateau. La chute avait en effet eu lieu à... 3.200 mètres de l'arrivée, soit 200 mètres après la neutralisation des temps comme expliqué par le règlement de l'Union Cycliste Internationale (UCI). Deux cent mètres plus loin, les coureurs n'auraient pas eu à s'inquiéter des écarts. Mais sur cette étape, il fallait se lancer dans une poursuite quasiment veine, vu l'allure folle des sprinters en tête. On voyait ainsi Alberto Contador (Tinkoff-Saxo), au sol. L'Espagnol n'était pas blessé et se remettait rapidement debout, mais il devait encore retrouver un vélo que Matteo Tosatto lui donnait rapidement. Richie Porte (Sky) également devait attendre la machine d'un équipier - surtout après l'épisode Clarke voici trois jours - pour reprendre sa course vers l'arrivée au Lido di Jesolo.

cyclisme,giro,tour d'italie,sacha modolo,lampre-merida,fabio aru,astana,alberto contador,tinkoff-saxo,richie porte,chute

Perdant un jour, gagnant le lendemain

Finalement, parmi les grands favoris du général, seul l'Italien Fabio Aru (Astana), pourtant à la limite ces deux derniers jours, parvenait à s'extirper de cette chute sans grand retard pour aller conclure l'étape dans un groupe tout juste derrière le vainqueur Sacha Modolo (Lampre-Merida), auteur de son premier succès d'étape sur le Giro, sur ses terres vénitiennes. Contador terminait également au sprint, mais quarante secondes derrière, tandis que Richie Porte pointait à plus de deux minutes sur la ligne. Grâce à cette chute, Aru se retrouve ainsi... en rose, soit son premier maillot de leader sur la course italienne. Le grimpeur italien mène désormais le classement général avec 19 secondes d'avance sur Contador, et devant un top 10 bouleversé. Les écarts ont donc bien été bouleversés avant le contre-la-montre décisif de Trévise, ce samedi, durant lequel Aru devra essayer de limiter les dégâts sur un exercice où il apparaît plus faible que ses rivaux. L'exercice vaudra le détour, surtout à armes égales et toujours sous la pluie annoncée...

Résultats de la 13e étape (Montecchio Maggiore > Lido di Jesolo, 147 km):

Grégory Ienco - Photo: ANSA/Dal Zennaro-Zennaro-Peri

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.