Paris-Nice et Tirreno-Adriatico: Gilbert fait le spectacle, Matthews et Malori engrangent

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,paris-nice,tirreno-adriatico,prologue,cyclisme,worldtour,saint-pourçain-sur-sioule,lido di camaiore,michael matthews,orica-greenedge,adriano malori,movistarLe mois de mars cycliste est ainsi fait: les courses s'entrechoquent dans le calendrier et les fans de la Petite Reine doivent avoir un oeil en France et un autre en Italie. Alors que Paris-Nice poursuit sa course pour sprinters avant l'étape-reine de ce jeudi, le peloton de Tirreno-Adriatico a débuté face au vent sur un prologue raccourci, au lieu du contre-la-montre par équipes initial. Dans les deux cas, si les Belges n'ont pas levé les bras, ils ont fait le spectacle!

Malgré un final plus bosselé et une arrivée en faux-plat montant, les sprinters n'ont pas craint cette troisième étape de Paris-Nice. Même l'échappée n'a pas impressionné le peloton: Thomas Voeckler (Europcar) faisait ainsi le bond en début de course derrière Florian Vachon (Bretagne-Séché Environnement) et l'ancien champion du monde Philippe Gilbert (BMC). Une échappée royale qui prenait jusqu'à cinq minutes d'avance et croyait encore en la victoire jusqu'aux 40 derniers kilomètres. Car les équipes des sprinters faisaient le travail pour assurer un groupe compact d'ici l'arrivée à Saint-Pourçain-sur-Sioule. Gilbert le comprenait bien et prenait le maximum de points possible sur les sommets du jour, afin de récupérer, en compensation, la tunique blanche à pois rouges de meilleur grimpeur de l'épreuve. Le peloton revenait ainsi sur ce groupe, et malgré la persistance de Voeckler à s'échapper avec d'autres coureurs dont le Belge Jan Bakelants (Ag2r) dans les dix derniers kilomètres, un sprint s'amorçait. Et sur ce court faux-plat, Michael Matthews (Orica-GreenEDGE) confirmait son statut de favori grâce à un superbe train de ses équipiers australiens. Il s'imposait pour la première fois sur la Course au Soleil, s'adjugeant grâce aux bonifications et avec une seconde d'avance sur le champion du monde Michal Kwiatkowski (Etixx-Quick Step), le maillot jaune de leader.

cyclisme,paris-nice,tirreno-adriatico,prologue,worldtour,saint-pourçain-sur-sioule,lido di camaiore,michael matthews,orica-greenedge,adriano malori,movistar

Philippe Gilbert, de son côté, confirme avoir pris du plaisir sur cette échappée au long cours dont il n'a pas forcément l'habitude. "J'ai voulu essayer quelque chose, forcer et voir comment réagirait le peloton, peut-être aurions-nous pu partir avec un petit groupe", a-t-il confié après l'arrivée. "Quand Voeckler est arrivé, cela a donné un nouvel élan à notre groupe. Nous avons pris cinq minutes mais je savais que cela serait difficile". Et le Remoucastrien a laissé le peloton revenir sur lui à vingt bornes du but. "Ce fut un bon entraînement. BMC veut obtenir un bon résultat avec Van Garderen et j'essaie de réaliser mon truc, et d'occuper mon temps utilement. Rouler un jour devant ne fait pas de mal". Il ne va donc pas se tuer forcément à la tâche pour conserver son maillot à pois. "Ce sera difficile de le conserver demain (NDLR: cinq côtes de troisième catégorie, deux de deuxième catégorie et la Croix de Chaubouret pour conclure) car je ne veux pas participer à une nouvelle échappée". L'objectif, c'est la préparation pour les classiques.

Résultats de la 3e étape de Paris-Nice (Saint-Amand-Montrond > Saint-Pourçain-sur-Sioule, 179 km):

En Italie, Tirreno-Adriatico a ouvert la saison de courses par étapes italiennes par un prologue individuel. Un contre-la-montre par équipes devait d'abord ouvrir l'épreuve, sur les berges de Lido di Camaiore, mais les bourrasques de vent ont contraint les organisateurs à éviter un effort collectif aussi dangereux en cas de météo défavorable. Sur ce contre-la-montre très court (seulement 5,7 kilomètres), le champion d'Italie de la discipline Adriano Malori (Movistar) a obtenu sa deuxième victoire de la saison en devançant d'une seule seconde le champion de Suisse Fabian Cancellara (Trek) et... la surprise du jour, le Belge Greg Van Avermaet (BMC), pointé à seulement deux secondes. "Je suis heureux de ce résultat. C'est ma première fois ici, c'est une grande surprise", a-t-il lancé après avoir signé le meilleur contre-la-montre de sa carrière. Après sa deuxième place sur le Strade Bianche, Van Avermaet confirme donc qu'il sera l'homme à suivre sur les prochaines classiques printanières.

cyclisme,paris-nice,tirreno-adriatico,prologue,worldtour,saint-pourçain-sur-sioule,lido di camaiore,michael matthews,orica-greenedge,adriano malori,movistar

Résultats du prologue de Tirreno-Adriatico (Lido di Camaiore > Lido di Camaiore, 5.7 km):

Gr.I. - Photos: Photo News/Peter De Voecht et Cor Vos, Belga/Yuzuru Sunada

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.