Kuurne-Bruxelles-Kuurne: Cavendish conclut enfin les efforts d'Etixx-Quick Step

Catégories : Route, Vidéos

kuurne-bruxelles-kuurne,kuurne-brussel-kuurne,cyclisme,mark cavendish,alexander kristoff,elia viviani,etixx-quick stepCela aurait pu être un grand festival d'offensives, comme une véritable classique flandrienne. Les équipes de sprinters ont finalement prouvé que le final de Kuurne-Bruxelles-Kuurne est favorable à un large peloton. Même Philippe Gilbert (BMC), dans les cinq derniers kilomètres, n'a pu déjouer un emballage massif. Heureusement pour Etixx-Quick Step, Mark Cavendish est parvenu à prendre la revanche de l'équipe belge après les fautes du Circuit Het Nieuwbslad. 

Etixx-Quick Step, grand vainqueur de ce Kuurne-Bruxelles-Kuurne? On peut le penser vu la tactique offensive proposée par l'équipe belge au fil des pavés et bergs de cette semi-classique belge reconnue pour son final trop "pauvre" pour faire mal aux gambettes. Cette fois, pourtant, un fort vent de 3/4 face pouvait bouleverser les plans des sprinters, attendus pour un emballage massif sur la chaussée de Bruges. Tom Boonen a donc profité de ces rafales pour exploser le peloton en plusieurs groupes et s'échapper, avec l'aide de Sep Vanmarcke (Lotto NL-Jumbo) ans le Vieux Quaremont, avec une vingtaine d'hommes dont ses équipiers Zdenek Stybar et Mark Cavendish, les sprinters Elia Viviani (Sky), Alexander Kristoff (Katusha) et Sam Bennett (Bora-Argon 18) ou même le Remoucastrien Philippe Gilbert (BMC). Un groupe imposant qui prenait rapidement une minute d'avance sur un peloton brisé en mille morceaux...

kuurne-bruxelles-kuurne,kuurne-brussel-kuurne,cyclisme,mark cavendish,alexander kristoff,elia viviani,etixx-quick step

Mais après la dernière ascension de la journée, le Nokereberg, à près de 50 bornes du but, il n'y avait plus aucune difficulté en vue. Seul le vent allait décider du sort du groupe de tête. Mais aussi l'âpreté des relais dans un peloton regroupé au fil des kilomètres. Toutes les formations absentes du groupe des attaquants ont fait leur boulot et même... les Sky et IAM, pourtant représentés à l'avant, se relayaient. Et sur ces longues lignes droites balayées par le vent, le groupe de tête ne parvenait pas à tenir tête au peloton et devait abandonner tout espoir de terminer à vingt à Kuurne, à 36 kilomètres de l'arrivée.

Gilbert tente le tout pour le tout

Seul Philippe Gilbert venait mettre du piment dans un scénario aseptisé. A cinq kilomètres du but, le leader de la BMC accélérait en puissance et prenait jusqu'à dix secondes d'avance. Et encore face au vent, difficile de tenir... Le coureur wallon était repris dans le dernier virage, avant le sprint final. Que les Katusha menaient encore en force pour Alexander Kristoff. Le Norvégien partaient toutefois des 300 mètres, bien trop loin. Car dans sa roue, le Britannique Mark Cavendish attendait le bon moment pour le sauter à 50 mètres de la ligne. Le Britannique s'offrait ainsi à Kuurne sa sixième victoire de la saison, devant Kristoff et Elia Viviani, soit trois coureurs qui étaient dans le bon coup après le Vieux Quaremont. Les plus offensifs du jour ont donc été récompensés.

kuurne-bruxelles-kuurne,kuurne-brussel-kuurne,cyclisme,mark cavendish,alexander kristoff,elia viviani,etixx-quick step

"Ce matin, je me disais qu'avec une telle équipe, on devait absolument gagner", expliquait Cavendish après l'arrivée. "Pourtant, j'ai été lâché dans la Côte du Trieu et on a dû faire un effort pour revenir dans le Vieux Quaremont. Ensuite, mes équipiers m'ont parfaitement protégé, même si la cohésion n'était pas exceptionnelle dans le groupe de tête. Dans le sprint final, on avait utilisé trop de coureurs avant le dernier virage, puis les Katusha ont pris les devants et j'ai pu prendre la roue de Kristoff". Etixx-Quick Step a donc compris la leçon de la veille et se rassure avec cette victoire, qui offre de beaux espoirs pour Milan-Sanremo, où un nouveau duel entre Cavendish et Kristoff s'annonce sur la Via Roma.

> Revivez notre direct commenté de l'épreuve.

Résultats de Kuurne-Bruxelles-Kuurne:

Gr.I. - Photos: Photo News

1 Commentaire Lien permanent Imprimer

Commentaires

  • Etixx prend une belle revanche et malgré les erreurs tactiques d'hier on a pu voir qu'elle était très forte . Cavendish a parfaitement négocié son sprint . MSR ne se limitera pas à un duel Cavendish-Kristoff . La concurrence sera encore bien plus relevée qu'aujourd'hui . Les Cancellara , Sagan ou autre Degenkolb ne seront pas à négliger . Boonen semble aussi avoir des ambitions sur la primavera , il faudra donc que EQS fasse les bons choix tactiques pour ne pas perdre une nouvelle fois toutes ses illusions .

Les commentaires sont fermés.