Tour de Pékin: Philippe Gilbert triomphe dans son style habituel

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,tour de pékin,uci,worldtour,philippe gilbert,bmc racing team,rui costaInattendu sur les routes chinoises, l'ancien champion du monde Philippe Gilbert (BMC) a finalement prouvé qu'il n'est jamais aussi fort qu'en fin de saison. Sur une deuxième étape du Tour de Pékin raccourcie suite au pic de pollution qui perturbe l'air de la capitale depuis plus d'une semaine, le Remoucastrien a parfaitement géré son sprint final sur l'arrivée placée sur une butte d'un kilomètre à 8% de moyenne. Une ascension parfaite pour le coureur belge, qui enchaîne sa sixième victoire de la saison.

Depuis une semaine, la pollution de l'air est indescriptible aux abords de Pékin. Les pics dépassent les normes recommandées par l'ambassade américaine dans la capitale chinoise et les autorités préconisent une isolation complète dans les bâtiments pour tous les habitants de la grande banlieue. Et pourtant, malgré cet oxygène bien rare, les organisateurs du Tour de Pékin ont décidé de maintenir la dernière épreuve du calendrier WorldTour. Il s'agit en effet de la dernière édition de cette finale, qui n'a jamais convaincu malgré des plateaux de bonne qualité au fil des années. L'Union Cycliste Internationale (UCI), qui a longtemps apporté son aide à l'organisation de la course chinoise, ne souhaite plus dépenser de l'argent dans une telle structure qui ne rapporte finalement plus grand-chose au niveau sportif. Du coup, difficile pour l'organisation d'annuler une dernière édition annoncée, surtout quand de nombreux sponsors attendent une rentabilité sur cette ultime date.

Un sprint prévu... puis une côte

Après une première étape qui a créé la polémique au sein du peloton vu les nuages de smog bien visibles sur les écrans, les organisateurs ont finalement accepté la doléance des coureurs de raccourcir au moins une partie de cette deuxième étape, et d'éviter la métropole, plus propice à la pollution. Les commissaires et organisateurs ont donc décidé de raccourcir de plus de trente kilomètres cette deuxième étape pour arrêter la course au sommet de la dernière côte prévue, à Yan Jia Ping, un petit village qui ne s'attendait pas à toute cette agitation. Le peloton pouvait ainsi poursuivre sa route jusqu'à cette côte d'un kilomètre à 8% de moyenne, une butte qui allait faire plaisir aux puncheurs.

Un placement parfait

Et cela se voyait dans le final. Certes, l'ascension se voulait trop irrégulière et trop courte pour créer des écarts conséquents, mais les sprinters se retrouvaient bien vite asphyxiés face au rythme des spécialistes des vallons. Les Orica-GreenEDGE menaient ainsi le train pour Daryl Impey, mais juste derrière, le Sud-Africain Reinardt Janse van Rensburg (Giant-Shimano) lançait le sprint aux 200 derniers mètres. Le Belge Philippe Gilbert (BMC) était bien calé dans sa roue et sortait juste à temps, dans le dernier virage à droite, pour sauter son rival sur la nouvelle ligne d'arrivée, qui en a certainement surpris plus d'un, vu sa position cachée.

Capable de gérer la montagne?

Gilbert devient du même coup le nouveau leader de l'épreuve et pourrait finalement bien jouer le classement général s'il démontre la même condition d'ici les trois dernières étapes. Le passage le plus difficile sera surtout aux abords de la Mentougou Miaogeng Mountain, avec une ascension finale de 12 kilomètres à près de 6% de moyenne. Le Remoucastrien devra encore faire face à des grimpeurs costauds qui se sont affichés sur cette deuxième étape comme Dan Martin (Garmin-Sharp), Rui Costa (Lampre-Merida), Esteban Chaves (Orica-GreenEDGE) ou Rigoberto Uran (Omega Pharma-Quick Step), mais vu les récents problèmes de pollution, on ne sait vraiment de quoi le parcours sera fait d'ici mardi...

Malgré une légère déception sur les championnats du monde à Ponferrada, Philippe Gilbert peut se montrer ravi de sa saison 2014. Il s'agit en effet de son meilleur bilan depuis 2011 avec six victoires dans son escarcelle, dont l'Amstel Gold Race et la Flèche Brabançonne. Le coureur wallon montre qu'il a encore de la bouteille, reste à le confirmer la saison prochaine, notamment sur ces classiques ardennaises qu'il visera encore.

Résultats de la 2e étape (Chong Li > Yan Jia Ping Summit, 111 km):

Gr.I. - Photo: Photo News

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.