Tour d'Espagne - #9: Anacona et Quintana célèbrent la Colombie à Valdelinares

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,vuelta,tour d'espagne,valdelinares,winner anacona,lampre-merida,nairo quintana,movistar,alberto contador,joaquim rodriguezLes grimpeurs étaient à la fête aux abords de la station de ski de Valdelinares. La neige n'était certes pas du rendez-vous, mais la pluie froide, contrastant avec la canicule qui a frappé le peloton dans le sud de la péninsule en début de Vuelta, a frappé les courageux qui ont osé l'offensive sur cette première grande étape de haute montagne. Le Colombien Winner Anacona (Lampre-Merida) a notamment profité du travail collectif pour aller s'imposer en solitaire, avec la bénédiction du peloton, où Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) s'est montré le plus entreprenant.

Cette première étape en altitude, bon nombre de coureurs l'avaient coché. Et cela s'est vu en début d'après-midi, vu les nombreuses offensives qui désorganisaient le peloton. Finalement, 28 coureurs parvenaient à s'échapper, avec un bon de sortie de la part d'un peloton qui semblait convaincu de son retour d'ici la montée de Valdelinares. Il n'en était finalement rien, car les hommes de tête, certes réduit à une vingtaine d'unités, parvenaient au pied de l'ascension finale avec plus de 3:30 d'avance. Juste suffisant pour le Colombien Winner Anacona qui bénéficiait du boulot de son équipier Damiano Cunego, toujours à la recherche d'un contrat pour la saison prochaine. Le jeune grimpeur colombien, déjà en vue sur le récent Tour d'Utah, filait en solitaire dans les quatre derniers kilomètres et n'était plus revu par le reste du groupe de tête. Le coureur de la Lampre-Merida fêtait ainsi sa toute première victoire professionnelle à 26 ans.

Contador surprend encore

Derrière, comme sur le sommet de La Zubia, la bataille faisait rage entre les meilleurs grimpeurs de la meute qui se retrouvaient bien vite isolés en un groupe d'une dizaine d'hommes. Daniel Moreno (Katusha) emmenait ce beau petit monde vers le sommet, mais près de la banderole des deux derniers kilomètres, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) mettait le feu aux poudres et prenait tout le monde de court! Nairo Quintana (Movistar) et Joaquim Rodriguez (Katusha) tardaient à réagir mais parvenaient au moins à s'isoler, en poursuite du Madrilène. Le maillot rouge Alejandro Valverde (Movistar) et Christopher Froome (Sky), sur ces pourcentages plus abrupts et ce dénivelé plus important, semblaient payer le prix fort dès la première arrivée en montagne...

Des écarts très faibles

Contador parvenait finalement à tenir bon face à Rodriguez et Quintana mais ne récupérait pas de temps sur ses deux rivaux. Tout bénéfice pour Quintana qui allait ainsi récupérer le maillot rouge de leader laissé par son équipier éreinté à l'arrivée. Le Colombien se pare ainsi de sa deuxième technique de N.1 en deux Grands Tours consécutifs, mais parviendra-t-il à conserver le rouge comme il a dominé le rose, en mai dernier? Les écarts sont en tout cas bien plus faibles qu'en Italie. L'homme de tête ne compte que trois secondes d'avance sur un Contador bien plus en forme qu'annoncé, neuf secondes sur Anacona, vingt-huit sur Froome ou encore trente sur Rodriguez. La journée de repos sera bienvenue pour les plus usés par ce premier exercice délicat, mais les deux prochaines s'annoncent plus intenses et promettent de grands combats dans les hauts pourcentages. Vivement la suite de la Vuelta!

Résultats de la 9e étape (Carboneras de Guadazaón > Aramón Valdelinares, 185 km):

Gr.I. - Photo: Photo News/Cor Vos

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.