Tour de France: la présentation complète des étapes (profils...)

Catégories : Route

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeuxLa 101e édition du Tour de France s'ouvre ce samedi en Grande-Bretagne, dans le Yorkshire. Sur les hauts plateaux de Leeds et York, le peloton va devoir grimper tout au long de ces trois semaines pour acquérir le précieux tricot jaune. Un seul contre-la-montre décidera du classement général contre six arrivées en altitude et même une journée dans les pavés. Découvrez le parcours complet de cette Grande Boucle 2014.

> Cliquez sur les images pour les agrandir <

1re étape - Samedi 5 juillet: Leeds > Harrogate (190,5 km)

Comme l'an dernier, le Tour de France 2014 débutera par une étape en ligne qui devrait convenir aux sprinters. Certes, cette première journée dans le Yorkshire ne sera pas aussi aisée que sur l'île de Beauté mais les quelques côtes annoncées n'offriront pas beaucoup d'occasion pour les puncheurs de se montrer aux avant-postes. Les hommes les plus rapides du peloton mettront tous leurs équipiers en tête dans les 50 derniers kilomètres bien plus plats pour assurer un emballage massif. Attention toutefois aux rond-points et aux routes étroites dans le final qui pourraient mener à des chutes, vu la nervosité du peloton lors de l'habituelle étape d'ouverture.

 

Tour de France 2014 - 1re étape - Profil.pngLes difficultés du jour:  

Km 68 - 4e cat: Côte de Cray (1,6 km à 7,1%)

Km 103,5 - 3e cat: Côte de Buttertul (4,5 km à 6,8%)

Km 129,5 - 3e cat: Côte de Grinton Moor (3 km à 6,6%)

2e étape - Dimanche 6 juillet: York > Sheffield (201 km)

Voilà une étape qui aurait parfaitement convenu à Philippe Gilbert... Mais l'ancien champion du monde avait déjà annoncé depuis l'hiver qu'il ne souhaitait pas participer à ce Tour de France. Car cette étape entre York et Sheffield ressemble à une classique ardennaise, avec un dénivelé de près de 3000 mètres et un final très ardu. La Jenkin Road, dernière ascension de la journée, offrira ainsi un véritable mur à plus de 11% de moyenne à 5 kilomètres de l'arrivée. Et l'Oughtibridge, un quart d'heure plus tôt, offrira des pentes similaires et fera déjà un sacré ménage dans le peloton. Les sprinters ne risquent donc pas de tenir le rythme dans ces routes vallonnées et le maillot jaune va certainement changer d'épaules.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 47 - 4e cat: Côte de Bluberhouses (1,8 km à 6,1%)

Km 85 - 3e cat: Côte d’Oxenhope Moor (3,1 km à 6,4%)

Km 112,5 - 3e cat: Côte de Ripponden (1,3 km à 8,6%)

Km 119,5 - 3e cat: Côte de Greetland (1,6 km à 6,7%)

Km 143,5 - 2e cat: Cote de Holme Moss (4,7 km à 7%)

Km 167 - 3e cat: Côte de Midhopestones (2,5 km à 6,1%)

Km 175 - 4e cat: Côte de Bradfield (1 km à 7,4%)

Km 182 - 3e cat: Côte d’Oughtibridge (1,5 km à 9,1%)

Km 196 - 4e cat: Côte de Jenkin Road (800m à 10,8%)

3e étape - Lundi 7 juillet: Cambridge > Londres (155 km)

Impossible de passer par l'Angleterre sans offrir une étape parfaitement adaptée à Mark Cavendish. Le coureur britannique sera la grande attraction de la journée avec cette étape complètement plate dans la banlieue de Londres. Pas de grand danger dans le final, il s'agira surtout de tenir la tête du peloton pour éviter les chutes à cause de la nervosité de la meute. Les coureurs passeront pas les grands endroits de la capitale anglaise comme le parc olympique, Richmond Park et, pour conclure, le Mall, juste en face de Buckingham Palace. Là où Alexandre Vinokourov fut champion olympique et Arnaud Démare vainqueur de la London Classic l'an dernier. Cavendish, de son côté, aura la pancarte de favori.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

4e étape - Mardi 8 juillet: Le Touquet/Paris-Plage > Lille Métropole/Villeneuve-D’Ascq (163,5 km)

Retour en France après un voyage dans le tunnel sous la Manche. Le peloton n'aura donc même pas le temps de se fatiguer avant de repartir pour une étape très aisée vers le Nord. Les quelques côtes annoncées ne feront pas vraiment de dégâts dans le peloton mais attention au sprint intermédiaire prévu sur le Mont Cassel où les sprinters les plus puissants souhaiteront déjà en découdre. Le final sera également très sinueux alors que la dernière ligne droite devant le stade Pierre-Mauroy sera en léger faux-plat descendant: ça va rouler vite!

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:
Km 34 - 4e cat: Côte de Campagnette (1 km à 6,5%)

Km 117,5 - 4e cat: Mont Noir (1,3 km à 5,7%)

5e étape - Mercredi 9 juillet: Ypres (Bel) > Arenberg/Porte du Hainaut (155,5 km)

Voici l'étape la plus attendue de la première semaine de course. Le départ à Ypres sera surtout l'occasion d'un devoir de mémoire sur la Première Guerre Mondiale, et la guerre des tranchées dans la région de l'Yser, de 1914 à 1918. Ensuite, place à la bataille des favoris sur les terribles pavés de Paris-Roubaix, des secteurs pour la plupart traversés dans le sens inverse de la fameuse classique du Nord. L'arrivée sera située au même endroit qu'en 2010. Cadel Evans et Andy Schleck y avaient alors pris l'avantage. Cette année, cela s'annoncera bien différent et surtout plus difficile avec plus de 15 kilomètres sur ces routes de campagne qui cracheront de la poussière tout au long de l'après-midi.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les secteurs pavés du jour:

Km 87 - Secteur 9: de Gruson au Carrefour de l’Arbre (1100 m)

Km 103,5 - Secteur 8: d’Ennevelin à Pont-Thibault (1400 m)

Km 110 - Secteur 7: Mons-en-Pévèle (1000 m)

Km 114,5 - Secteur 6: Bersée (1400 m)

Km 125,5 - Secteur 5: d’Orchies à Beuvry-la-Forêt (1400 m)

Km 131 - Secteur 4: de Sars-et-Rosières à Tilloy-les-Marchiennes (2400 m)

Km 135 - Secteur 3: de Brillon à Warlaing (1400 m)

Km 140 - Secteur 2: de Wandignies-Hamage à Hornaing (3700 m)

Km 149 - Secteur 1: d’Hélesmes à Wallers (1600 m)

6e étape - Jeudi 10 juillet: Arras > Reims (194 km)

Retour au calme après l'étape dantesque des pavés. On commence la descende vers le sud de l'Hexagone avec une étape plutôt calme mais tout de même usante vers Reims. Il faudra surtout rester attentif dans le final avec beaucoup de faux-plats et de rond-points à l'entrée de la cité de la Marne. Le terrain sera aussi exposé au vent mais beaucoup de virages dans le final risquent de bloquer les tentatives éventuelles de bordures. Mais à part ces dangers potentiels, la journée semble parfaite pour les sprinters.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:
Km 107,5 - 4e cat: Côte de Coucy-le-Château-Auffrique (900 m à 6,2%)

Km 157 - 4e cat: Côte de Roucy (1,5 km à 6,2%)

7e étape - Vendredi 11 juillet: Epernay > Nancy (234,5 km)

Une étape encore taillée pour les sprinters? Les organisateurs ont tout de même décidé de corser le final vers Nancy après plus de 230 kilomètres. Ce sera surtout cette distance qui fera la différence à l'aube des deux dernières côtes prévues dans les 20 dernières bornes. La première ascension, sur 3 kilomètres à 5% de moyenne, restera très aisée mais attention au mur prévu à cinq kilomètres de la ligne, avec une montée à 8% de moyenne. Les purs sprinters comme Cavendish ou Kittel pourraient avoir du mal face à cette côte de Boufflers.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 219,5 - 4e cat: Côte de Maron (3,2 km à 5%)

Km 229 - 4e cat: Côte de Bouffiers (1,3 km à 7,9%)

8e étape - Samedi 12 juillet: Tomblaine > Gérardmer/La Mauselaine (161 km)

Les grimpeurs vont enfin pouvoir s'affairer en tête du peloton. Pour l'arrivée des coureurs dans les Vosges, cela s'annonce costaud avec trois côtes en moins de vingt kilomètres. Ces ascensions sont surtout abruptes et courtes. Tels des montées de Liège-Bastogne-Liège. Le col de Grosse Pierre, à 11 kilomètres du but, a même été rénové voici quelques semaines pour permettre le passage de la caravane du Tour. Les chemins seront étroits, il y aura donc aussi une bataille de placement jusqu'à la dernière ascension, où le sprint s'annonce long sur les 1800 mètres finaux. Ce sera donc plutôt une bataille de puncheurs-grimpeurs. Parfait pour le champion du monde Rui Costa ou l'Espagnol Joaquim Rodriguez.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 142 - 2e cat: Col de la Croix des Moinats (7,6 km à 6%)

Km 150 - 2e cat: Col de Grosse Pierre (3 km à 7,5%)

Km 161 - 3e cat: Gérardmer/La Mauselaine (1,8 km à 10,3%)

9e étape - Dimanche 13 juillet: Gérardmer > Mulhouse (170 km)

Si le final de cette nouvelle étape dans les Vosges n'offre pas de pente aussi irrégulière que la veille, l'accumulation des kilomètres et des pourcentages risque de faire mal. Une équipe ou des outsiders peuvent donc tenter un beau coup de Trafalgar sur cet enchaînement de longues côtes. Il s'agit du profil-type de l'étape-piégeuse pour les favoris. S'ils ne font pas attention, un bon coup peut partir et revenir en tête du classement général: Michael Rasmussen avait réussi le même coup en 2005... Vers Mulhouse, les attaquants devront toutefois être puissants pour tenir le coup sur les longues lignes droites du final.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 11,5 - 2e cat: Col de la Schlucht (8,6 km à 4,5%)

Km 41 - 3e cat: Col du Wettstein (7,7 km à 4,1%)

Km 70 - 3e cat: Côte des Cinq Châteaux (4,5 km à 6,1%)

Km 86 - 2e cat: Côte de Gueberschwihr (4,1 km à 7,9%)

Km 120 - 1re cat: Le Markstein (10,8 km à 5,4%)

Km 127 - 3e cat: Grand Ballon (1,4 km à 8,6%)


10e étape - Lundi 14 juillet: Mulhouse > La Planche des Belles Filles (161,5 km)

Pour la fête nationale française, l'organisation du Tour de France a prévu une étape des plus spectaculaires dans les Vosges. Pour cette troisième journée dans le massif de l'est, six cols seront au programme et aucun mètre de plat sur une étape très courte. Il n'y aura aucun répit d'ici la Planche des Belles Filles, avec de véritables murs à franchir. Des pentes à 15% dans le Petit Ballon et le Platzerwasel, puis des côtes plus courtes mais tout aussi intenses avant le pied de la Planche des Belles Filles. Beaucoup de dégâts sont attendus dans le peloton et on risque d'avoir un final bien plus ardu que lors de sa première ascension en 2012. Tout se décidera dans les 500 derniers mètres à 20%...

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 30,5 - 2e cat: Col du Firstplan (8,3 km à 5,4%)

Km 54,5 - 1re cat: Petit Ballon (9,3 km à 8,1%)

Km 71,5 - 1re cat: Col du Platzerwael (7,1 km à 8,4%)

Km 103,5 - 2e cat: Col d’Oderen (6,7 km à 6,1%)

Km 125,5 - 3e cat: Col des Croix (3,2 km à 6,2%)

Km 143,5 - 1re cat: Col des Chevrères (3,5 km à 9,5%)

Km 161,5 - 1re cat: La Planche des Belles Filles (5,9 km à 8,5%)


Mardi 15 juillet - Journée de repos

11e étape - Mercredi 16 juillet: Besançon > Oyonnax (187,5 km)

Après une journée de repos bien nécessaire vu le voyage difficile dans les Vosges, le peloton descend encore vers le sud. Et du côté des Alpes, pas question de mettre les plats dans les grands dès la première journée. Cela monte et descend tout le temps entre Besançon et Oyonnax et le final s'annonce parfait pour les puncheurs mais attention aux sprinters qui peuvent tenir la distance. Les côtes sont courtes mais pas aussi intenses, et la descente finale n'est pas assez sinueuses pour les attaquants. D'ailleurs, sur le Dauphiné, Elia Viviani s'était imposé à Oyonnax après un final quasiment similaire. Victoire en vue pour l'Italien?

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 141 - 3e cat: Côte de Rogna (7,6 km à 4,9%)

Km 148,5 - 3e cat: Côte de Choux (1,7 km à 6,5%)

Km 152,5 - 4e cat: Côte de Désertin (3,1 km à 5,2%)

Km 168 - 3e cat: Côte d’Echallon (3 km à 6,6%)


12e étape - Jeudi 17 juillet: Bourg-en-Bresse > Saint-Etienne (185,5 km)

Les spécialistes de l'offensive au long cours vont apprécier cette étape vers Saint-Etienne. Dans le Beaujolais, il n'y aura pas un mètre de plat mais les quelques pentes proposées n'offrent aucune difficulté... Les deux dernières ascensions ne dépassent pas 3,3% de moyenne, c'est dire! Le peloton risque donc de laisser filer un groupe d'attaquants dans ces ultimes kilomètres. Attention aux nombreux virages dans la descente finale, qui risquent d'éliminer d'éventuels sprinters récalcitrants. Une parfaite étape de transition, en somme.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 58,5 - 4e cat: Col de Brouilly (1,7 km à 5,1%)

Km 83 - 3e cat: Côte du Saule-d’Oingt (3,8 km à 4,5%)

Km 138 - 3e cat: Col des Brosses (15,3 km à 3,3%)

Km 164 - 4e cat: Côte de Grammond (9,8 km à 2,9%)

13e étape - Vendredi 18 juillet: Saint-Etienne > Chamrousse (197,5 km)

Les grimpeurs retrouvent un terrain à leur convenance, avec une véritable course de côte dans le final. Car si le col de Palaquit et ses routes étroites risquent de déjà réduire le peloton à une bonne trentaine de coureurs vu les passages à 16% en milieu d'ascension, la montée de Chamrousse régulière sera le grand col décisif, où les offensives en solitaire seront toutefois difficiles. En effet, les lacets sont longs, les lignes droites vont s'enchaîner et il sera difficile de s'échapper dans de tel condition. Attention également à la chaleur attendue sur ce sommet découvert et où le vent jouera également un grand rôle. Bref, une arrivée alpestre déjà spectaculaire.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 24 - 3e cat: Col de la Croix de Montvieux (8 km à 4,1%)

Km 152 - 1re cat: Col de Palaquit (14,1 km à 6,1%)

Km 197,5 - Hors-cat: Chamrousse (18,2 km à 7,3%)


14e étape - Samedi 19 juillet: Grenoble > Risoul (177 km)

Voici la grande étape montagne de ces Alpes avec deux terribles cols à plus de 2000 mètres. Le Lautaret et l'Izoard ne seront pas forcément difficiles par leur pente mais surtout par l'altitude qui risque de mettre en difficulté les moins habitués. Après la longue descente de l'Izoard, les coureurs arriveront au pied de la station de Risoul, une ascension une nouvelle fois très régulière. La chaussée sera bien large et permettra surtout un beau combat dans les derniers kilomètres. Cela s'annonce difficile pour un homme de s'échapper en solitaire mais des spécialistes de l'échappée matinale pourraient prendre assez d'avance en début de course pour aller s'imposer devant les favoris à Risoul. Les écarts risquent surtout de se creuser dans cette première partie, bien avant l'ascension finale.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 82 - 1re cat: Col du Lautaret (34 km à 3,9%)

Km 132,5 - Hors-cat: Col d’Izoard (19 km à 6%)

Km 177 - 1re cat: Risoul (12,6 km à 6,9%)


15e étape - Dimanche 20 juillet: Tallard > Nîmes (222 km)

Les sprinters ont enfin une occasion de reprendre des points pour le maillot vert. Après le périple alpestre, cette étape vers la Méditerranée sera surtout l'occasion de reprendre son souffle avant le retour dans la montagne, vers les Pyrénées. Attention au final, après le sprint intermédiaire de La Galine, où le vent du nord pourrait créer des bordures. Mais le sprint final s'annonce tout de même comme le scénario le plus probable à Nîmes.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Lundi 21 juillet - Journée de repos et transfert vers Caracassonne

16e étape - Mardi 22 juillet: Carcassonne > Bagnères-de-Luchon (237,5 km)

Les baroudeurs auront une belle occasion de tenter leur chance sur cette étape qui se conclura... en descente. Les favoris, eux, seront surtout concentrés sur le dernier col de la journée, après plus de 200 kilomètres de course, le Port de Balès. Ce sera bien plus casse-pattes que dans les Alpes, avec des parties à plus de 11% en milieu d'ascension qui feront mal. Mais attention également à la descente vers Bagnères-de-Luchon qui permet aux bons descendeurs du peloton de prendre l'avantage. Il suffit d'arriver au sommet avec près d'une demi-minute d'avance pour tenir la distance 18 kilomètres plus bas...

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 25 - 4e cat: Côte de Fanjeaux (2,4 km à 4,9%)

Km 71,5 - 2e cat: Côte de Pamiers (2,5 km à 5,4%)

Km 155 - 2e cat: Col du Portet-d’Aspet (5,4 km à 6,9%)

Km 176,5 - 3e cat: Col des Ares (6 km à 5,2%)

Km 216 - Hors-cat: Port de Balès (11,7 km à 7,7%)


17e étape - Mercredi 23 juillet: Saint-Gaudens > Saint-Lary/Pla d’Adent (124,5 km)

Voici l'étape pyrénéenne la plus difficile de ce Tour de France. Elle sera surtout courte et intense, digne de la double ascension de l'Alpe d'Huez l'an dernier. Sur seulement 80 kilomètres, le peloton devra affronter quatre cols reconnus et surtout très difficiles. Le col de Val Louron est par exemple très étroit et offrira de beaux moments de combats entre les favoris avant la Pla d'Adet, au pied très difficile. Il ne faut pas attaquer trop tôt et se mettre dans le rouge au risque de perdre du temps dans le final. Ce sera donc explosif et spectaculaire.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 57,5 - 1re cat: Col du Portillon (8,3 km à 7,1%)

Km 82 - 1re cat: Col de Peyresourde (13,2 km à 7%)

Km 102,5 - 1re cat: Col de Val Louron-Azet (7,4 km à 8,3%)

Km 124,5 - Hors-cat: Saint-Lary/Pla d’Adet (10,2 km à 8,3%)


18e étape - Jeudi 24 juillet: Pau > Hautacam (145,5 km)

Si cette étape est bien moins intense que la veille, elle restera mythique et décidera certainement d'une bonne partie du classement général. Ce sera en effet le dernier sommet de ce Tour de France. Place d'abord au Tourmalet par son versant le plus difficile, via La Mongie, avec un vent à décorner les boeufs et une possibilité pour les outsiders de se replacer dans la course au maillot jaune. La descente est toutefois au désavantage des attaquants avant la montée d'Hautacam, qui propose une deuxième partie d'ascension plus difficile. Il faudra tout donner pour assurer la victoire.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

Les difficultés du jour:

Km 28 - 3e cat: Côte de Bénéjacq (2,6 km à 6,7%)

Km 56 - 3e cat: Côte de Loucrup (2 km à 7%)

Km 95,5 - Hors-cat: Col du Tourmalet (17,1 km à 7,3%)

Km 145,5 - Hors-cat: Hautacam (13,6 km à 7,8%)


19e étape - Vendredi 25 juillet: Maubourguet/Pays du Val d’Adour > Bergerac (208,5 km)

Les baroudeurs vont apprécier cette étape dans la plaine vers les vallons de Bergerac. Le peloton risque en effet de laisser partir les éventuelles offensives matinales vu le contre-la-montre décisif attendu le lendemain. Attention toutefois à la seule côte répertoriée de la journée, à Monbazillac, où la route est très étroite. En cas de sprint massif, ce sera la bonne occasion pour une équipe de faire la différence par rapport aux autres. Rester en tête au sommet, à 13 kilomètres de l'arrivée, c'est quasiment l'assurance de viser la victoire d'étape.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

La difficulté du jour:

Km 195,5 - 4e cat: Côte de Monbazillac (1,3 km à 7,6%)


20e étape - Samedi 26 juillet: Bergerac > Périgueux (54 km - CLM individuel)

Ce sera le seul contre-la-montre de ce 101e Tour de France mais il ne sera pas comme les autres. Les purs rouleurs n'auront pas forcément l'avantage vu que le tracé sera fortement durci par de longues côtes et même une sacrée ascension à 6,4% de moyenne à moins de 10 kilomètres de l'arrivée. Il faudra donc se farcir un effort de plus d'1h10 pour aller conquérir le maillot jaune. Difficile d'imaginer un véritable favori pour ce chrono individuel, ce sera surtout l'énergie laissée dans la montagne qui décidera des positions... Le champion du monde de la discipline Tony Martin risque toutefois d'être bien présent sur le podium.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

21e étape - Dimanche 27 juillet: Évry > Paris/Champs-Elysées (137,5 km)

En cette fin de soirée, place à la dernière étape, habituelle, vers les Champs-Elysées. Une côte de 4e catégorie pour la forme lors du défilé vers Paris, mais dès le premier passage sur la ligne d'arrivée dans le centre de la capitale, le rythme va vivement s'accélérer pour un sprint massif annoncé. La voie royale pour Cavendish, Greipel et Kittel qui annoncent une revanche par rapport à la dernière arrivée parisienne.

cyclisme,tour de france,leeds,grande-bretagne,yorkshire,paris,champs-elysées,la planche des belles filles,risoul,chamrousse,pla d'adet,hautacam,périgeux

La difficulté du jour:

Km 31 - 4e cat: Côte de Briis-sous-Forges (800 m à 5,2%)

Grégory Ienco - Graphiques: ASO/Tour de France Organisation

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.