Tour des Flandres: Cancellara joue encore au plus malin et triomphe des Belges

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,tour des flandres,ronde van vlaanderen,uci,worldtour,fabian cancellara,trek factory racing,greg van avermaet,sep vanmarckeLa victoire de Fabian Cancellara (Trek) sur cette édition 2014 du Tour des Flandres restera certainement comme l'une des plus explosives de l'histoire du Ronde. Un parcours remanié et une course nerveuse ont rendu cette classique superbe. Les Belges râleront sur le succès d'un Helvète qui a triomphé de trois Belges sur les Ardennes flamandes mais au final, Cancellara a encore joué au plus malin, malgré une puissance moins évidente que ces dernières années. 

La star de cette édition 2014 restait finalement le nouveau parcours tracé autour d'Audenarde, avec un nouveau triple passage sur le Vieux Quaremont et une double ascension du Paterberg. Et il a bien donné du fil à retordre aux favoris sur les routes flamandes. Il y a bien entendu les nombreuses chutes qui ont marqué les premiers kilomètres, dont la terrible embardée de Johan Vansummeren (Garmin-Sharp) avec une personne âgée qui était sur un léger terre-plein au milieu de la route. Le choc a été si violent que la dame a dû être opérée au plus vite, dans un état critique... Stijn Devolder, Yaroslav Popovych (Trek), Matti Breschel (Tinkoff-Saxo), Vladimir Isaichev (Katusha) ou encore Murilo Fischer (FDJ.fr) ont également été victimes de terribles gamelles dues à la vitesse, à l'imprudence à la sortie des virages ou à des routes pleines de gravillons. Seuls les grands favoris semblent avoir été épargnés par la malchance finalement.

Van Avermaet, le retour miraculeux

Enfin, ne dites pas ça à Greg Van Avermaet (BMC) qui a chuté juste avant le 2e passage du vieux Quaremont et qui a dû faire un retour-éclair pour remonter à l'avant de la course, se placer devant tous les Omega Pharma-Quick Step bien placés en tête avec Fabian Cancellara (Trek), Peter Sagan (Cannondale) ou encore Sep Vanmarcke (Belkin). Van Avermaet arrivait donc au bon endroit, au bon moment pour placer une attaque à une trentaine de bornes de l'arrivée avec Stijn Vandenbergh (OPQS). Une offensive qui allait conditionner le final de cette course déjà épique. Car à ce moment-là, ils n'étaient déjà plus qu'une quinzaine à envisager la victoire alors qu'il restait encore la dernière succession du Vieux Quaremont et du Paterberg à affronter. Pendant que Van Avermaet et Vandenbergh s'échappaient, Fabian Cancellara devait attendre le Vieux Quaremont justement pour sortir en puissance avec le seul Vanmarcke dans sa roue. Sagan ne parvenait pas à prendre la bonne roue et Tom Boonen était bien trop loin, occupé à souffrir sur son guidon, pour parvenir aux avant-postes.

cyclisme,tour des flandres,ronde van vlaanderen,uci,worldtour,fabian cancellara,trek factory racing,greg van avermaet,sep vanmarcke

Omega Pharma-Quick Step présent... au mauvais moment

Cancellara et Vanmarcke revenaient finalement sur Vandenbergh dans le Paterberg avant de recoller à Van Avermaet dans les 13 kilomètres de plaine vers la ligne d'arrivée à Audenarde. Un sprint à quatre s'annonçait, un terrible combat des nerfs face à des jambes qui ne répondent plus pareil après 250 kilomètres d'un effort aussi intense. Stijn Vandenbergh, le moins bon sprinter des quatre, tentait bien de sortir avant cet emballage attendu, mais rien n'y faisait, le sprint semblait la seule issue possible dans ce quatuor, où les Omega Pharma-Quick Step étaient finalement représentés par leur coureur le moins explosif. Alors que les hommes en noir et bleu se sont montrés en tête de la course durant toute la journée, les voici piégés. Tom Boonen n'avait pas ses meilleures jambes dans le Vieux Quaremont, et Niki Terpstra n'avait plus les mêmes cuisses de feu qu'une semaine auparavant. Quant à Zdenek Stybar, il ne pouvait rouler quant ses équipiers partaient à l'offensive. Piégés, comme on vous disait.

cyclisme,tour des flandres,ronde van vlaanderen,uci,worldtour,fabian cancellara,trek factory racing,greg van avermaet,sep vanmarcke

Cancellara parfaitement placé

Dans le dernier kilomètre, la guerre des nerfs se poursuivait entre les quatre hommes, quasiment sur la même ligne. Ou presque. Car sur une dernière tentative de Stijn Vandenbergh, Fabian Cancellara venait de se replacer en dernière position, la plus favorable dans ce type de sprint. Alors que Greg Van Avermaet et Sep Vanmarcke se retrouvaient à l'avant. Et c'était du tout cuit: le Suisse mettait un braquet plus grand, lançait le sprint à gauche tout en puissance. Le temps que Van Avermaet et Vanmarcke réagissent à l'explosion de puissance de leur adversaire helvète, "Spartacus" avait déjà un vélo d'avance et pouvait célébrer sa troisième victoire sur le Ronde, devant trois coureurs belges en position favorable pour le succès final à Audenarde. Van Avermaet, qui s'offrait tout de même son premier podium sur un monument, se montrait déçu sur la ligne alors que Vanmarcke versait une larme dans la tente précédant le podium. Dur, dur d'être encore battu par Cancellara sur une classique flandrienne de renom.

cyclisme,tour des flandres,ronde van vlaanderen,uci,worldtour,fabian cancellara,trek factory racing,greg van avermaet,sep vanmarcke

"Désolé pour les Belges"

"Désolé pour les Belges, d'avoir gagné devant trois de vos compatriotes", lançait le vainqueur suisse avec le sourire à l'arrivée, au micro de la VRT. "C'était un sprint d'homme contre homme, comme sur la piste". Malgré tout, Cancellara restait surpris par son troisième succès sur le Ronde. "C'était très dur... J'ai dû être lâché à deux reprises avant de revenir. Mais sur le final, je me sentais de nouveau bien. J'ai réglé le sprint moi-même car j'avais peur que cela revienne encore de l'arrière. Heureusement, je gagne au final". Derrière, Greg Van Avermaet et Sep Vanmarcke montraient une mine déconfite, déçus de manquer une telle chance de victoire devant un public acquis à leur cause. Cette course exceptionnelle devrait pourtant leur donner de l'espoir pour dimanche prochain et la clôture de la campagne flandrienne sur Paris-Roubaix. Sur les pavés de l'Enfer du nord, il y a encore une chance de triompher de Cancellara. Cela annonce une belle bataille!

Résultats de l'épreuve (Bruges > Audenarde, 259.6 km):

Grégory Ienco - Photos: Peter De Voecht - Jimmy Bolcina - Wessel van Keuk-Cor Vos/Photo News 

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.