3JdPanne: Retour vers la Côte, le vent et les chutes!

Catégories : Route, Webzine

3JdPanne_logo.jpgSeconde manche des 3 Jours de La Panne, avec le retour vers la Côte belge, son vent, et sans doute aussi malheureusement ses chutes. Il faut dire que depuis le début de la saison 2014, bon nombre de coureurs se retrouvent à terre. A cela, certains avancent l'idée d'un peloton trop nerveux, trop nombreux dans les finales, ou encore l'emploi de substances non encore interdites, mais très dangereuses. L'étape d'aujourd'hui, entre Zottegem et Oostduinkerke (Coxyde) devrait valoir aussi son lot de surprises.

Plus longue étape, 206 km, des 3 Jours, le retour vers la Mer du Nord devrait pourtant laisser la porte ouverte vers une nouvelle explication entre sprinters, même si on peut facilement imaginer constater une échappée dès les premiers hectomètres de course. Au programme également, quatre monts (bergs), avec le Monterberg, le Kemmelberg, le Roderberg et le Vidaigneberg. Malheureusement cela ne suffira pas à établir une sélection digne de ce nom. En effet, ces quatre difficultés, placées à près de 90 bornes du but ne pourront faire la différence.

Si pour d'aucun, les pelotons restent beaucoup trop importants pour terminer une course, pour d'autres l'évolution constante dans la préparation, mais surtout la médication devient un vrai danger pour les coureurs. On l'a encore remarqué hier, lors de la première étape, la vitesse dans des chemins "pratiquement" de campagne ne peut qu'occasionner des chutes, dues soit à la présence de coureurs moins familiarisés à la conduite de leurs machines au top niveau, soit de par un manque de concentration de divers acteurs.

Le "Tramadol" pointé du doigt

Nos confrères de Sporza viennent de pointer une interview du docteur Jan Mathieu de la formation Lotto-Belisol, qui incrimine le Tramadol dans cette succession de chutes. Cet antalgique pourrait être à la base de ce manque de concentration, et donc occasionner des chutes au sein des pelotons. Le docteur Mathieu stipule également que les signataires du CPPM (Mouvement pour un cyclisme crédible) refusent d'utiliser ce type de médicament, mais souligne que les équipes n'ayant pas agréés au Mouvement, ne se privent pas pour ordonner ce type d'analgésique. Le Tramadol affecte donc la concentration, en plus d'entrainer une dépendance.

Assez remarquable aussi de constater que les coureurs de Lotto-Belisol se retrouvent à terre, comme Frederik Willems, lors de la première étape (clavicule cassée) alors que leur médecin souligne qu'ils n'en prennent pas. Ils devraient donc, en principe, être beaucoup plus attentifs que les autres, mais voilà, ils ne sont pas épargnés par les chutes. Greipel en fit également les frais.

Espérons que cette seconde étape des 3 Jours de La Panne ne verra pas de triste spectacle, car en fait ce qui nous réjoui n'est autre qu'une course limpide, avec des attaques, certes, et de la bagarre, mais sur le vélo.

Rendez-vous pour le direct commenté sur Sudinfo.be vers 14h.

Robert Genicot

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.