Tirreno-Adriatico - #7: Malori passe un cap, Contador triomphe

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,alberto contador,tinkoff-saxo,tirreno-adriatico,uci,worldtour,adriano malori,movistar,contre-la-montreTirreno-Adriatico s'est clôturé ce mardi par le traditionnel contre-la-montre individuel de San Benedetto del Tronto, long de 9,1 kilomètres, sur la côte adriatique. L'épreuve n'était plus qu'une simple formalité pour l'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff-Saxo), déjà assuré de la victoire finale, mais les rouleurs lorgnaient bien sur cet exercice particulier. Le traditionnel duel entre Tony Martin et Fabian Cancellara n'a finalement pas eu lieu, dominés par l'homme du pays, Adriano Malori (Movistar).

L'ancien champion du monde du contre-la-montre chez les espoirs, en 2008, Adriano Malori a donc dompté toutes les stars du contre-la-montre sur les 9,1 kilomètres qui composaient le tracé de la dernière étape de la Course aux deux mers. Certes, l'exercice n'était pas des plus éprouvants mais il était réservé aux purs spécialistes, en attestent les derniers succès de Tony Martin, sous son maillot arc-en-ciel en 2013, ou Fabian Cancellara, en 2011 et 2012. Malori avait donc une sacrée concurrence face à lui, avec Cancellara et Martin au départ de ce chrono final. Mais l'Italien, parti parmi les premiers, établissait un temps canon: 10:13, soit 12 secondes de mieux que le record de Tony Martin établi en 2013!

Un cap mais encore limité

Le coureur de Movistar s'imposait finalement avec six secondes d'avance sur Fabian Cancellara (Trek), neuf secondes sur Bradley Wiggins (Sky) et quinze secondes sur Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step), que des cadors de l'exercice chronométré. L'ex-champion d'Italie s'offre ainsi le onzième succès de sa carrière sur un contre-la-montre, mais surtout le premier sur une épreuve du WorldTour. Là était en effet le drame de Malori: le Parmesan n'avait jamais réussi avant ce chrono à se distinguer sur une épreuve du gratin mondial. A 26 ans, il est enfin temps pour le rouleur transalpin de se distinguer parmi les meilleurs coureurs contre le temps. Ce succès doit lui permettre de prendre son envol, même s'il reste encore limité face aux Martin ou Cancellara dès que la distance dépasse les 30 kilomètres.

La surprise Quintana

29e de cette dernière étape, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) n'avait qu'à paraître sur ce contre-la-montre pour assurer sa première victoire finale sur Tirreno-Adriatico. L'Espagnol n'a pas paniqué mais termine tout de même derrière le surprenant Nairo Quintana (Movistar), qui a profité de cette courte distance pour démontrer qu'il n'était pas forcément sans talent sur les chronos individuels. Le Colombien a terminé 20e, et a même battu Jean-Christophe Péraud (Ag2r-La Mondiale) et Roman Kreuziger (Tinkoff-Saxo) de deux secondes! Une surprise, certes, mais la preuve aussi que Quintana veut progresser en tant que coureur de Grands Tours.

cyclisme,alberto contador,tinkoff-saxo,tirreno-adriatico,uci,worldtour,adriano malori,movistar,contre-la-montre

Côté belge, la bonne surprise vient de Stijn Devolder (Trek), qui montre également une bonne forme en vue des prochaines classiques flandriennes. Le champion de Belgique, homme de main attitré de Fabian Cancellara sur les futurs pavés, a terminé neuvième du chrono du jour, à 24 secondes de Malori, et 18 secondes de son leader suisse. Philippe Gilbert (BMC), de son côté, n'a pas vraiment poussé sur les pédales et a simplement assuré le service minimum avec une 86e place, à près d'une minute du vainqueur du jour.

Résultats de la 7e étape (San Benedetto del Tronto > San Benedetto del Tronto, 9.1 km):

Classement général final:

Gr.I. - Photos: Photo News/Cor Vos

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.