Les raccourcis et trottoirs, c'est terminé: une nouvelle règle remet le peloton sur la bonne voie

Catégories : Brèves

cyclisme,flandriennes,pavés,trottoirs,raccourcis,uci,règlementChaque saison a son lot de nouvelles règles de la part de l'Union Cycliste Internationale. Notamment pour protéger au mieux les cyclistes. Mais ce règlement risque de ne pas réjouir les spécialistes des Flandriennes qui profitaient des allées vertes et autres trottoirs pour éviter les quelques pavés et autres difficultés de ces routes réputées dangereuses. Dès cette saison, le moindre passage sur ces trottoirs et tous les raccourcis entrepris coûteront une amende salée voire une disqualification aux cyclistes qui s'y risqueront.

Le nouveau règlement de l'UCI, à paraître le 1er janvier prochain, propose donc une nouvelle règle sur les trottoirs et autres pistes cyclables qui servent souvent de raccourcis aux coureurs souhaitant éviter des passages trop dangereux et des pavés trop cassant. "Il est strictement interdit d'utiliser les trottoirs, chemins et pistes cyclables sur les bords de la route qui ne font pas partie intégrante de la course", explique l'Union Cycliste Internationale. "Le non-respect de cette règle sera sanctionné, comme le prévoit l'article 12.1.040.14 bis".

Cela signifie donc une amende de quelques dizaines de francs suisses voire une élimination pure et simple de la course, comme le confirme le blog Inner Ring. Bien entendu, il faudrait que les cyclistes profitent TRÈS longtemps de ces bas-côtés plus accommodants pour les cyclistes sur route. Mais ces amendes et autres sanctions risquent bien de calmer le caractère de certains Flandriens qui n'hésitaient pas à user de ces chemins moins tortueux pour lancer une attaque franche.

Bien entendu, cette nouvelle règle se veut avant tout un gage de sécurité, pour éviter des chutes sur des secteurs où les spectateurs sont mis en danger, tout comme les coureurs, à l'image de cette chute de Sebastian Langeveld sur le Tour des Flandres 2012. Le Néerlandais s'était retrouvé, face première, au sol à cause d'un spectateur qui avait pris peur sur la piste cyclable et qui avait reculé au dernier moment, en laissant son pied sous la roue de Langeveld. L'idée est également de rétablir une certaine égalité entre tous les coureurs et d'éviter que certains évitent des routes que les organisateurs ont décidé de franchir pour une bonne raison: faire la course.

Reste à voir comment cette règle sera effectivement appliquée sur le terrain. Si les sanctions pleuvent, elles risquent de toucher des dizaines de coureurs...

Photo: Photo News

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.