Tour de Turquie - #8: le triplé de Kittel ne fera pas oublier Sayar

Catégories : Route

Marcel Kittel - Argos-Shimano.pngIstanbul a offert un dernier sprint massif au peloton du Tour de Turquie. Sur cette ultime étape de gala, dans les rues de la capitale turque, l'Allemand Marcel Kittel (Argos) a confirmé sa domination dans la dernière ligne droite. Le coureur s'y est offert un troisième succès sur l'épreuve turquoise, qui a également confirmé le succès final du local Mustafa Sayar (Torku Seker Spor), malgré les évidentes suspicions qui pèsent sur ses performances.

Le Tour de Turquie s'est une nouvelle fois clôturé par un critérium de rêve dans la plus cité du pays, Istanbul. Sur les berges du Bosphore, les sprinters ont dominé les débats avec un succès évident de Marcel Kittel, parfaitement emmené dans le final, devant l'Italien Andrea Guardini (Astana) et le Britannique Andrew Fenn (OPQS). Une étape quasiment sans histoire avec une échappée, finalement reprise, et un peloton massif à l'arrivée. Seule une chute à trois kilomètres de l'arrivée qui a durement touché deux coureurs de l'équipe Colombia et le Belge Frederique Robert (Lotto-Belisol). Le critérium n'a pas été festif pour tout le monde...

Sayar fait même douter l'organisation

Les autorités turques, de leur côté, étaient heureuses de la victoire au classement général de Mustafa Sayar, le coureur local de Torku Seker Spor. A 24 ans, l'ancien vététiste n'a cependant pas fait l'unanimité  sur son succès. Le président turc présent à l'occasion de cette dernière étape ainsi que le public venu assister à ce spectacle ont adulé le jeune vainqueur mais dans le peloton, les doutes sont permis. Car Sayar a grimpé la montée de Selçuk avec deux dents de plus que ses équipiers; car Sayar n'a jamais eu de résultats probants à un tel niveau international par le passé; car Sayar est issu d'une équipe douteuse qui n'a pas droit aux mêmes réglementations antidopage que le reste du peloton du Tour de Turquie; car l'organisation elle-même ne souhaite pas revivre le même scénario que l'an dernier lorsque son ex-équipier Ivaïlo Gabrovskiy fut contrôlé positif à l'EPO et déclassé...

L'organisation du Tour de Turquie a même négocié durant toute la soirée de vendredi pour que l'équipe Torku Seker Spor signe un document signalant que la formation devrait rembourser l'ensemble des coûts de l'organisation de l'épreuve (soit près de 2,8 millions d'euros) si Sayar se révèle dopé. L'équipe a, logiquement vu les coûts, refusé de parapher ce papier. L'organisation a même évoqué avec Sayar la possibilité de quitter l'épreuve, pour éviter toute polémique. Le maillot turquoise a évidemment refusé. Bref, les fans de la Petite reine ne sont pas les seuls qui doutent des performances de ce sombre coureur turc, vainqueur de ce Tour de Turquie 2013, jusqu'à nouvel ordre.

Résultats de la 8e étape (Istanbul > Istanbul, 121 km):

Classement général provisoire:

Gr.I. - Photo: Argos-Shimano

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.