Paris-Roubaix: Cancellara au sprint devant Vanmarcke

Catégories : Route, Vidéos

uci,cyclismerevue,cyclisme,paris-roubaix,cancellaraUn grand Paris-Roubaix pour sa 111è édition, avec un vainqueur final que tout le monde attendait, en la personne de Fabian Cancellara. Mais cette victoire fut mise à mal par un jeune Belge, Sep Vanmarcke, qui entrait sur le vélodrome aux côtés du Suisse. Toute la journée fut faite d'attaques, de chutes, de crevaisons, en somme de tout ce qui fait la légende de l'Enfer du Nord. 

Le grand soleil est enfin revenu sur le petit monde du cyclisme, et cela fait du bien. Au départ de Compiègne, même si le froid piquant s'était également invité, des mines réjouies s'affichaient sur toutes les figures, ou presque, pour cette longue journée du 111è Paris-Roubaix. Un grand, très grand, favori en la personne de Fabian Cancellara, et d'autres se faisant plus timoré, mais bien résolu à faire échec au Suisse. Pas facile de la contrer, mais tout est toujours possible surtout dans cette classique. Il faut des jambes, mais aussi de la chance. Ce que n'eut pas les Thor Hushovd, Filippo Pozzato, Mathieu Ladagnous ou encore -et là plus gravement- Yoann Offredo. Chutes et cravaisons deviennent légion sur les pavés de l'Enfer du Nord, et un spécialiste de cyclo-cross nous en faisait part avant le départ. Steve Chainel nous disait:


Une course loin d'être attentiste, car depuis le départ de nombreuses attaques se multiplient. A allure très vive, le peloton parcours les secteurs pasvés en éliminant les moins en forme, par l'arrière. L'attaque la plus significative, sans doute jusqu'a 50 bornes, ce fut celle d'un duo, composé de Gert Steegmans (OPQS)-dans l'obtique de voir la meute s'activer, et préparer sans doute la mise en avant de son leader Sylvain Chavanel- et Mathew Hayman (Sky). Ces derniers n'eurent pas une très grande marche de manoeuvre, mais tinrent en respect le peloton. Derrière, on assistera à des tentatives, comme celles de Schär ou O'Grady. Ces deux derniers resteront "pendus" entre les fuyards et le gros de la troupe. Toutefois Michael Schär effectuera la jonction, alors qu'il reste 58 km. Pour Stuart O'Grady, il ne pourra faire le bond. Au peloton, un impressionnant Damien Gaudin sortait également seul, et -lui- revenait sur le trio de tête.

Roelandts crève au plus mauvais moment

Au peloton, la bagarre des outsiders s'effectue. Nouvelle sortie d'un quintette, mais les écarts diminuent. Et pour cause, le maître des lieux, Spartacus a décidé de prendre les choses en mains, et tout le monde laisse des "plumes" dans l'aventure. Fabian Cancellara revient sur les fuyards, avec "quelques" résistants. Le Suisse a bien fait le ménage, pendant cela devant, Gaudin ayant repris les hommes de tête en remet une couche. Ce groupe n'est plus qu'à 10" devant le peloton, à moins de 50 bornes. Signalons que le Belge Jurgen Roelandts fut victime d'une crevaison, au plus mauvais moment, celui où Cancellara fit tout exploser... pour la première fois.

L'entrée du secteur pavés numéro 10 signifia la fin de l'échappée. Décidément pour les coureurs flamands la journée n'est pas très bonne. Une autre crevaison, celle du vainqueur de 2011, Johan Van Summeren. On s'active encore au peloton, qui se casse en plusieurs parties. Treize hommes se détachent. Dans ce groupe, Cancellara semble bien seul. On trouve à l'avant Malacarne, Paolini, Cancellara, Vandenbergh, Chavanel, Terpstra, Turgot, Langeveld, Eisel, Wynants, Gaudin, Flecha, Phinney. Sylvain Chavanel changera de machine, et devra faire un long forcing pour revenir, dans un second groupe.

Vandenbergh et Vanmarcke anticipent

A chacun secteur pavé suffit sa peine. Quatre hommes sortent: Stijn Vandenbergh, Sébastien Langeveld, Damien Gaudin et Sep Vanmarcke. Suivis d'un autre quatuor, avec les Van Avermaet, Flecha, Stybar et Paolini. Les huit premiers se regrouperont, alors que la fusée Cancellara remet une nouvelle attaque, lui qui avait laissé un peu partir trop d'hommes. Il reviendra en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire. Pendant ce temps, deux hommes n'ont pas attendus le Suisse. Vandenbergh et Vanmarcke possèdent 32" au secteur n°6 à Bourghelles, à 24 km du vélodrome. Sylvain Chavanel se trouve toujours dans un troisième groupe pointé à plus d'une minute des deux leaders.

Mais voilà, sur les routes de l'Enfer du Nord, il y avait un Spartacus intenable. Il se lance à la poursuite des deux Belges, en compagnie d'un ex-champion du monde de cyclo-cross, Zednek Stybar. L'écart fond, et le TGV fend l'air. La jonction s'effectue à 20 bornes. A quatre sur le secteur n°5, le groupe de chasse, avec Gaudin, pointé à 35", celui de Chavanel à 1'10". Cela va de plus en plus vite à l'avant, et Stijn Vandenbergh "prend" un spectateur et se retrouve à terre. C'est donc un trio qui se dirige vers le vélodrome de Roubaix, avec une nouvelle attaque de Cancellara, mais Stybar résiste et Vanmarcke prend la pole. Situation identique pour Zdenek Stybar qui heurte également un spectateur, mais parvient à rester sur les pédales. Nénamoins, il a perdu du temps sur le duo Cancellara-Vanmarcke. Stybar ratera encore un virage par la suite, et ne reviendra plus sur les leaders.

Vanmarcke tient le coup... mais se fait déborder

Très beau Paris-Roubaix du jeune Sep Vanmarcke (24 ans), toujours à la lutte avec Spartacus à 10 km du drapeau. Il reste deux secteurs, et le Belge mène, tout autant que le Suisse. A l'arrière, Flécha fait la jonction sur Stybar, à plus d'une minute. Ces deux hommes seront également rejoints par le reste du groupe de chasse. A 4 km, Fabian Cancellara attaque une nouvelle fois, et Sep garde sa roue. C'est l'entrée sur le vélodrome, avec Cancellara devant Vanmarcke. Un tour et demi, pratiquement du surplace. A la cloche, le Belge emmène, en haut de la piste, lance le sprint, mais se fait passer sur la ligne. L'effort fut des plus intenses, Fabian restant un long moment allongé sur la pelouse du vélodrome de Roubaix.

> Les plus belles photos de Paris-Roubaix 2013 dans notre galerie spéciale.

uci,cyclismerevue,cyclisme,paris-roubaix,cancellara

Fabian Cancellara gagne devant Sep Vanmarcke et... le groupe de poursuivants, qui doit encore couvrir un tour de piste. Photo: Photo News/Jimmy Bolcina

 

Résultats de l'épreuve (Compiègne > Roubaix, 256.5 km):

1 21 Fabian CANCELLARA RADIOSHACK LEOPARD 05:45:33
2 56 Sep VANMARCKE BLANCO PRO CYCLING TEAM 00:00:00
3 6 Niki TERPSTRA OMEGA PHARMA-QUICK STEP 00:00:31
4 37 Greg VAN AVERMAET BMC RACING TEAM 00:00:31
5 14 Damien GAUDIN TEAM EUROPCAR 00:00:31
6 5 Zdenek STYBAR OMEGA PHARMA-QUICK STEP 00:00:39
7 117 Sebastian LANGEVELD ORICA GREENEDGE 00:00:39
8 121 Juan Antonio FLECHA VACANSOLEIL-DCM 00:00:39
9 61 Alexander KRISTOFF KATUSHA TEAM 00:00:50
10 11 Sébastien TURGOT TEAM EUROPCAR 00:00:50
11 151 Heinrich HAUSSLER IAM CYCLING 00:00:50
12 42 Bernhard EISEL SKY PROCYCLING 00:00:50
13 58 Maarten WYNANTS BLANCO PRO CYCLING TEAM 00:00:50
14 51 Lars BOOM BLANCO PRO CYCLING TEAM 00:00:50
15 142 Matti BRESCHEL TEAM SAXO-TINKOFF 00:00:50
16 124 Bjorn LEUKEMANS VACANSOLEIL-DCM 00:00:50
17 171 Steve CHAINEL AG2R LA MONDIALE 00:00:50
18 54 Maarten TJALLINGII BLANCO PRO CYCLING TEAM 00:00:50
19 1 Sylvain CHAVANEL OMEGA PHARMA-QUICK STEP 00:00:50
20 8 Stijn VANDENBERGH OMEGA PHARMA-QUICK STEP 00:00:50
21 66 Luca PAOLINI KATUSHA TEAM 00:01:00
22 131 Filippo POZZATO LAMPRE - MERIDA 00:02:52
23 34 Taylor PHINNEY BMC RACING TEAM 00:03:13
24 98 Marcel SIEBERG LOTTO-BELISOL 00:03:13
25 166 Ramon SINKELDAM TEAM ARGOS-SHIMANO 00:03:13
26 87 Johan LE BON FDJ 00:03:17
27 178 Lloyd MONDORY AG2R LA MONDIALE 00:03:17
28 161 John DEGENKOLB TEAM ARGOS-SHIMANO 00:03:29
29 201 Adrien PETIT COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS 00:03:29
30 57 Robert WAGNER BLANCO PRO CYCLING TEAM 00:03:29
31 103 Jacopo GUARNIERI ASTANA PRO TEAM 00:03:29
32 198 Fabio SABATINI CANNONDALE 00:03:29
33 211 Roger KLUGE TEAM NETAPP-ENDURA 00:03:29
34 36 Michael SCHÄR BMC RACING TEAM 00:03:29
35 31 Thor HUSHOVD BMC RACING TEAM 00:03:29
36 168 Tom VEELERS TEAM ARGOS-SHIMANO 00:03:29
37 227 Francisco VENTOSO MOVISTAR TEAM 00:03:29
38 2 Iljo KEISSE OMEGA PHARMA-QUICK STEP 00:03:29
39 152 Marco BANDIERA IAM CYCLING 00:03:29
40 236 Gaël MALACARNE BRETAGNE - SECHE ENVIRONNEMENT 00:03:29
41 153 Martin ELMIGER IAM CYCLING 00:03:29
42 155 Sébastien HINAULT IAM CYCLING 00:03:29
43 91 Jurgen ROELANDTS LOTTO-BELISOL 00:03:29
44 164 Bert DE BACKER TEAM ARGOS-SHIMANO 00:03:29
45 177 Sébastien MINARD AG2R LA MONDIALE 00:03:29
46 116 Jens KEUKELEIRE ORICA GREENEDGE 00:03:29
47 41 Edvald BOASSON HAGEN SKY PROCYCLING 00:03:29
48 17 Bjorn THURAU TEAM EUROPCAR 00:03:29
49 62 Vladimir GUSEV KATUSHA TEAM 00:03:32
50 71 Johan VANSUMMEREN GARMIN - SHARP 00:03:32
51 47 Ian STANNARD SKY PROCYCLING 00:03:32
52 43 Mathew HAYMAN SKY PROCYCLING 00:03:32
53 27 Hayden ROULSTON RADIOSHACK LEOPARD 00:06:07
54 22 Stijn DEVOLDER RADIOSHACK LEOPARD 00:06:11
55 4 Gert STEEGMANS OMEGA PHARMA-QUICK STEP 00:06:11
56 191 Maciej BODNAR CANNONDALE 00:06:11
57 122 Kris BOECKMANS VACANSOLEIL-DCM 00:06:11
58 73 Tyler FARRAR GARMIN - SHARP 00:08:37
59 221 Jose Joaquin ROJAS MOVISTAR TEAM 00:10:27
60 248 Ioannis TAMOURIDIS EUSKALTEL - EUSKADI 00:10:27
61 175 Yauheni HUTAROVICH AG2R LA MONDIALE 00:10:27
62 202 Florent BARLE COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS 00:10:27
63 224 José Ivan GUTIERREZ MOVISTAR TEAM 00:10:27
64 67 Rüdiger SELIG KATUSHA TEAM 00:10:27
65 237 Pierre-Luc PERICHON BRETAGNE - SECHE ENVIRONNEMENT 00:10:27
66 55 Joss VAN EMDEN BLANCO PRO CYCLING TEAM 00:10:27
67 65 Viacheslav KUZNETSOV KATUSHA TEAM 00:10:27
68 95 André GREIPEL LOTTO-BELISOL 00:10:27
69 206 Arnaud LABBE COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS 00:10:27
70 72 Jack BAUER GARMIN - SHARP 00:10:27
71 35 Manuel QUINZIATO BMC RACING TEAM 00:10:27
72 82 William BONNET FDJ 00:10:30
73 76 Martijn MAASKANT GARMIN - SHARP 00:13:16
74 3 Nikolas MAES OMEGA PHARMA-QUICK STEP 00:13:42
75 234 Clément KORETZKY BRETAGNE - SECHE ENVIRONNEMENT 00:13:42
76 106 Dmitriy MURAVYEV ASTANA PRO TEAM 00:14:34
77 184 Cyril LEMOINE SOJASUN 00:14:34
78 163 Roy CURVERS TEAM ARGOS-SHIMANO 00:14:34
79 48 Geraint THOMAS SKY PROCYCLING 00:14:34
80 28 Jesse SERGENT RADIOSHACK LEOPARD 00:14:34
81 127 Boy VAN POPPEL VACANSOLEIL-DCM 00:14:34
82 223 Imanol ERVITI MOVISTAR TEAM 00:14:34
83 196 Kristijan KOREN CANNONDALE 00:14:34
84 24 Bob JUNGELS RADIOSHACK LEOPARD 00:14:34
85 233 Benoit JARRIER BRETAGNE - SECHE ENVIRONNEMENT 00:14:34
86 26 Gregory RAST RADIOSHACK LEOPARD 00:14:38
87 141 Matteo TOSATTO TEAM SAXO-TINKOFF 00:14:38
88 15 Yohann GENE TEAM EUROPCAR 00:14:38
89 134 Andrea Francesco PALINI LAMPRE - MERIDA 00:14:38
90 228 Giovanni VISCONTI MOVISTAR TEAM 00:14:40
91 85 Arnaud DEMARE FDJ 00:14:40
92 123 Wesley KREDER VACANSOLEIL-DCM 00:14:40
93 143 Jonathan CANTWELL TEAM SAXO-TINKOFF 00:14:40
94 235 Vegard Stake LAENGEN BRETAGNE - SECHE ENVIRONNEMENT 00:14:40
95 144 Jonas JORGENSEN TEAM SAXO-TINKOFF 00:14:40
96 212 Jan BARTA TEAM NETAPP-ENDURA 00:19:12
97 111 Stuart O'GRADY ORICA GREENEDGE 00:20:37
98 45 Gabriel RASCH SKY PROCYCLING 00:20:37
99 147 Anders LUND TEAM SAXO-TINKOFF 00:20:37
100 242 Ricardo GARCIA AMBROA EUSKALTEL - EUSKADI 00:20:37
101 188 Yannick TALABARDON SOJASUN 00:20:37
102 25 Yaroslav POPOVYCH RADIOSHACK LEOPARD 00:20:37
103 173 Gediminas BAGDONAS AG2R LA MONDIALE 00:20:37
104 148 Michael MORKOV TEAM SAXO-TINKOFF 00:25:31
105 194 Lucas Sebastian HAEDO CANNONDALE 00:25:31
106 146 Marko KUMP TEAM SAXO-TINKOFF 00:25:31
107 156 Dominic KLEMME IAM CYCLING 00:25:31
108 217 Andreas SCHILLINGER TEAM NETAPP-ENDURA 00:25:31
109 213 Zakkari DEMPSTER TEAM NETAPP-ENDURA 00:25:31
110 46 Luke ROWE SKY PROCYCLING 00:26:16
111 115 Luke DURBRIDGE ORICA GREENEDGE 00:26:16
112 195 Edward KING CANNONDALE 00:26:16
113 162 William CLARKE TEAM ARGOS-SHIMANO 00:26:16
114 105 Arman KAMYSHEV ASTANA PRO TEAM 00:26:16
115 52 Jetse BOL BLANCO PRO CYCLING TEAM 00:26:16
116 214 Russell DOWNING TEAM NETAPP-ENDURA 00:26:16
117 102 Andrea GUARDINI ASTANA PRO TEAM 00:26:16
118 16 Morgan LAMOISSON TEAM EUROPCAR 00:26:16
119 145 Christopher JUUL JENSEN TEAM SAXO-TINKOFF 00:26:16 

Par Robert Genicot à Roubaix - Retrouvez le direct commenté de Grégory Ienco ICI

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.