Visconti et Scarponi risquent trois mois de suspension

Catégories : Dopage

cyclisme, dopage, CONI, Michele Ferrari, Michele Scarponi, Giovanni ViscontiLe Comité olympique italien (CONI) continue sa purge: après Filippo Pozzato, ce sont désormais Michele Scarponi, déjà suspendu provisoirement par l'équipe Lampre, et Giovanni Visconti de risquer une suspension de trois mois pour leurs contacts avec le Dr Michele Ferrari à la fin de l'année 2011. Mais leur cas pourrait s'aggraver si le dossier du procureur de Padoue les accuse de dopage...

Rencontrer le sulfureux médecin italien Michele Ferrari n’est pas forcément conseillé pour les membres de peloton ces dernières semaines. Demandez à Lance Armstrong et ses anciens comparses de l’US Postal, quasiment tous suspendus pour ces rendez-vous avec le «préparateur» transalpin. La justice italienne, elle, ne compte pas s’arrêter à ces seuls noms. Elle poursuit ses investigations avec le procureur de Padoue, notamment, et compte bien punir les présumés tricheurs.

Après la suspension de trois mois de Filippo Pozzato en août dernier, le procureur antidopage du Comité olympique italien (CONI) a également préconisé une telle punition à ses compatriotes Michele Scarponi, déjà suspendu provisoirement par son équipe Lampre, et Giovanni Visconti.

Les deux coureurs transalpins avaient déjà vu leur domicile perquisitionné dans l’affaire de Padoue fin 2011. Mais aucun fait de dopage n’avait pu être établi. Seul ce lien avec le Dr Ferrari a permis au CONI de suspendre Scarponi et Visconti. Mais leur dossier pourrait être réouvert si de nouveaux éléments sont découverts par la justice italienne... 

Gr.I. - Photo: Lampre et Movistar

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.