TDF: Le soigneur oublié de la BMC accusé de dopage

Catégories : Dopage

cyclisme, dopage, BMC Racing Team, Sven S.Les jours se suivent et se ressemblent à l'aube du Tour de France. Après l'enquête ouverte sur le soi-disant trafic de produits dopants (du TB-500 pour être précis, une hormone) de Wim Vansevenant, ancien coureur de Silence-Lotto, voici l'affaire Sven S., un ancien soigneur que l'équipe BMC souhaiterait oublier. Ce dernier a en effet été arrêté pour possession et trafic de produits dopants.

Les faits datent d'octobre 2009. A l'époque, un paquet contenant 200 doses d'EPO est découvert à l'aéroport de Liège-Bierset, à l'est de la Belgique. Il devait être délivré à une femme, à Zonnebeke, mais cela n'était apparemment qu'une étape avant l'arrivée du fameux paquet chez Sven S., un cycliste belge qui évolue en élites sans contrat et qui travaillait en tant que soigneur à temps partiel au sein de l'équipe WorldTour BMC Racing Team. Il a toutefois fallu attendre plus d'un an et demi d'une enquête passée entre la police de Liège et celle d'Ypres, pour finalement relier ces produits à Sven S., chez qui une perquisition n'a révélé que la présence de seringues.

Ochowicz: "Son nom ne me dit rien"

Sven S. a été emprisonné à Ypres, lundi dernier, révèle le quotidien flamand Het Nieuwsblad. Et le rapprochement avec l'équipe BMC est logiquement fait. Ce paquet leur était-il destiné? Directement, Jim Ochowicz, manager de la formation helvético-américaine, a nié tout engagement de Sven S. ces dernières années. "Son nom ne me dit rien. Je ne sais d'ailleurs rien par rapport à une quelconque arrestation. C'est la première fois que j'en entends parler", déclare-t-il dans le Nieuwsblad. Même rengaine pour le coureur belge Greg Van Avermaet, également actif chez BMC. "Ce nom m'est familier. Mais je ne pense pas qu'il travaille avec nous. Je ne l'ai jamais vu sur une course."

Les deux compères ont en tout cas la mémoire courte. Le fameux Sven S. a en effet été soigneur durant de nombreuses courses depuis avril 2010: Amstel Gold Race, Tour de Wallonie, Tour de Pologne et récemment (en juin), le Tour de Toscane. En outre, il dispose de plusieurs contacts sur Facebook avec des coureurs et membres du staff, dont Rik Verbrugghe qui reconnaît que ce Sven S. "a déjà travaillé deux ou trois jours pour nous". L'affaire secoue en tout cas grandement la caravane du Tour...

Grégory Ienco, aux Herbiers

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.