Tour d’Italie: un parcours encore plus spectaculaire

Catégories : Route

cyclisme, Giro, Tour d'ItalieL’Italie fête le 150e anniversaire de sa réunification. Mais pour oublier les fantasmes et autres faits divers de Silvio Berlusconi, les transalpins iront plutôt sur les routes pour faire la fête au vélo et acclamer le peloton qui s’élancera en ce mois de mai de Turin à Milan pour plus de 3000 kilomètres d’un parcours intense et spectaculaire. Trois contre-la-montre, huit arrivées au sommet, des Strade Bianche et même une étape accumulant plus de 6.000 mètres de dénivelé. « Le Giro sera dur mais c’est parce que le Giro doit être dur« , assurait Angelo Zomegnan, organisateur de l’épreuve. En effet, pour succéder à Ivan Basso au palmarès, il va falloir cravacher…

Par Grégory Ienco.

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

7 mai: 1re étape Venaria Reale > Turin (clm par équipes) – 19,3 km

Le Tour d’Italie a pris l’habitude d’ouvrir son parcours par un contre-la-montre par équipes. Cette fois, la cité de Turin, première capitale de la réunification italienne, a été choisie pour débuter une épreuve qui s’annonce intense. Si le profil devrait permettre aux rouleurs de se montrer, le début de l’étape ainsi que les trois derniers kilomètres seront assez sinueux. Les coureurs devront donc être vigilants et éviter de perdre du temps sur leurs équipiers. Car, comme d’habitude, le temps de l’équipe sera pris sur le cinquième coureur… L’équipe Liquigas, tenante du titre, semble encore en position de favori aux côtés de Garmin et de HTC-High Road.


cyclisme, Giro, Tour d'Italie

 

8 mai: 2e étape Albe > Parme – 244 km

Première étape en ligne et première chance pour les sprinters de se distinguer. Mark Cavendish n’aura même pas de mal à passer la petite côte de Tabiano Castello, située à… 35 bornes de l’arrivée. Cependant, la distance (244 kilomètres) pourrait faire mal aux coureurs les moins préparés.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie


9 mai: 3e étape Reggio-Emilia > Rapallo – 173 km

Les sprinters auront cette fois moins de chance de se produire. Alors que les baroudeurs, spécialisés dans l’échappée matinale, n’auront pas forcément la victoire à portée de main. En effet, le final est plutôt taillé pour des puncheurs tels Joaquin Rodriguez, capable de prendre déjà quelques secondes sur les autres favoris, Danilo Di Luca, Angel Vicioso ou encore le champion d’Italie Giovanni Visconti. Les deux côtes dans les neuf derniers kilomètres seront en tout cas difficiles à avaler pour les sprinters avec des pourcentages atteignant 12%.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie


10 mai: 4e étape Quarto > Livourne – 216 km

Un emballage finale est fort plausible pour cette quatrième étape même si l’ascension de Castellacio, à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée. Cependant, le pourcentage de cette ultime côte (2,3 km à 12%) pourrait user les sprinters « de plaine ». Freire et Cavendish devraient par contre trouver un terrain parfait pour le boulot de leur équipe.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie


11 mai: 5e étape Piombino > Orvieto – 191 km

Bienvenue en Toscane! La descente vers le sud de l’Italie se poursuit avec l’arrivée dans les fameux Strade Bianche qui avait fait perdre le maillot rose à Vincenzo Nibali l’an passé. Cadel Evans y avait par contre remporté une étape d’anthologie disputée dans des conditions dantesques. Cette fois, les organisateurs ont diminué le nombre de secteurs (il n’y en a plus que trois) avec une ascension en plus (le Croce di Fighine, 3 km à 5,5%). Les coureurs devront encore se farcir une descente sur les chemins de pierre avant une ultime ascension au sommet d’Orvieto.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie


12 mai: 6e étape Orvieto > Fiuggi – 216 km

Avec le Giro, c’en est terminé des étapes de plaine étonnamment longues. Pour en finir avec la monotonie de sprints se résumant au succès de Mark Cavendish, les étapes de plaine sont améliorées avec l’une ou l’autre côte permettant de faire sauter les moins frais des sprinters. Les six derniers kilomètres à 4% de moyenne pourraient toutefois profiter à l’un ou l’autre attaquant frénétique.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie


13 mai: 7e étape Maddaloni > Montevergine – 110 km

La montagne arrive sur le Giro. A quelques kilomètres des côtes napolitaines, le peloton aura droit à un amuse-gueule sympathique avec une étape de 110 kilomètres à peine mais comportant tout de même deux cols de choix. La Serra della Strada (9,5 km à 5,3% avec des passages à 12%) ne devrait pas faire de dégâts si ce n’est une sélection par l’arrière. Mais par la suite, le peloton débutera une véritable course de côte sur le célèbre Montevergine, déjà escaladé à de nombreuses reprises. Ses 17,1 kilomètres à 5% de moyenne ne seront toutefois pas encore décisifs pour le classement général.


cyclisme, Giro, Tour d'Italie

14 mai: 8e étape Sapri > Tropea – 217 km

Enfin!, les sprinters se diront avant cette 8e étape. Une véritable journée dans la plaine sur plus de 200 kilomètres, ce qui devrait moins convenir aux baroudeurs d’un jour. Attention cependant, le toboggan avant la flamme rouge sera compliqué à négocier pour les sprinters puisqu’une montée de 600 mètres à 7,3% ouvrira les hostilités dans les deux derniers kilomètres.


cyclisme, Giro, Tour d'Italie

15 mai: 9e étape Messine > Mont Etna – 159 km

Sicile, terre d’accueil pour la 9e étape du Giro. Et c’est le volcan de l’île, le Mont Etna qui sera mis à l’honneur pour le 150e anniversaire de la réunification italienne. La célèbre montagne sera même escaladé à deux reprises par le peloton dont la plupart des favoris ont déjà repéré ce col durant l’hiver. Les coureurs entameront d’abord une ascension de 18 kilomètres à 6,1% avant une longue descente peu technique et une nouvelle ascension, finale cette fois, de 19,4 kilomètres à 6,2%.


cyclisme, Giro, Tour d'Italie

16 mai: repos et transfert vers les Abruzzes

17 mai: 10e étape Termoli > Teramo – 159 km

Après un transfert vers les Abruzzes et une journée de repos bien méritée, le peloton du Giro reprend en douceur. Pour cette 10e étape, la plaine sera de retour même si le final sera difficile avec les 25 derniers kilomètres en légère montée. Les 100 derniers mètres seront en outre à 4%. Les sprinters devront jouer des coudes et du braquet.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie

 

18 mai: 11e étape Tortoreto Lido > Castelfidardo – 144 km

Les baroudeurs vont adorer cette 11e étape parfaitement taillée pour eux. Que de petites côtes, que de routes sinueuses leur permettant d’accumuler des minutes d’avance sur le peloton. Le final sur Castelfidardo sera tout aussi compliqué avec les trois derniers kilomètres à près de 5% de moyenne et un final à 10%. Les sprinters seront bien loin de jouer la victoire.


cyclisme, Giro, Tour d'Italie

 

19 mai: 12e étape Castelfidardo > Ravenne – 184 km

Le peloton pourra profiter d’une journée tranquille sur la côte adriatique pour la 12e étape. Aucune côte ne sera au programme de cette longue étape, sinueuse dans le final avant un dernier kilomètre en ligne droite. Les équipes de sprinters devront être parfaitement préparées pour cette journée, où ils auront certainement leur meilleur chance de victoire en trois semaines.


cyclisme, Giro, Tour d'Italie

20 mai: 13e étape Spilimbergo > Grossglockner (Autriche) -  167 km

Le peloton retrouve le nord de la Botte. Et à cette occasion, il s’en va… en Autriche pour découvrir la montagne. Quatre cols seront au programme pour débuter en beauté ces deux dernières semaines en haut des cimes. Le Passo di Monte Croce Carnico (10,4 km à 4,9%) ainsi que le Galbergsattel (6,8 km à 4,1%) ne devraient pas faire des dégâts mais les choses sérieuses débuteront sur l’Iselsbergpass (8,5 km à 6,5%) et l’arrivée vers Glossglockner (16 km à 6%). Les grimpeurs pourront s’amuser…

cyclisme, Giro, Tour d'Italie


21 mai: 14e étape Linz (Autriche) > Monte Zoncolan – 210 km

Si le peloton a déjà eu droit à un bel apéro en Autriche, l’étape suivante arrivant au Monte Zoncolan sera encore plus difficile à digérer. Plus de 6.000 mètres de dénivelé et une étape « de dingue », comme l’annonce Alberto Contador, qui est allé repérer le final cette semaine. Après quatre côtes et près de 160 kilomètres dans les jambes, les coureurs entameront le Monte Crostis (14 km à 10,1%)… avant une descente sur des graviers! Vous avez bien entendu. Heureusement, l’asphalte reviendra assez vite pour le final avant le terrible Monte Zoncolan, dominé par Ivan Basso l’an dernier. L’ascension de 10,1 kilomètres à 11,9% ne glorifiera que les meilleurs grimpeurs… Et attention aux cinq derniers kilomètres.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie, Monte Zoncolan, Monte Crostis, Strade Bianche, Etna, Colle delle Finestre


22 mai: 15e étape Conegliano > Gardeccia-Val di Fassa – 229 km

Le Zoncolan ne vous a pas suffi? Vous en reprendrez bien encore? Cette fois, cinq cols au programme dont le Cima Coppi (le col le plus haut de ce Giro). Après le Piancavallo (13,7 km à 8,3%) directement placé après 25 kilomètres de course, pour casser les pattes, le peloton aura le droit de reprendre son souffle pour le Forcella Cibiana (10,2 km à 7%). Pas le temps de profiter de la descente puisque cela remonte ensuite pour un long faux-plat suivi du Passo Giau (15,9 km à 6,5%), le Passo Fedaia (13,4 km à 7,9%) et, enfin, la station de Gardeccia-Val di Fassa (6,2 km à 10%). Du lourd…

cyclisme, Giro, Tour d'Italie, Monte Zoncolan, Monte Crostis, Strade Bianche, Etna, Colle delle Finestre


23 mai: repos

24 mai: 16e étape Belluno > Nevegal (clm individuel) – 12,7 km

Le repos était bien nécessaire après cette deuxième semaine de folie. La montagne n’est cependant pas terminée. En effet, pour la dernière ligne droite vers Milan, les coureurs devront s’élancer un à un sur l’ascension vers la station de Nevegal. Après un faux-plat montant, place au col en lui-même avec 7,3 kilomètres à 8,2% de moyenne avec une petite pointe à 14%. Avec la première partie en plaine, les coureurs pourraient tout de même user d’un vélo de contre-la-montre.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie, Monte Zoncolan, Monte Crostis, Strade Bianche, Etna, Colle delle Finestre


25 mai: 17e étape Feltre > Sondrio – 230 km

Les sprinters auront-ils encore droit au chapitre pour ces dernières journées dans la course au maillot rose? Rien n’est moins sûr. Pour le retour sur des étapes plus calmes, les attaquants et baroudeurs auront certainement le dernier mot au vu du final proposé. Le Passo del Tonale (15,2 km à 6,2%) fera déjà mal aux sprinters avant l’ascension vers Aprica (15,4 km à 3,1%), où Philippe Gilbert s’était imposé en puncheur en 2009. Cette fois, cependant, le peloton redescendra vers Tirano avec 8 kilomètres sur le plat après la descente du dernier col.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie, Monte Zoncolan, Monte Crostis, Strade Bianche, Etna, Colle delle Finestre


26 mai: 18e étape Morbegno >San Pellegrino Terme – 151 km

Les sprinters devront cravacher sur cette 18e étape pour espérer jouer des coudes dans la dernière ligne droite vers San Pellegrino. En effet, avant ce final, les coureurs devront passer le Passo di Ganda (9,2 km à 7,3%), dont le sommet est situé à 30 bornes de l’arrivée. Ensuite, place à une série de montées et de descentes favorables aux attaques tardives. Les équipiers de sprinters auront du pain sur la planche, surtout vu le dernier kilomètre sinueux.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie, Monte Zoncolan, Monte Crostis, Strade Bianche, Etna, Colle delle Finestre


27 mai: 19e étape Bergame > Macugnaga – 209 km

La montagne revient en force. Cette fois, le peloton ne devra pas se farcir six cols avant de rallier l’arrivée. Deux ascensions seront au programme de cette étape de plus de 200 kilomètres, une nouvelle fois. La montée de Mottarone (13,8 km à 6,2%) sera logiquement montée tranquillement avant le final, une véritable course de côtes vers Macugnaga (28,2 km à… 3,9%). On est loin des pentes du Zoncolan mais les favoris ne manqueront pas cette occasion pour lancer l’une ou l’autre offensive bien sentie.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie, Monte Zoncolan, Monte Crostis, Strade Bianche, Etna, Colle delle Finestre


28 mai: 20e étape Verbania > Sestrière -  242 km

Pour la dernière étape de haute montagne, Angelo Zomegnan voulait frapper fort. Seuls deux cols seront escaladés pour ce final alpestre mais quels cols! Après 200 kilomètres de plaine (!), le peloton entamera le Colle delle Finestre, qui avait fait la légende en 2005, lorsque Paolo Savoldelli filait vers le succès au classement général. 8 kilomètres dans les graviers dans une montée de 18,5 kilomètres à 9,2%. Et après une descente compliquée, les coureurs s’élanceront vers la station de Sestrière (16,2 km à 3,8%). Le maillot rose devrait se jouer sur ces pentes…


cyclisme, Giro, Tour d'Italie, Monte Zoncolan, Monte Crostis, Strade Bianche, Etna, Colle delle Finestre

29 mai: 21e étape Milan > Milan (clm individuel) – 31,5 km

Et si la montagne n’a pas été suffisante, place au contre-la-montre. Aucune côte dans ce parcours final autour de Milan mais plutôt un tracé sinueux dans le final avant l’arrivée sur la merveilleuse Place du Dôme. Plus de 31 kilomètres seront au programme pour désigner le vainqueur final de ce Giro d’anthologie.

cyclisme, Giro, Tour d'Italie, Monte Zoncolan, Monte Crostis, Strade Bianche, Etna, Colle delle Finestre

 

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.