Championnats du monde sur route : Blaak sacre une nouvelle fois le collectif néerlandais

Catégories : Dames

Sur le parcours le plus long jamais réalisé pour un championnat du monde de cyclisme sur route féminin, les attaques ont dominé la course des dames à Bergen. Les offensives ont été nombreuses, plus ou moins longues, et encore une fois, ce sont les Néerlandaises qui se sont montrées les plus impressionnantes, classant trois de leurs représentantes en tête dans les dix derniers kilomètres avant une attaque en solitaire parfaite de Chantal Blaak, suffisant pour aller chercher le maillot arc-en-ciel.

Le parcours proposé à Bergen ne semblait pas assez dur pour certains coureurs, en raison de la longue descente menant jusqu’à l’arrivée, sur une demi-douzaine de kilomètres. Et pourtant, depuis le début du week-end, les envolées en solitaire ou en groupe ont pourtant été légion, permettant à l’Italienne Elena Pirrone (juniores), au Français Benoît Cosnefroy (espoirs) et au Danois Julius Johansen (juniors) de s’offrir un premier maillot irisé. La course des élites dames allait-elle offrir un scénario similaire, favorable aux attaquantes ? En tout cas, les offensives foisonnaient sous le soleil, mais aucune coureuse ne parvenait à prendre plus de deux minutes au peloton. Mais à chaque reprise, on retrouvait soit une Néerlandaise, soit une Britannique aux avant-postes, confirmant les envies des deux nations de forcer la décision en fin de course. Pas question de conclure cette journée par un sprint massif…

Trois Néerlandaises dans le bon coup

Finalement, tout se jouait dans le dernier tour et l’ultime montée de la Salmon Hill, la seule côte répertoriée du circuit de Bergen. À dix kilomètres du but, sept cyclistes filaient ainsi hors du peloton, avec trois Néerlandaises (Anna van der Breggen, Annemiek van Vleuten et Chantal Blaak), une Française (Audrey Cordon), une Polonaise (Katarzyna Niewiadoma) et une Australienne (Katrin Garfoot). À ce petit jeu, les Oranje profitaient de leur force collective pour tromper leurs adversaires. Blaak sortait en force pendant que van der Breggen et van Vleuten protégaient leur coéquipière ! Et cela réussissait : Blaak filait en solo vers son premier titre mondial et pouvait célébrer, les larmes aux yeux, le plus beau succès de sa carrière à 27 ans. Les Pays-Bas apparaissaient comme la nation favorite pour cette course féminine, les équipières de Blaak ont confirmé qu’elles étaient imbattables sur un tel parcours pour puncheurs.

Résultats du championnat du monde sur route - Élites dames ():

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel