Le Tour d’Italie 2018 partira d’Israël : une opération purement commerciale mais un test intéressant

Catégories : Route, Webzine

Le directeur du Tour d’Italie Mauro Vegni a confirmé l’information à l’occasion d’une conférence de presse à Jérusalem, au côté des anciens vainqueurs de son épreuve Alberto Contador et Ivan Basso : la 101e édition du Giro démarrera, le 4 mai 2018, de Jérusalem avant de lâcher le peloton durant trois jours sur le territoire israélien. Une opération purement commerciale, qui aidera certainement le tourisme israélien, certes, mais aussi un essai intéressant pour les organisateurs des Grands Tours qui souhaitent repousser toujours plus loin les frontières de leur épreuve.

L’annonce était dans les cartons depuis plusieurs semaines, il a finalement fallu attendre le mois de septembre pour qu’une officialisation parvienne à Jérusalem : le Tour d’Italie 2018 débutera bien en Israël et restera trois jours sur son territoire. Ce sera ainsi la première fois qu’un Grand Tour démarrera hors des frontières européennes. RCS Sport, organisateur du Giro, devra ainsi réaliser un véritable défi logistique pour amener toutes les infrastructures nécessaires jusque Jérusalem, avant de ramener le peloton et le reste de la caravane vers l’Italie en moins de 36 heures. Cela ne sera pas simple… Mais le test se voudra intéressant : en cas de réussite, cet essai israélien pourrait inspirer d’autres organisateurs. Tant que les départs se veulent raisonnables. Il a en effet déjà été question de départs aux États-Unis ou au Japon mais cela serait inconsidéré par rapport à la santé des participants. Des départs organisés aux abords de l’Europe risquent toutefois de se répéter au vu des efforts logistiques que les organisateurs sont désormais prêts à faire, principalement pour des raisons économiques.

12 millions d'euros

Ce départ du Giro en Israël est en effet estimé à 12 millions d’euros, un montant record pour l’organisation des premières étapes d’un Grand Tour. L’organisation du départ du Tour de France en région liégeoise, en 2012, n’avait ainsi coûté « que » 4,5 millions d’euros. Même les départs du Giro au Danemark ou en Irlande du Nord coûtaient moins de 10 millions d’euros aux collectivités locales. Et tant que des gouvernements sont prêts à dépenser de tels montants pour accueillir une course cycliste, les organisateurs ne vont pas se priver. Il faut toutefois éviter que ces nouvelles organisations deviennent des habitudes, au risque que les organisateurs ne puissent suivre de tels défis logistiques, justement… Sans oublier les tensions actuelles entre Israël et la Palestine, et la sécurité qui devra être assurée pour les coureurs et le public autour.

Ce 101e Tour d’Italie débutera donc le vendredi 4 mai 2018 par un contre-la-montre individuel de 10,1 kilomètres dans les rues de Jérusalem, avec notamment un passage devant la Knesset et devant les murs du Vieux Jérusalem. Les sprinters seront ensuite à la fête sur la deuxième étape entre Haïfa, au nord du pays, et Tel Aviv, pour 167 kilomètres dans la plaine israélienne. La 3e étape se voudra plus vallonnée, entre Be’er Sheva et Eilat, au bord de la Mer Rouge, mais les sprinters devraient encore parvenir à se jouer la victoire au bout des 226 kilomètres de cette nouvelle étape. Le peloton aura ensuite droit à une journée de repos, laissant le temps à l’ensemble de la caravane de reprendre sa route vers l’Italie, pour une destination actuellement inconnue. « Ce départ laissera une marque pour l’avenir. La globalisation du cyclisme est quelque chose dont on parle souvent mais qui n’avait pas encore été confirmée dans les actes », ose affirmer Mauro Vegni.

La suite du parcours devrait être dévoilée en novembre prochain, à l’occasion de la présentation de cette 101e édition du Giro, dont le lieu d’arrivée n’est pas encore connu. Mais selon de nombreuses rumeurs concordantes, après ce départ à Jérusalem, la dernière étape devrait se conclure au Vatican, au centre de Rome. La boucle serait bouclée.

Les cartes et profils des premières étapes du Tour d'Italie 2018 :

> Cliquez sur les images pour les agrandir <

1re étape - Vendredi 4 mai 2018 : Jérusalem > Jérusalem (10.1 km, CLM individuel)

cyclisme, Tour d'Italie, Giro d'Italia, Jérusalem, Haifa, Tel-Aviv, Israël

cyclisme, Tour d'Italie, Giro d'Italia, Jérusalem, Haifa, Tel-Aviv, Israël

2e étape - Samedi 5 mai 2018 : Haifa > Tel-Aviv (167 km)

cyclisme, Tour d'Italie, Giro d'Italia, Jérusalem, Haifa, Tel-Aviv, Israël

cyclisme, Tour d'Italie, Giro d'Italia, Jérusalem, Haifa, Tel-Aviv, Israël

3e étape - Dimanche 6 mai 2018 : Be'er Sheva > Eilat (226 km)

cyclisme, Tour d'Italie, Giro d'Italia, Jérusalem, Haifa, Tel-Aviv, Israël

cyclisme, Tour d'Italie, Giro d'Italia, Jérusalem, Haifa, Tel-Aviv, Israël

Gr.I. - Photo : RCS Sport/La Presse - Graphiques : RCS Sport

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel