Dès 2018, plus que sept coureurs par équipe et un peloton de 176 coureurs maximum

Catégories : Brèves, Dames, Route

Le comité directeur de l’Union Cycliste Internationale (UCI) a annoncé ce mardi de nombreux changements dans les règlements des divers disciplines cyclistes. En cyclisme sur route, il a notamment été décidé de réduire drastiquement les pelotons tant chez les hommes que chez les dames. Une mesure supplémentaire destinée à améliorer la sécurité sur les épreuves professionnelles, selon la fédération internationale.

Au printemps dernier, l’UCI avait surpris en annonçant la réduction du nombre de coureurs inscrits par équipe à huit sur les courses par étapes de trois semaines (Tour d’Italie, Tour de France et Tour d’Espagne). Cette mesure ne devait toutefois pas être appliquée avant la saison 2018, laissant ainsi le soin aux formations intéressées par ces courses de se préparer à cette nouvelle mesure. L’UCI assénait ainsi que cette nouvelle réglementation sur la taille du peloton dans les Grands Tours était nécessaire pour des raisons de sécurité, certains coureurs s’inquiétaient pour leur part de leur avenir. Moins de coureurs sur ces Grands Tours signifient également moins de places à pourvoir et un risque de voir de nombreux contrats s’envoler.

Sept chez les hommes, six chez les dames

L’inquiétude risque d’être encore plus importante chez ces coureurs au vu de la nouvelle décision de l’UCI. Outre les Grands Tours, désormais limités à huit coureurs par équipe, toutes les épreuves professionnelles du calendrier international ne pourront pas dépasser sept coureurs par équipe et un peloton de 176 cyclistes. Chez les dames, ce nombre est réduit à six coureuses sur les courses d’une journée et à sept sur les épreuves par étapes.

Les accidents et autres chutes seront-ils forcément moins nombreux suite à cette nouvelle mesure décidée par le comité directeur de l’UCI ? Il faudra attendre la saison prochaine pour vérifier cette statistique. Les coureurs vont-ils subir de plein fouet cette nouvelle mesure ? Cela risque bien d’être le cas. Au niveau du WorldTour, les équipes risquent de réduire leur effectif, vu qu’il sera difficile d’aligner une trentaine de coureurs sur tous les terrains comme ces dernières années. Et au niveau continental et continental pro, il sera également compliqué de tenir les effectifs actuels vu que bon nombre de courses osaient parfois déborder au-delà de 176 coureurs. Les organisateurs vont devoir restreindre les pelotons, les équipes vont devoir restreindre leur effectif… L’objectif de sécurité proposé par l’UCI est salutaire, la décision risque toutefois de mener à moyen terme à une réduction du nombre de coureurs professionnels dans le peloton.

Gr.I. – Photo : ASO/Amgen Tour of California

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel