Grand Prix de Wallonie : Tim Wellens cartonne et peut voir le Mondial avec envie

Catégories : Route, Vidéos

Auteur d'une course collective parfaite, Tim Wellens (Lotto-Soudal) a surtout montré dans le climat humide de la vallée mosane qu'il était bien redevenu le chasseur de classiques dont il avait dévoilé le profil ces trois dernières saisons. Offensif, costaud... Il a fallu cravacher dans les côtes namuroises pour assurer ce succès, qui confirme que le Limbourgeois et son équipier Tiesj Benoot, quatrième ce jour, peuvent jouer plus qu'un rôle d'équipier au sein de la sélection belge pour le championnat du monde, à Bergen, dans dix jours.

Lotto-Soudal a souvent été hué pour sa gestion des classiques et ses problèmes récurrents sur ces épreuves, qu'il s'agisse de simple malchance, de chutes ou de problèmes mécaniques à la chaîne. Après avoir sauvé sa saison des Grands Tours en empochant quatre succès sur le Tour d'Espagne, l'équipe de la Loterie nationale belge a cette fois confirmé ce retour en force sur les classiques, à l'occasion d'un Grand Prix de Wallonie parfaitement géré dans son final. Au lieu d'attendre l'habituelle ascension finale sur la Citadelle de Namur pour lancer les hostilités, les coureurs en rouge et blanc ont profité de la bordure menée par l'équipe Ag2r-La Mondiale à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée pour placer quatre hommes en tête. Tim Wellens s'essayait ainsi à l'offensive dans la côte de Lustin, avant d'être revu, notamment par ses équipiers Tiesj Benoot et Tony Gallopin. Le Trudonnaire ne s'arrêtait toutefois pas là : il relançait encore à 14 kilomètres du but et parvenait à s'isoler en tête, pendant que ses équipiers contrôlaient.

Idéalement placé, Wellens ne lâchait aucun coup de pédale et filait en solitaire vers la Route merveilleuse menant au sommet de la Citadelle de Namur. Le Limbourgeois de 26 ans ne voyait personne dans son viseur, à l'arrière, mais torturait toujours ses pédales pour grimper jusqu'au château de Namur, devant lequel il pouvait lever les bras pour son premier succès sur cette classique, dans le froid et la bruine. "Je me sentais déjà très bien lors des Grands Prix de Québec et de Montréal, je suis content d'avoir pu confirmer cela ici et d'avoir montré ma bonne forme", confirmait le leader de Lotto-Soudal après avoir fêté son succès sur le podium. "Je me suis entraîné pour être au pic de ma forme pour cette période, et je me rends compte que j'ai de très bonnes sensations pour les championnats du monde".

Avec Tim Wellens, Tiesj Benoot, Jan Bakelants (réserve) et Dylan Teuns dans le bon coup sur ce Grand Prix de Wallonie, le sélectionneur belge Kevin De Weert peut être particulièrement heureux de la condition de son effectif. Certes, la course collective a permis aux Lotto-Soudal de mieux faire le boulot à Namur, il faudra donc user de cette même solidarité entre coureurs belges pour permettre à un représentant noir-jaune-rouge de s'imposer dans les vallons de Bergen, où les pourcentages peuvent clairement favoriser les coureurs belges.

Résultats de la 58e édition du Grand Prix de Wallonie (Chaudfontaine > Namur, 212.1 km) :

1. Tim Wellens (BEL, Lotto-Soudal) en 5h26'00" (moyenne 39,04 km/h)
2. Tony Gallopin (Fra, Lotto-Soudal) à 1'22"
3. Julien Simon (Fra, Cofidis Solutions Crédits) à 1'23"
4. Tiesj Benoot (BEL, Lotto-Soudal)
5. Jan Bakelants (BEL, Ag2r-La Mondiale) à 1'25"
6. Dylan Teuns (BEL, BMC Racing Team) à 1'28"
7. Jelle Vanendert (BEL, Lotto-Soudal) à 1'37"
8. Gianluca Brambilla (Ita, Quick Step Floors)
9. Bjorg Lambrecht (BEL, Belgique)
10. Loïc Vliegen (BEL, BMC Racing Team)
11. Enrico Battaglin (Ita, Team LottoNL-Jumbo)
12. Thibault Ferasse (Fra, Armée de Terre)
13. Dimitri Claeys (BEL, Cofidis Solutions Crédits)
14. Guillaume Martin (Fra, Wanty-Groupe Gobert)
15. Dimitri Peyskens (BEL, WB Veranclassic Aqua Protect)
16. Maarten Wynants (BEL, Team LottoNL-Jumbo)
17. Franck Bonnamour (Fra, Fortuneo-Oscaro)
18. Thibaut Pinot (Fra, FDJ)
19. Martin Elmiger (Sui, BMC Racing Team)
20. Patrick Müller (Sui, BMC Racing Team)
21. Mikaël Cherel (Fra, Ag2r-La Mondiale)
22. Julien Antomarchi (Fra, Roubaix-Lille Métropole)
23. Nathan Van Hooydonck (BEL, BMC Racing Team)
24. Yoann Offredo (Fra, Wanty-Groupe Gobert)
25. Huub Duijn (P-B, Vérandas Willems-Crelan)

> Cliquez ici pour découvrir les résultats complets.

Grégory Ienco - Photo : capture RTBF

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel