Liège-Bastogne-Liège : la ville de Liège votera en juin pour un possible retour de l'arrivée dans la Cité Ardente

Catégories : Brèves

Cela devient un sujet de conversation habituel dans la région liégeoise : quand la classique Liège-Bastogne-Liège s'arrêtera-t-elle à nouveau à Liège, et non à Ans, devant ce parking de supermarché qui ne vaut que par la montée qui la précède ? Le contrat qui lie la commune d'Ans à Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur de la classique wallonne, se termine en 2018 et certains élus communaux de la ville de Liège se mettent à imaginer un retour du peloton dans la Cité Ardente. Un vote est prévu en ce sens en juin prochain.

Liège-Bastogne-Liège va-t-il enfin retrouver son arrivée historique dans le centre de Liège, comme cela fut le cas jusqu'en 1991 ? L'élu communal Ecolo Quentin le Bussy le souhaite ardemment, en tout cas. Il a ainsi proposé au Conseil communal de voter une motion proposant au bourgmestre et aux services des Sports et du Tourisme de la ville de mener des pourparlers avec ASO afin de signifier le "souhait ferme et unanime" de la ville de Liège "de voir l'arrivée de Liège-Bastogne-Liège revenir" à Liège. Il souhaite également une "pleine et entière collaboration" avec le Pesant Club Liégeois, organisateur historique de la classique wallonne qui collabore toujours avec ASO sur l'organisation de cette épreuve, et avec la Province de Liège, dont les contacts permanents avec ASO ont permis à la Cité Ardente de recevoir à de nombreuses reprises le Tour sur ses terres.

Cette motion sera votée fin juin et permettra à la ville de Liège, si elle est votée à l'unanimité, d'enfin lancer des négociations avec ASO qui n'a pas encore annoncé officiellement la prolongation de son contrat avec la commune d'Ans concernant la future arrivée de la Doyenne des classiques. Un retour à Liège serait en tout cas vu par certains Liégeois comme une parfaite logique, au vu du caractère historique de cette classique, que certains jugent dénaturée suite à cette arrivée à Ans, avant tout mise en place pour relancer le suspense dans le final.

Une arrivée plane ou en montée ?

Sauf que cette arrivée à Ans ne relance finalement plus le suspense. Les arrivées groupées sont légion, et bon nombre de favoris attendent le final pour porter la dernière estocade, au grand dam des organisateurs qui espèrent plutôt une bataille dans les côtes ardennaises précédant l'arrivée en région liégeoise. Reste désormais à savoir où les coureurs pourraient désormais arriver à Liège. L'option la plus probable reste une arrivée plane dans le centre, soit sur le Boulevard d'Avroy, comme à l'époque, soit sur le quai de l'Ourthe, non loin du parc de la Boverie, comme l'arrivée de la deuxième étape du prochain Tour de France. Et si ASO veut un nouveau final en montée, le peloton devra alors aux abords de Sainte-Walburge ou des Guillemins, mais les routes semblent étroites et difficiles d'accès pour une telle infrastructure. Mais les organisateurs n'en sont pas encore là : il faut désormais attendre le vote de la ville...

Grégory Ienco - Photo : ASO

2 Commentaire Lien permanent Imprimer

Commentaires

  • Messieurs ,

    Il va de soi que l'arrivée de "Liège Bastogne Liège " doit se faire à Liège et non pas ailleurs.

  • Messieurs ,

    Il va de soi que l'arrivée de "Liège Bastogne Liège " doit se faire à Liège et non pas ailleurs.

Écrire un commentaire

Optionnel