Le Tour de France 2019 partira de la Grand'Place de Bruxelles, en hommage à Eddy Merckx

Catégories : Brèves

Bonne nouvelle pour les amateurs belges de la Petite reine : les quotidiens Le Soir et Sudpresse annoncent dans leur édition de ce mardi que la 106e édition du Tour de France, prévue en 2019, partira de Bruxelles et plus précisément de sa célèbre Grand'Place, dans le centre historique de la capitale belge. La nouvelle n'a pas encore été officialisée par l'organisateur, Amaury Sport Organisation (ASO), mais devrait être confirmée d'ici cet été.

Cela fait déjà près de deux ans que la candidature de la Ville de Bruxelles pour un Grand Départ du Tour de France avait été remise à Amaury Sport Organisation (ASO) et le directeur du cyclisme de l'entreprise, Christian Prudhomme. L'échevin en charge des Sports Alain Courtois (MR) espérait ainsi obtenir le peloton du Tour 2019 sur les routes bruxelloises, afin de rendre hommage à Eddy Merckx, qui fêtera cette année-là le 50e anniversaire de son premier succès sur la Grande Boucle.

Malgré une candidature venue de Vendée (qui accueillera finalement le Grand Départ du Tour de France en 2018) et une autre venue de Londres (finalement abandonnée), Bruxelles accueillera donc en 2019 le Tour de France. Les détails de ce départ en grande pompe n'ont pas encore été dévoilés mais on sait qu'une étape en ligne de 170 kilomètres entre Bruxelles, Charleroi et Bruxelles est prévue pour ouvrir la course, avant un contre-la-montre par équipes dans les rues de la capitale, certainement sur les mêmes bases que le BXLTour, une course cyclotouriste de 50 kilomètres prévue le 25 juin prochain.

Bruxelles avait déjà accueilli deux départs du Tour de France : en 1958 et en 1969, année de la première victoire d'Eddy Merckx sur cette épreuve. Le Tour était déjà revenu à Bruxelles en 2010 pour rendre hommage au "Cannibale" lors d'une étape venue de Rotterdam. Le peloton était notamment passé par Meise, devant le domicile du champion, avant un final sur l'avenue Houba de Strooper. Alessandro Petacchi s'y était imposé au sprint après deux terribles chutes collectives dans les trois derniers kilomètres.

Grégory Ienco - Photo : ASO

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel