Greg Van Avermaet mérite bien sa place de N.1 mondial

Catégories : Webzine

Grâce à sa onzième place conquise sur un Liège-Bastogne-Liège dont il avait déjà confirmé ses prétentions avec sa septième place en 2011, le champion olympique Greg Van Avermaet (BMC) conforte sa place de leader au classement WorldTour et au classement mondial UCI, confirmant un printemps exceptionnel. S'il n'est pas certain de conserver cette position jusqu'à la fin de l'année, le coureur waeslandien reste la valeur sûre de cette première partie de saison et devra désormais confirmer ce statut d'ici les prochains championnats du monde, dont il sera l'un des favoris à Bergen, en Norvège.

Dix-huit des trente-quatre épreuves du calendrier WorldTour viennent de se dérouler durant cette première partie de saison particulièrement intense. Les classiques se sont enchaînées à un rythme effréné et bon nombre de coureurs ont subi ce lourd calendrier, dû notamment à une réforme du calendrier mondial qui impose aux équipes à enchaîner les performances, au risque de perdre leur licence en fin de saison. Car les points rapportés tant grâce aux victoires qu'aux places d'honneur sur ces courses du WorldTour ont une incidence sur la valeur sportive de chaque équipe désirant faire partie de la première division cycliste, le fameux circuit WorldTour, la saison suivante. Il faut donc des leaders en forme, des gregarii capables de faire la différence dans les échappées et des capitaines de route ambitieux. Et le plus complet possible, que le coureur doive avaler des pavés ou des côtes abruptes dans les forêts ardennaises. Autant dire que l'équipe BMC Racing Team se frotte aujourd'hui les mains en découvrant l'appétit grandissant de son champion olympique Greg Van Avermaet, vainqueur autoritaire du Circuit Het Nieuwsblad, de l'E3, de Gand-Wevelgem et de Paris-Roubaix, avant de participer à l'Amstel Gold Race et Liège-Bastogne-Liège.

cyclisme,uci,worldtour,greg van avermaet,bmc racing team,philippe gilbert,alejandro valverde

Associer Flandriennes et Ardennaises ressemble à un vieux mythe pour le cycliste contemporain, contraint au début des années 2000 de se spécialiser vu la densité d'un agenda de plus en plus chargé. Et cette saison, le nouveau leader unique de la BMC s'est décidé à briser cette tradition en s'élançant sur la Doyenne des classiques après avoir réalisé quasiment un sans-faute sur les épreuves du Nord. Impossible ? Van Avermaet a confirmé ce dimanche qu'il avait tout en mains pour faire un jour mieux qu'une onzième place sur Liège-Bastogne-Liège. Toujours bien placé dans le groupe des favoris à la sortie de la côte de Saint-Nicolas et dans la côte d'Ans, il n'a finalement calé qu'à la suite de la sortie efficace d'Alejandro Valverde dans les 500 derniers mètres, alors que la pente se fait plus forte à l'approche de la rue Jean Jaurès. Le coureur belge, qui termine d'ailleurs N.1 noir-jaune-rouge au classement final, n'était donc qu'à quelques secondes d'Alejandro Valverde, futur vainqueur de cette Doyenne.

cyclisme,uci,worldtour,greg van avermaet,bmc racing team,philippe gilbert,alejandro valverde

En forme depuis début février, et sa première victoire collective avec le reste de l'équipe BMC sur le contre-la-montre inaugural du Tour de la Communauté de Valence, Van Avermaet a confirmé qu'un pic de forme sur le long terme était possible malgré un printemps aussi dense, tant que le programme est bien choisi. Le champion olympique ne s'est ainsi aligné que sur onze courses en deux mois, évitant toutes les semi-classiques et autres épreuves dites "de préparation". Juste l'essentiel, entrecoupés d'entraînement sur les routes flandriennes avec son ami Oliver Naesen, ou sur les côtes ardennaises avec Loïc Vliegen notamment. Le coureur de 31 ans, en pleine force de l'âge, sait comment s'entourer et, désormais libéré en tant que leader unique chez BMC, savoure son statut en se montrant plus réactif. Van Avermaet n'hésite plus et prend sa chance. Il ne lui manque finalement plus qu'un équipier ou deux sur les Ardennaises pour franchir un nouveau palier et être parfaitement emmené dans la course pour la victoire sur ces courses qu'il redécouvre. "S'il se prépare pour ces courses, il peut en gagner une. Surtout Liège-Bastogne-Liège, il a montré qu'il pouvait faire quelque chose, bien accompagné", annonce le directeur sportif de la BMC Valerio Piva.

Greg Van Avermaet mérite clairement sa place de N.1 mondial vu son parcours sur ces classiques, mais en deuxième position, les candidats se bousculent pour aller chercher le Waeslandien. Blessé au rein après sa chute sur l'Amstel Gold Race, son ancien équipier Philippe Gilbert (Quick Step) a profité de ses succès sur le Tour des Flandres et l'Amstel pour s'accrocher sur le podium. Son absence sur le Tour d'Italie lui coûtera toutefois cher : il devra désormais se concentrer sur la deuxième partie de saison et les championnats du monde à Bergen, où le parcours vallonné en fait l'un des favoris et leaders de l'équipe belge avec... Van Avermaet. Entre les deux frères ennemis, la bataille à distance s'annonce rude jusqu'au rendez-vous norvégien.

cyclisme,uci,worldtour,greg van avermaet,bmc racing team,philippe gilbert,alejandro valverde

Arrivé en deuxième position des classements mondiaux suite à son quatrième succès sur Liège-Bastogne-Liège, l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) profite également de son printemps exceptionnel pour titiller Van Avermaet. Vainqueur de la Ruta del Sol, du Tour de Catalogne, du Tour du Pays Basque et de la Flèche Wallonne, le coureur murcien qui fêtera ses 37 ans ce mardi est clairement le meilleur coureur de la saison sur les courses par étapes. Visiblement imbattable de février à avril, à l'image de Van Avermaet sur les classiques printanières, Valverde profite évidemment des circonstances de course mais confirme sa solidité face à la pression et à ses rivaux au fil des courses. Expérimenté, meilleur puncheur du peloton, il peut encore profiter de cette grande condition lors du Tour de France, voire au prochain Mondial, afin d'enfiler enfin un premier maillot irisé.

La deuxième partie de saison, consacrée aux Grands Tours et aux courses par étapes pour grimpeurs, risque de bouleverser ce classement mondial, pour l'instant dominé par les spécialistes des épreuves d'un jour. Le printemps touche à sa fin, il est donc temps pour les grimpeurs de se dévoiler. Mais au vu de ses résultats, Van Avermaet risque de rester encore quelques semaines de plus en tête des classements mondiaux.

Classement WorldTour au 23 avril 2017 :

1. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) 2528 points
2. Alejandro Valverde (Esp, Movistar Team) 1994 pts
3. Michal Kwiatkowski (Pol, Team Sky) 1701 pts
4. Philippe Gilbert (BEL, Quick Step Floors) 1670 pts
5. Peter Sagan (Svq, Bora-Hansgrohe) 1245 pts
6. Daniel Martin (Irl, Quick Step Floors) 1215 pts
7. Sergio Luis Henao (Col, Team Sky) 1152 pts
8. Alberto Contador (Esp, Trek-Segafredo) 1143 pts
9. Ion Izagirre (Esp, Bahrain-Merida) 841 pts
10. Richie Porte (Aus, BMC Racing Team) 812 pts
11. Julian Alaphilippe (Fra, Quick Step Floors) 785 pts
12. Michael Albasini (Sui, Orica-Scott) 715 pts
13. John Degenkolb (All, Trek-Segafredo) 685 pts
14. Nathan Haas (Aus, Dimension Data) 683 pts
15. Rohan Dennis (Aus, BMC Racing Team) 653 pts
...
20. Oliver Naesen (BEL, Ag2r-La Mondiale) 600 pts
28. Jens Keukeleire (BEL, Orica-Scott) 473 pts
36. Jasper Stuyven (BEL, Trek-Segafredo) 393 pts
43. Tom Boonen (BEL, Quick Step Floors) 339 pts
44. Yves Lampaert (BEL, Quick Step Floors) 330 pts
50. Dylan Teuns (BEL, BMC Racing Team) 295 pts

> Cliquez ici pour découvrir le classement complet.

Classement mondial UCI au 23 avril 2017 :

1. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) 4982 points
2. Peter Sagan (Svq, Bora-Hansgrohe) 4589 pts
3. Alejandro Valverde (Esp, Movistar Team) 4378 pts
4. Christopher Froome (G-B, Team Sky) 3608 pts
5. Nairo Quintana (Col, Movistar Team) 3505 pts
6. Esteban Johan Chaves (Col, Orica-Scott) 2583 pts
7. Philippe Gilbert (BEL, Quick Step Floors) 2493 pts
8. Romain Bardet (Fra, Ag2r-La Mondiale) 2419 pts
9. Alberto Contador (Esp, Trek-Segafredo) 2415 pts
10. Ion Izagirre (Esp, Bahrain-Merida) 2290 pts
11. Daniel Martin (Irl, Quick Step Floors) 2183 pts
12. Diego Ulissi (Ita, UAE Team Emirates) 2166 pts
13. Alexander Kristoff (Nor, Team Katusha-Alpecin) 2140 pts
14. Michael Matthews (Aus, Team Sunweb) 2028 pts
15. Julian Alaphilippe (Fra, Quick Step Floors) 1981 pts
...
23. Oliver Naesen (BEL, Ag2r-La Mondiale) 1559 pts
32. Tom Boonen (BEL, Quick Step Floors) 1395 pts
34. Tim Wellens (BEL, Lotto-Soudal) 1382 pts

> Cliquez ici pour découvrir le classement complet.

Grégory Ienco - Photos : Flanders Classics - ASO - Quick Step Floors/TDW Sport

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.