3 Jours de La Panne-Coxyde - #1 : Philippe Gilbert brille enfin en noir-jaune-rouge et se place pour le Ronde

Catégories : Route

Comme mercredi dernier sur À Travers la Flandre, comme vendredi dernier sur le Grand Prix E3, l'équipe Quick Step a anticipé et le champion de Belgique Philippe Gilbert a joué les audacieux à l'occasion de la première étape des Trois Jours de La Panne (2.1/UCI Europe Tour), disputée ce mardi entre La Panne et Zottegem, au milieu des Ardennes flamandes. Sur les deux ascensions du mythique Mur de Grammont, Gilbert s'est tout simplement montré intraitable face à ses rivaux, et s'est même permis un numéro de rouleur dans les derniers kilomètres de cette difficile étape, répétition idéale à cinq jours du Tour des Flandres. Vainqueur en solo à Zottegem, le Remoucastrien semble même capable d'aller chercher la victoire finale avant de confirmer, dimanche, son statut d'outsider au départ du Ronde.

Dans cette dernière semaine précédant la grand-messe des classiques flandriennes, le Tour des Flandres, bon nombre de favoris désignés pour l'épreuve la plus attendue du printemps préfèrent assurer leur condition via un entraînement spécifique sur les pavés ou des sorties plus calmes et bien moins dangereuses qu'au milieu d'un peloton. Et puis d'autres estiment que rien ne vaut une vraie course d'hommes forts pour enchaîner les kilomètres, affiner les gambettes et renforcer les cuisses en vue du rendez-vous dominical. Les Trois Jours de La Panne sont ainsi une répétition idéale pour ces coureurs en quête de trophées et de "bergs". Dès la première étape, le peloton est ainsi confronté à des monts bien connus des spécialistes des Flandriennes : Berendries, Tenbosse et même Mur de Grammont, mythique pour son passage pavé à 20%, à gravir à deux reprises.

Deux fois dans le Mur

C'est sur cette fameuse côte que les coureurs de l'équipe Quick Step ont confirmé qu'ils avaient le meilleur collectif sur ces routes champêtres, plaçant un train bleu et blanc en tête du peloton afin de lancer leur leader du jour, le champion de Belgique Philippe Gilbert, dans les meilleures conditions. Comme sur À Travers la Flandre et le Grand Prix E3, le coureur wallon voulait visiblement éviter tout sprint entre hommes forts et provoquait déjà un large écrémage en tête de la course à plus de 60 kilomètres de l'arrivée. Avec 15 autres coureurs, Gilbert réalisait déjà une première sélection et patientait jusqu'à la deuxième montée du Mur de la Chapelle, à Grammont, à près de 15 kilomètres du but, pour s'isoler en tête !

Ce sont dans ces conditions que Quick Step a toujours fait la course cette saison et cela porte enfin ses fruits. Les hommes en bleu et blanc avaient toujours été bloqués par Greg Van Avermaet ou Peter Sagan sur les courses d'un jour, Philippe Gilbert a prouvé à Zottegem qu'une tactique bien menée et un équipier en plus pour épauler un leader sont nécessaires à une future victoire. "C'était bien joué tactiquement avec Dries (Devenyns). Quand vous avez des gens frais et en forme qui roulent à fond pour vous, c'est parfait. Merci à Dries, c'est notamment grâce à lui que je gagne aujourd'hui", confirme le champion de Belgique au micro de Sporza après avoir signé sa première victoire professionnelle sous le maillot noir-jaune-rouge.

Et vu son avance de 22 secondes au classement général sur l'Australien Luke Durbridge (Orica-Scott), sacré combattant sur les pavés et habitué des contre-la-montre, Gilbert semble clairement candidat pour la victoire finale, cinq ans après Sébastien Rosseler. "Avec cet avantage, je dois encore essayer de reprendre quelques secondes lors des deux prochaines étapes", explique-t-il. "Il y a beaucoup de virages dans ce contre-la-montre final à La Panne, certes, mais Durbridge est un spécialiste. La condition est en tout cas bonne".

cyclisme,uci,europe tour,trois jours de la panne-coxyde,driedaagse van de panne-koksijde,trois jours de la panne,philippe gilbert,quick step floors,luke durbridge

"Ce serait une erreur de me mettre à la place de N.1"

Une condition qui place du coup Philippe Gilbert parmi les favoris du prochain Tour des Flandres. Absent sur Gand-Wevelgem afin de profiter du premier critérium de ses deux garçons à Monaco, le champion de Belgique a tout de même enchaîné deux deuxièmes places sur À Travers la Flandres puis le GP E3. "Quand on est en forme, comme je le suis depuis ces dernières semaines, c'est logique d'être placé sur une liste de favoris. Je me sens bien en tout cas, j'attends vraiment le Tour des Flandres. Évidemment, comme tout le monde le sait, j'aimerais le gagner", affirme le Remoucastrien, l'un des nombreux leaders de la Quick Step pour ce dimanche avec Tom Boonen, Zdenek Stybar ou encore Niki Terpstra.

Mais Gilbert mériterait-il d'être LE coureur protégé au sein du groupe de Patrick Lefevere ? "Ce serait une grosse erreur de me mettre à la place de N.1, je ne suis pas le seul à pouvoir gagner dans l'équipe. On doit donner une chance tout le monde et jouer la bonne carte. Mon ambition est de gagner personnellement, c'est certain, mais ce serait aussi un grand succès si un coureur de l'équipe gagne", lance encore Gilbert, désormais concentré sur ces deux prochaines journées vers la Côte belge. Le champion de Belgique est ainsi attendu en tête du peloton pour emmener l'autre coureur protégé de la formation belge, Marcel Kittel, sur les deux sprints massifs attendus à Coxyde mercredi et à La Panne, jeudi matin.

Résultats de la 1re étape de la 41e édition des Trois Jours de La Panne (La Panne > Zottegem, 205.5 km) :

1. Philippe Gilbert (BEL, Quick Step Floors) en 4h36'18"
2. Luke Durbridge (Aus, Orica-Scott) à 0'17"
3. Simone Consonni (Ita, UAE Team Emirates) à 0'34"
4. Jasper De Buyst (BEL, Lotto-Soudal)
5. Matthias Brändle (Aut, Trek-Segafredo)
6. Frederik Backaert (BEL, Wanty-Groupe Gobert) à 0'53"
7. Alexander Kristoff (Nor, Team Katusha-Alpecin) à 0'58"
8. Edward Theuns (BEL, Trek-Segafredo)
9. Marco Canola (Ita, Nippo-Vino Fantini)
10. Sacha Modolo (Ita, UAE Team Emirates)

> Cliquez ici pour découvrir les résultats complets de la 1re étape.

Classement général provisoire :

1. Philippe Gilbert (BEL, Quick Step Floors) en 4h36'05"
2. Luke Durbridge (Aus, Orica-Scott) à 0'22"
3. Simone Consonni (Ita, UAE Team Emirates) à 0'43"
4. Matthias Brändle (Aut, Trek-Segafredo) à 0'46"
5. Jasper De Buyst (BEL, Lotto-Soudal) à 0'47"
6. Frederik Backaert (BEL, Wanty-Groupe Gobert) à 1'06"
7. Alexander Kristoff (Nor, Team Katusha-Alpecin) à 1'11"
8. Edward Theuns (BEL, Trek-Segafredo)
9. Marco Canola (Ita, Nippo-Vini Fantini)
10. Sacha Modolo (Ita, UAE Team Emirates)

> Cliquez ici pour découvrir le classement général provisoire complet.

Grégory Ienco - Photos : Robert Genicot - Tim De Waele/Quick Step Floors

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel