Le Samyn : Van Keirsbulsck et Gutierrez triomphent de la météo dantesque et des pavés

Catégories : Route

Si la saison cycliste belge reprend ses droits sur les pavés des Ardennes flamandes, aux abords d'Audenarde, l'ouverture de la saison wallonne, cinq jours plus tard, offre un tracé tout aussi exigeant, avec des pavés, des côtes intenses et quand la météo s'en mêle, des conditions infernales pour le peloton. Destinée auparavant aux sprinters, sur un tracé sans le moindre chemin de campagne, Le Samyn s'est transformé ces dernières années en classique pour costauds. Encore ce mercredi, le peloton est arrivé décimé sur le circuit local autour de Dour, que ce soit chez les dames, où l'Espagnole Sheyla Gutierrez a trouvé le succès dans un sprint à cinq, ou chez les messieurs, où le Belge Guillaume Van Keirsbulck a offert sa première victoire de la saison à Wanty-Groupe Gobert.

Comme la saison dernière, les conditions climatiques n'étaient pas vraiment du côté des coureurs en cette première journée de mars. Malheureusement pour le peloton, les éléments se sont déchaînés dans l'après-midi, alors que les coureurs de l'épreuve masculine arrivaient sur le circuit local à affronter à quatre reprises, sur les pavés de la région de Dour. Du vent (avec des rafales jusqu'à 90 km/h), de la pluie et donc, de la boue et des pavés glissants pour conclure cette édition dantesque du Samyn. Le peloton s'est disloqué, le vent a brisé les nombreux groupes présents à l'avant, et au final, les plus résistants seulement ont pu conclure l'épreuve wallonne aux avant-postes. Avec un trio dans le dernier tour: les Belges Guillaume Van Keirsbulck (Wanty-Groupe Gobert) et Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal) et le Luxembourgeois Alex Kirsch (WB-Veranclassic-Aqua Protect) tenaient bon. Van Keirsbulsck se montrait d'ailleurs le plus fort du groupe après avoir déjà fait lâcher prise Iljo Keisse (Quick Step), Maarten Wynants (LottoNL-Jumbo), Jasper De Buyst (Lotto-Soudal) ou encore Olivier Pardini (WB-Veranclassic-Aqua Protect).

cyclisme,le samyn,grand prix samyn,quaregnon,dour,guillaume van keirsbulck,sheyla gutierrez,alex kirsch,iljo keisse

Dans la première côte du dernier circuit, Van Keirsbulsck et Kirsch s'échappaient encore sans Van der Sande avant de lancer un beau duel sur les derniers secteurs pavés de la journée. Mais à chaque reprise, Kirsch revenait sur son rival belge pour assurer un sprint attendu dans le dernier kilomètre, plus aisé, vers le centre-ville de Dour. "La finale était tout simplement épique. Car on n'avait pas tant d'avance que cela dans le dernier secteur pavé et Kirsch restait toujours dans ma roue", confie Van Keirsbulsck. C'est d'ailleurs le Luxembourgeois qui lançait le sprint aux 250 derniers mètres, mais l'expérimenté belge trouvait la bonne carburation pour devancer Kirsch, au prix d'un dernier effort, malgré la fatigue lisible sur le visage boueux des deux héros de la journée.

"Il s'est lancé directement dans le sprint, je devais encore le déborder malgré la fatigue. C'était très dur", évoque encore Van Keirsbulck au micro de VTM. "J'ai vraiment connu un super jour. Le week-end dernier, je sentais que j'avais de bonnes jambes sur le week-end d'ouverture mais aujourd'hui, je me suis encore impressionné". Van Keirsbulck offre ainsi à Wanty-Groupe Gobert sa première victoire de la saison et retrouve enfin le goût du succès, trois ans après son dernier bouquet, sur la dernière étape de l'Eneco Tour 2014. "Cela faisait longtemps en effet. J'ai tout fait cet hiver pour connaître ce genre de bel événement. Avant, je roulais au service de quelqu'un chez Quick Step, désormais je peux courir pour mon propre compte. J'ai prouvé que cela peut aussi marcher pour moi en tant que leader". Avec un bel avenir en vue pour le coureur flandrien de 26 ans, désormais propulsé N.1 des Flandriennes chez Wanty-Groupe Gobert.

cyclisme,le samyn,grand prix samyn,quaregnon,dour,guillaume van keirsbulck,sheyla gutierrez,alex kirsch,iljo keisse

Du côté de WB-Veranclassic-Aqua Protect, la joie était également visible, malgré une pointe de déception. Alex Kirsch a fait preuve de pugnacité dans la roue de Van Keirsbulck mais a craqué à moins de 100 mètres de l'arrivée, face au dernier sprint ravageur du vainqueur du jour. Le jeune coureur luxembourgeois de 24 ans était tout proche d'offrir un troisième succès cette saison à l'équipe wallonne, qui fête en fanfare son passage parmi le niveau continental professionnel. "J'aime bien ces conditions, avec une course seulement destinée aux hommes forts", explique Kirsch à la RTBF, visiblement peu à l'aise devant les caméras après son premier podium de la saison. "J'ai bien joué jusqu'au sprint final, il m'a manqué quelques forces par rapport à Van Keirsbulck". Et le Luxembourgeois ne manque pas d'ambition: "Cette année, j'ai préparé les pavés à fond pour cette campagne. Je voulais me rattraper après un week-end difficile, vu que j'ai chuté sur le Circuit Het Nieuwsblad puis j'ai été vite repris avec l'échappée matinale sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Donc, je voulais me rattraper ce mercredi, surtout pour ce rendez-vous important pour l'équipe et après la déception de notre non-sélection pour le Tour des Flandres". Car WB-Veranclassic-Aqua Protect a clairement prouvé ce mercredi qu'elle méritait bien une place pour jouer avec les meilleurs sur les pavés.

Les résultats de l'épreuve masculine (Quaregnon > Dour, 202.2 km) :

1. Guillaume Van Keirsbulck (BEL, Wanty-Groupe Gobert) en 4h53'55"
2. Alex Kirsch (Lux, WB-Veranclassic-Aqua Protect)
3. Iljo Keisse (BEL, Quick Step Floors) à 0'11"
4. Florian Sénéchal (Fra, Cofidis, Solutions Crédits)
5. Frederik Backaert (BEL, Wanty-Groupe Gobert)
6. Jasper Asselman (P-B, Roompot-Nederlandse Loterij)
7. Frederik Frison (BEL, Lotto-Soudal)
8. Jos van Emden (P-B, Team LottoNL-Jumbo) à 0'13"
9. Bert Van Lerberghe (BEL, Sport Vlaanderen-Baloise) à 0'35"
10. Maximilian Schachmann (All, Quick Step Floors) à 0'52"

> Cliquez ici pour découvrir les résultats complets de l'épreuve masculine.

Sheyla Gutierrez surprend les favorites

Chez les dames également, la pluie a fait des siennes sur le circuit local de Dour, avec des pavés détrempés et une course rendue bien plus difficile dans ses 40 derniers kilomètres. Le peloton a ainsi dû filer cinq cyclistes dans l'avant-dernier tour du circuit local, avec notamment la Belge Jessy Druyts (Sport Vlaanderen-Etixx) et la favorite néerlandaise Amy Pieters (Boels-Dolmans). Et pourtant, dans le dernier secteur pavé et le sprint qui a suivi, l'Espagnole Sheyla Gutierrez (Cylance), tout juste 23 ans, a surpris Pieters et Tiffany Cromwell (Canyon SRAM Racing) pour une première victoire méritée dans le froid wallon. Gutierrez avait déjà remporté le GP de Plumelec-Morbihan la saison dernière et se confirme comme une spécialiste des courses d'un jour dans le peloton féminin.

cyclisme,le samyn,grand prix samyn,quaregnon,dour,guillaume van keirsbulck,sheyla gutierrez,alex kirsch,iljo keisse

Les résultats de l'épreuve féminine (Quaregnon > Dour, 100.5 km) :

1. Sheyla Gutierrez (Esp, Cylance Pro Cycling) en 2h40'21"
2. Amy Pieters (P-B, Boels-Dolmans Cycling Team)
3. Tiffany Cromwell (Aus, Canyon SRAM Racing) à 0'02"
4. Romy Kasper (All, Alé Cipollini) à 0'07"
5. Jessy Druyts (BEL, Sport Vlaanderen-Etixx) à 0'12"
6. Ellen van Dijk (P-B, Team Sunweb) à 1'53"
7. Hannah Barnes (G-B, Canyon SRAM Racing)
8. Malgorzata Jasinska (Pol, Cylance Pro Cycling)
9. Janneke Ensing (P-B, Alé Cipollini) à 1'56"
10. Christina Siggaard (Dan, Team VéloCONCEPT Women) à 2'18"

> Cliquez ici pour découvrir les résultats complets de l'épreuve féminine.

Grégory Ienco - Photos : Photo News/Vincent Kalut - Photo News/Cor Vos/Anton Vos

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel