Les courses cyclistes bientôt payantes pour le public ? Le débat est de nouveau lancé en Belgique

Catégories : Webzine

Nous en parlions déjà en 2010 : les courses cyclistes vont-elles bientôt devenir payantes pour le public ? L'idée fait depuis longtemps son chemin auprès d'organisateurs qui doivent faire face à la mondialisation et à des coûts de plus en plus élevés pour la sécurité et l'invitation d'équipes toujours plus gourmandes. Et selon un récent sondage réalisé par le quotidien flamand Het Nieuwsblad auprès des organisateurs des courses cyclistes belges professionnelles, les Belges seraient bien prêts à mettre en place une sorte de péage pour pouvoir assister aux principales épreuves de la saison.

Nous vous en parlions déjà en décembre 2010 :  le cyclisme peut-il encore demeurer gratuit alors que les coûts d'organisation d'une course professionnelle internationale se veulent de plus en plus élevés ? Les coûts autour de la sécurité (notamment depuis l'État d'urgence en France et l'alerte terroriste en Belgique), les invitations des équipes WorldTour, le coût plus élevé du logement... Cela commence à faire cher pour de nombreux organisateurs qui ne peuvent pas toujours compter sur l'appui de sponsors juteux comme les plus belles épreuves du calendrier. Tout le monde n'a pas l'aura du Tour des Flandres.

Le quotidien flamand Het Nieuwsblad a ainsi interrogé 22 organisateurs des principales courses du calendrier belge et a évoqué avec eux les investissements possibles à réaliser pour assurer la survie du cyclisme professionnel. Et la conclusion est terrible pour le public : la moitié de ces organisateurs est certain que les supporters vont bientôt devoir payer pour suivre ces courses cyclistes. Bien entendu, cela ne se fera pas de suite et les principaux organisateurs belges s'entendent pour confirmer que "la course doit rester ouverte à tous". Mais concernant les courses de moindre importance, qui connaissent plus de difficultés financières, l'idée de mettre en place un billet d'entrée fait son chemin.

"Tout le monde trouve ça normal en foot"

Le financement des organisations vient en effet avant tout des sponsors, des rentrées financières réalisées grâce aux entrées VIP, et des subsides des régions, des provinces et des communes. Six organisateurs affirment même dans ce sondage du Nieuwsblad que cela ne leur suffit pas. Et 50% des organisateurs imaginent donc qu'un payement de la part du public est envisageable sur le long terme. "Quand je vais voir un match de football régional, tout le monde trouve normal que je paye là-bas 2,5 €. Mais si je veux aller voir le top mondial du cyclisme contemporain, cela doit être gratuit. Étrange", s'étonne Nick Nuyens, ancien coureur professionnel et actuel organisateurs d'À Travers le Hageland et de la Napoleon Games Cycling Cup.

Pour l'instant, seule la semi-classique belge Nokere Koerse demande 5 € aux supporters pour assister à l'arrivée de l'épreuve sur le Nokereberg, alors que le Tour du Limbourg, disputé en juin, compte également mettre en place un tel système de billetterie sur sa zone d'arrivée. Le championnat de Belgique pour professionnels est également payant, avec un tarif qui peut aller jusqu'à 10 €. Cela signifie-t-il que la majorité des épreuves professionnelles vont bientôt lancer des places payantes pour le public ? On est encore loin d'une généralité. Mais les épreuves se déroulant notamment en circuit ou proposant des arrivées "à sens unique" (comme le Mur de Huy ou l'Alpe d'Huez) pourraient très bien s'inspirer de cette nouvelle tendance afin de renflouer les caisses. Difficile toutefois d'imaginer le public accepter cela sans sourciller. Surtout quand on sait que plus de la moitié des citoyens venus assister au Tour de France l'an dernier étaient avant tout présents pour la caravane publicitaire.

Gr.I. - Photo : Photo News/Jimmy Bolcina

1 Commentaire Lien permanent Imprimer

Commentaires

  • D'autre part, sur piste ou en cyclo-cross cela est déjà la pratique...

Les commentaires sont fermés.