Coupe du Monde #6 - Namur: Nash au taquet, Van Der Poel aux "forceps"

Catégories : Cyclo-cross

CdM_Namur.jpgUne grande journée de cyclo-cross, sur les pentes de la Citadelle de Namur et cette sixième manche de la Coupe du Monde. Terrible tracé, avec un dévers dont le champion du Monde n'oubliera pas de sitôt, et des courses très disputées, pour de bien beaux vainqueurs. Chez les jeunes d'abord, les dames ensuite avec Nash et enfin les élites, avec un nouveau duel Van Der Poel - Van Aert, se terminant par la technique outrancière du champion des Pays-Bas, face à la malchance -si on peut dire- du maillot irisé. Chutant à deux reprises -dans les deux premiers circuits- sur le même dévers, Wout Van Aert ne pouvait réagir à la dernière attaque de son adversaire, et laissait ainsi Mathieu Van Der Poel faire un doublé amplement mérité.

La course des élites:

Il fallait être costaud pour pouvoir espérer une place en vue sur cette Citadelle namuroise, aux pentes généreuses, si même il n'y avait pas tellement de boue, le sol était très glissant. Pas facile à négocier, non plus, ce fameux dévers qui rendait le spectacle encore plus intense. Les cadors de la spécialités s'en sont donné à cœur joie, et à la fin c'est encore Mathieu Van Der Poel qui gagne. Un départ en trombe pour ce dernier, mais très bien contré par un Tom Meeusen que l'on pensait revenu aux affaires. Face à ce diable de batave, le champion du monde allait multiplier les tentatives, mais aussi les maladresses. A deux reprises, il chutait sur ce dévers, maîtrisant très mal cette portion de circuit que, par contre, Van Der Poel passait avec "classe". Au quatrième tour, Wout Van Aert se retrouvait encore au sol, mais cette fois dans une autre portion du circuit. Beaucoup d'effort pur revenir, énormément de perte d'influx et de physique, mais rien n'arrête le champion du monde, qui parvient toujours à revenir sur le leader de l'épreuve. Derrière ces deux "lurons", la meute est emmenée par Tom Meeusen, qui fatigue rapidement, et doit laisser les commandes à Kevin Pauwels, qui effectuera un très beau cross, un moment dans les échappements des deux fuyards.

Animateurs, mais un rien plus loin, d'une belle course également, les Aerts (qui devait chuter aussi), Sweeck, Van Kessel et Michael Vanthourenhout se battaient pour la gloire, mais aussi pour marquer des points UCI. C'est ainsi que derrière le quatuor (2+1+1) hors portée, Laurens Sweeck sera le plus apte à revendiquer la cinquième place. Mais le plus grand spectacle venait des deux insaisissables que sont Van Der Poel et Van Aert. Alors que Pauwels revient à moins de 10" du duo, dans le dernier tour, Mathieu prend deux-trois mètres d'avance, dans le cauchemar de son adversaire, et maîtrise parfaitement le dévers. Wout Van Aert parvient à revenir, mais le dernier coup de rein de Mathieu signifiera aussi la seconde place du champion du Monde. Pauwels termine sur le podium, Meeusen aux portes, et Klaas Vantornout termine le Top-10.

La course des dames:

On ne reverra pas la belle empoignade d'hier à Anvers, entre Sophie De Boer et Sanne Cant, sans doute les effets du circuit anversois pour la championne de Belgique, quine fut jamais dans le coup ce dimanche sur les pentes de la Citadelle de Namur. Mais toutefois, pour ce qui est de la "meneuse" de la Coupe du Monde, la Néerlandaise De Boer, il y avait quoi faire afin de mettre tout le monde d'accord et encore accroître son avance dans cette compétition. Namur offre un très beau circuit, avec un dévers qui en impose, et sur celui-ci la Tchèque Nash (déjà vue sur le podium à Anvers) allait se montrer la plus rapide. Certes, il faut préciser que Sophie De Boer fut victime d'une crevaison dans le dernier tour, alors que toute la course elle devait se battre pour garder le contact avec Nash. D'autres auront également moins de chance, comme la championne du Monde De Jong, ayant chuté et devant abandonner. On revoyait une certaine Lechner, qui par manque de technique ne devait sa seconde place aux ennuis de la batave. En effet, l'Italienne ne parvient pas à porter son vélo -lors des passages à pieds-, le poussant et perdant du temps par ce fait. Comme dit plus avant, Sanne Cant ne fut jamais dans le coup, devant se contenter d'une treizième place à près de 2' de Nash. Un circuit qui ne lui convient pas, ou les efforts de la veille un peu trop intenses. On reverra tout ce beau monde le 26 décembre, pour la septième manche de la Coupe du Monde, à Zolder cette fois.

Robert Genicot

Les résultats:

Dames:

1. Nash en 47'14"
2. Lechner à 12"
3. De Boer à 21"
4. Arzuffi à 28"
5. Majerus à 34"
6. Van Loy à 52"
7. Miller à 59"
8. Brammeier à 1'03"
9. Brand à 1'13"
10. Kaptheijns m.t.
11. Richards à 1'30"
12. Antonneau à 1'50"
13. Cant à 1'57"

Élites:

1. Mathieu Van Der Poel en 1h04'20"
2. Wout Van Aert à 16"
3. Kevin Pauwels à 27"
4. Tom Meeusen à 1'08"
5. Laurens Sweeck à 1'22"
6. Corné Van Kessel à 1'32"
7. Toon Aertsà 1'37"
8. Michael Vanthourenhout à 1'48"
9. Marcel Meisen à 2'33"
10. Klaas Vantornout

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.