Championnat de Belgique sur route aux Lacs de l'Eau d'Heure: la part belle aux puncheurs

Catégories : Route

Les sprinters peuvent aller se rhabiller, les puncheurs veulent reprendre le pouvoir sur le championnat de Belgique ! Après une édition 2015 surprenante, qui a vu Jolien D'Hoore de prolonger son bail d'un an sous la tunique tricolore et Preben Van Hecke tailler un costard aux Lotto-Soudal sur les pentes douces de Tervuren, les spécialistes de l'explosivité en côte vont pouvoir mettre un coup d'accélérateur sur les Lacs de l'Eau d'Heure, sur un parcours bien connu par les habitués du Tour de Belgique et de l'Eneco Tour. L'occasion est belle pour cette génération de puncheurs belges qui veulent confirmer leur renouveau à l'échelon international avec le maillot noir-jaune-rouge sur les épaules.

> Le parcours : un festival de petits murs

Cela fait désormais cinq ans que le circuit tracé autour du fantastique espace naturel des Lacs de l'Eau d'Heure fait la part belle aux cyclistes professionnels. Depuis 2012, ce tracé imaginé par Jean-Luc Vandenbroucke avec l'ASBL Lacs de l'Eau d'Heure accueille différents championnats de Belgique, avec les professionnels comme point d'orgue ce dimanche (avant le championnat national pour débutants en 2017 et pour juniors en 2018). Depuis 2012, le circuit tient également sa place sur différentes courses par étapes, comme le Tour de Belgique ou le Tour de Wallonie. Le peloton commence donc à bien connaître ce circuit parfaitement taillé pour les puncheurs et spécialistes de l'offensive en plusieurs temps.

Car sur les 15,4 bornes à affronter à quinze reprises lors de ce championnat de Belgique sur route, le peloton devra franchir la côté de Falemprise, le Ry Jaune puis le Petit Poggio, trois petites côtes de près de 850 mètres entre 8 et 9% de moyenne. Les trois ascensions sont donc courtes mais intenses. Et après quinze passages dessus, les jambes vont commencer à piquer. Au terme des 231 kilomètres de course, les coureurs auront ainsi 45 côtes dans les cuisses, pour une dénivellation totale de 4.140 mètres. Presque autant que le parcours de Liège-Bastogne-Liège. Et vu la météo annoncée, avec un risque d'orages à la mi-course, la course de ce dimanche s'annonce d'autant plus corsée.

cyclisme,championnat de belgique,route,lacs de l'eau d'heure,philippe gilbert,tom boonen,wout van aert,jens debusschere,jan bakelants,ben hermans

> Les favoris : Gilbert, Van Avermaet, Vanmarcke et Wellens ont la grinta

Une année olympique est toujours particulière. Avec les Jeux à assurer en août prochain, bon nombre de coureurs ont modifié leur programme pour ne pas arriver en forme trop tôt durant l'été. Certains coureurs présents à ce championnat de Belgique sont donc encore en plein échauffement en vue du rendez-vous de Rio, évitant même pour la plupart le Tour de France. C'est notamment le cas de Philippe Gilbert (BMC Racing Team), qui rêve d'un deuxième titre national après celui conquis en 2011 à Hooglede-Gits. Le Remoucastrien, après une campagne printanière manquée suite à une blessure au doigt, rêve de réaliser une deuxième partie de saison exceptionnelle, pour notamment assurer son avenir. Bientôt âgé de 34 ans (début juillet), Philippe Gilbert a déjà confirmé son départ de BMC et doit désormais trouver un nouveau contrat. Etixx-Quick Step est sur les rangs mais le coureur wallon doit assurer les résultats avant la négociation. Ses deux succès d'étape au Tour du Luxembourg sur des tracés pour puncheurs ont dû le remettre d'aplomb et en tant que coureur de championnat (six podiums entre 2006 et 2011), Philippe Gilbert s'annonce comme l'un des favoris naturels pour ce rendez-vous dominical.

A ses côtés, Greg Van Avermaet (BMC Racing Team), qui sera pour sa part sur le Tour de France, apparaît également comme une valeur sûre. Déjà en verve sur le Tour de Californie, après une campagne flandrienne marquée par une sale chute sur le Tour des Flandres, GVA sait que l'occasion est belle de briller sur les Lacs de l'Eau d'Heure vu ses qualités. Il peut tant s'imposer en solitaire après une attaque bien sentie dans le Petit Poggio, que dans un sprint en petit comité. Sa faiblesse, comme pour Gilbert, est que le groupe BMC semble bien réduit par rapport aux Lotto-Soudal ou Topsport Vlaanderen-Baloise, qui avaient parfaitement géré le coup la saison dernière à Tervuren, avec le succès de Preben Van Hecke au bout.

cyclisme,championnat de belgique,route,lacs de l'eau d'heure,philippe gilbert,tom boonen,wout van aert,jens debusschere,jan bakelants,ben hermans

Du côté de Lotto-Soudal, justement, on souhaite laver l'affront de la dernière édition. Jürgen Roelandts, battu dans un sprint à deux par Van Hecke, compte se refaire la cerise sur ces pentes qu'il connaît bien. En verve sur le Tour de Suisse, où il a enchaîné une deuxième place sur le prologue et deux cinquièmes places dans des sprints massifs, le champion de Belgique 2008 compte confirmer ses prétentions sur les Lacs de l'Eau d'Heure grâce au collectif de la Loterie Nationale. Et si cela ne marche pas au sprint, Lotto-Soudal pourra aussi compter sur Tiesj Benoot ou Tim Wellens, deux puncheurs parfaitement habitués à ces vallons et qui ont un sens tactique acéré. Parfait pour une course en circuit.

Mais celui qui a démontré la meilleure forme depuis quelques jours, c'est bien Sep Vanmarcke (Lotto NL-Jumbo). Le Courtraisien de 27 ans a frappé fort sur le barrage (un autre) de La Gileppe, en remportant l'étape-reine puis le classement général du Ster ZLM Toer devant Wout Van Aert (Crelan-Vastgoedservice), champion de Belgique et du monde de cyclo-cross. Vanmarcke est un monstre de régularité et a visiblement réglé son deuxième pic de forme pour cet été avec la possibilité de briller sur ce National, trois jours après avoir pris la cinquième place sur l'exercice du contre-la-montre. L'occasion est belle pour Vanmarcke de confirmer sa place de leader chez Lotto NL-Jumbo.

cyclisme,championnat de belgique,route,lacs de l'eau d'heure,philippe gilbert,tom boonen,wout van aert,jens debusschere,jan bakelants,ben hermans

> Chez les dames : Jolien D'Hoore avant les J.O. ?

Avant ces messieurs, les dames ouvriront le parcours des Lacs de l'Eau d'Heure ce dimanche matin... très tôt. Les élites dames démarreront en effet à 8h30 pour sept tours du circuit de Boussu-lez-Walcourt. Jolien D'Hoore (Wiggle-High 5), plutôt concentrée sur la piste depuis le début de la saison, défendra son titre et espèrera en accrocher un quatrième sur un parcours toutefois plus corsé qu'à l'accoutumée. La spécialiste de l'omnium, qui sera engagée aux Jeux Olympiques de Rio en août, doit surtout compter sur ses qualités intrinsèques vu qu'elle sera... seule dans sa formation.

Les Lotto-Soudal seront les plus farouches concurrentes de D'Hoore avec Sofie De Vuyst, Lotte Kopecky ou encore Anisha Vekemans pour faire la différence sur ces courtes pentes, à moins que les Topsport Vlaanderen-Etixx, plus nombreuses, réussissent à surprendre leurs rivales avec les sœurs Druyts ou Ann-sophie Duyck, récente quadruple championne de Belgique du contre-la-montre. Et comme chez les messieurs, les spécialistes du cyclo-cross Sanne Cant et Ellen Van Loy comptent également faire exploser la course à leur avantage, pour créer la surprise sur route.

> Cliquez ici pour savoir comment accéder au site des Lacs de l'Eau d'Heure.

Le parcours et le profil des championnats de Belgique sur route :

> Cliquez sur les images pour les agrandir <

cyclisme,championnat de belgique,route,lacs de l'eau d'heure,philippe gilbert,tom boonen,wout van aert,jens debusschere,jan bakelants,ben hermans

cyclisme,championnat de belgique,route,lacs de l'eau d'heure,philippe gilbert,tom boonen,wout van aert,jens debusschere,jan bakelants,ben hermans

Le mode d'emploi du championnat de Belgique pour élites messieurs :

Signature des coureurs : entre 11h00 et 11h40 sur le Barrage de la Plate Taille, à Boussu-lez-Walcourt.

Départ réel : 11h45 sur le Barrage de la Plate Taille, à Boussu-lez-Walcourt.

Arrivée : vers 17h30 sur le Barrage de la Plate Taille, à Boussu-lez-Walcourt.

Distance : 15 tours de 15,4 kilomètres, soit 231 kilomètres.

Météo : entre 16°C et 18°C, nuageux avec un risque d'orages vers 14h00 et des éclaircies en fin d'après-midi, vent d'ouest-sud-ouest à ouest soufflant entre 15 et 25 km/h.

Liste des partants :

> Cliquez ici pour télécharger la liste officielle des partants.

Palmarès :
2007 Stijn Devolder
2008 Jürgen Roelandts
2009 Tom Boonen
2010 Stijn Devolder
2011 Philippe Gilbert
2012 Tom Boonen
2013 Stijn Devolder
2014 Jens Debusschere
2015 Preben Van Hecke

TV :
- Dès 14h45 sur La Une (RTBF) avec les commentaires de Laurent Bruwier.
- Dès 14h50 sur Één (VRT) avec les commentaires de Michel Wuyts et José De Cauwer.

Le mode d'emploi du championnat de Belgique pour élites dames :

Signature des coureurs : entre 07h45 et 08h30 sur le Barrage de la Plate Taille, à Boussu-lez-Walcourt.

Départ réel : 08h30 sur le Barrage de la Plate Taille, à Boussu-lez-Walcourt.

Arrivée : vers 10h20 sur le Barrage de la Plate Taille, à Boussu-lez-Walcourt.

Distance : 7 tours de 15,4 kilomètres, soit 107,8 kilomètres.

Météo : entre 14°C et 16°C, nuageux avec un risque d'orages vers 10h00, vent d'ouest-sud-ouest à ouest soufflant entre 15 et 20 km/h.

Liste des partantes :

> Cliquez ici pour télécharger la liste officielle des partantes.

Palmarès :
2007 Ludivine Henrion
2008 Ilse Geldhof
2009 Ludivine Henrion
2010 Liesbet De Vocht
2011 Evelyn Arys
2012 Jolien D'Hoore
2013 Liesbet De Vocht
2014 Jolien D'Hoore
2015 Jolien D'Hoore

TV :
-

Grégory Ienco - Graphiques : RLVB/ASBL Les Lacs de l'Eau d'Heure - Photos : Photo News/Cor Vos - Photo News/Christophe Vandercam - Photo News/Nico Vereecken

2 Commentaire Lien permanent Imprimer

Commentaires

  • Ce qui est clair c'est que les coureurs de l'équipe Etixx n'ont pas la cote pour ce championnat de Belgique , aucun d'eux n'est cité comme potentiel vainqueur . Ne parlons même pas de Tom Boonen qui ne semble même plus exister dans l'esprit des gens . Gilbert était annoncé comme grand favori à Aywaille en 2009 sur un parcours sois disant trop dur pour les sprinteurs résultat c'est Tommeke qui a gagné ! Ne pas sous estimer non plus un Devolder homme de championnat . Même si il est inexistant pendant le reste de la saison il a l'art de sortir de sa coquille ce jour là . Au vue de ses beaux résultats ces 2 dernières années Van Avermat ferait un beau champion de Belgique et nous pourrions voir ce beau maillot sur le tour .

  • Dommage qu'il n'y a pas eu de T V pour la course des élites femme !
    Comment faire avancé le cycliste féminin depuis le retrait de Ludivine Henrion ????

Les commentaires sont fermés.