GP de l'Escaut : Kittel retrouve la forme, les sprinters se dévoilent enfin

Catégories : Route, Vidéos

Cela faisait bien longtemps qu'une telle bagatelle de sprinters ne s'était pas présentée au départ d'une course du calendrier européen : attendus sur l'habituelle place de Schoten, dans la banlieue anversoise, les spécialistes de l'emballage massif n'ont pas manqué leur rendez-vous à l'arrivée du Grand Prix de l'Escaut, malgré la pluie humidifiant les routes. Avec la victoire finale, pour la quatrième année sur cette ligne d'arrivée, de l'Allemand Marcel Kittel (Etixx-Quick Step), tout juste devant Mark Cavendish (Dimension Data). Un avant-goût de Tour de France... et de Mondial ?

Le Grand Prix de l'Escaut a beau surprendre par son parcours parfaitement plat et ne présentant que quelques pavés comme danger apparent, la semi-classique anversoise tracée entre la cité de l'Escaut et Schoten offre un terrain propice aux sprinters, à l'heure où les épreuves se veulent de plus en plus exigeantes. Il était donc logique de retrouver un peloton bien compact et prêt à assurer un emballage massif sur la ligne d'arrivée durant plus de 200 kilomètres. Certes, quelques échappées ont pu prendre forme, avec une avance maximale de trois minutes sur les premières bornes au bord de l'Escaut, mais dans les cinquante derniers kilomètres, la meute ne laissait pas plus d'une demi-minute d'avance aux audacieux qui osaient s'aventurer à l'avant de la course, loin du peloton.

cyclisme,grand prix de l'escaut,scheldeprijs,marcel kittel,etixx-quick step,mark cavendish,andré greipel

La course se jouait entre équipes de sprinters et ceux-ci le faisaient comprendre en dominant clairement les débats malgré des routes humides et donc encore plus dangereuses. Heureusement, les organisateurs de l'épreuve avaient décidé d'enfin agir à l'aube d'une ligne droite connue pour ses grandes embardées... Désormais, cette dernière ligne droite ne fait plus que 750 mètres en raison d'un double virage à franchir sous la flamme rouge. De quoi ralentir les ardeurs des plus courageux des sprinters. Il fallait plutôt mener la course en amont et assurer un rythme élevé pour tenir la tête d'un peloton lancé à près de 60 km/h. Et contrairement à leur tactique sur les précédentes classiques flandriennes, les coureurs d'Etixx-Quick Step démontraient cette fois un collectif de qualité prêt à tout pour emmener Marcel Kittel sur la ligne d'arrivée en tête.

cyclisme,grand prix de l'escaut,scheldeprijs,marcel kittel,etixx-quick step,mark cavendish,andré greipel

L'Allemand de 27 ans a parfaitement conclu le travail de Max Richeze et de Fabio Sabatini en lançant le sprint aux deux cents derniers mètres avec le Britannique Mark Cavendish (Dimension Data) à sa droite. Le duel a été serré, Kittel a finalement triomphé pour sa quatrième victoire à Schoten, d'un quart de roue face à son rival britannique. Le sprinter en bleu et noir s'offre ainsi un record et surtout une cure de jouvence, après un saison noire. Kittel conclut ainsi sa sixième victoire de la saison et se rassure en vue de ses prochains objectifs, le Tour d'Italie et le Tour de France. "Je ne fais pas cela pour les records. Je roule car j'adore rouler et j'adore gagner des courses", lançait l'Allemand en conférence de presse.

cyclisme,grand prix de l'escaut,scheldeprijs,marcel kittel,etixx-quick step,mark cavendish,andré greipel

Le podium final de ce Grand Prix de l'Escaut confirme en tout cas le retour en verve des sprinters en vue de la saison des Grands Tours, habituels rendez-vous des hommes rapides, mais aussi en vue des championnats du monde, disputés en octobre prochain à Doha, sur un terrain aussi plat qu'à Schoten. "C'est ma plus grande victoire de la saison et en regardant la liste des partants, qui inclut tous les grands noms du sprint, cela me donne encore plus de confiance pour les prochaines courses", confie Kittel, qui a raison de se rassurer après son succès sur Cavendish et André Greipel (Lotto-Soudal). Les rendez-vous des sprinters seront plus nombreux cette année, ce GP de l'Escaut n'était finalement qu'un apéritif.

Résultats de la 104e édition du Grand Prix de l'Escaut (Anvers > Schoten, 207.8 km) :

Gr.I. - Photos : Photo News/Peter De Voecht

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.