Soudal Classics #5 - Louvain: Le solo de Toon Aerts

Catégories : Cyclo-cross

cyclisme,cyclo-cross,soudal classics,louvain,aerts,nys,iserbyt,baenstaens,meeusenA une semaine des championnats nationaux, certains "gros bras" de la spécialité faisaient l'impasse sur le Soudal Classics de Louvain. C'est ainsi qu'on constatait les absences de Mathieu Van Der Poel, Lars van der Haar, Wout Van Aert et Kevin Pauwels, entre autres, partis vers le soleil pour s’entraîner en vue du prochain rendez-vous. Par contre, les Taramarcaz, Vantornout, Meeusen et Nys prenaient le départ, aux côtés de jeunes bien décidés à prendre leurs chances. Ce fut le cas pour Toon Aerts, déjà vu notamment à Baal et futur vainqueur à Louvain, Baestaens ou encore Iserbyt (les U23 roulaient avec les élites). Un exercice en "solo" du jeune Toon Aerts, devançant son équipier Tom Meeusen et Vincent Baestaens.

En l'absence des cadors des labourés, la porte était ouverte pour un match entre générations. Et c'est bien de cela qu'il s'agit, avec dès les premiers tours de pédales une explication entre Radomir Simunek et Toon Aerts. Bien vite aussi, une première accélération pour faire la cassure, et on retrouve aux commandes un premier groupe de cinq hommes, les deux déjà cités avec Taramarcaz, Iserbyt, Sven Vanthourenhout, puis des chasseurs comme Klaas Vantornout, Tom Meeusen, Jim Aernouts, Vincent Baestaens et Sven Nys. Qui ne risque rien n'a rien, et Toon Aerts devait appliquer cette consigne à la perfection. Il plaçait un démarrage, auquel personne ne pouvait répondre, ou du moins se disait qu'il restait encore plus de 50' de course. C'était mal connaître le gaillard qui, même avec une chute dans le dernier tour, ne laissa aucun crossmen revenir. Il est vrai que derrière lui, se trouvait Tom Meeusen son équipier, et qu'il n'allait pas forcer pour empêcher le jeune homme, de lever les bras au ciel pour la première fois en pros. A l'aairère ce fut une course par élimination, on perdait des unités au fil des tours, de ce difficile circuit de Louvain, très technique et piègeux. On soulignera la très bonne prestation, outre le vainqueur, de Vincent Baestaens et de Iserbyt, qui multiplia les attaques pour tenter d'aller recherche Aerts.

Dames: Cant se fait surprendre par De Boer

Une explication à quatre, pendant pratiquement tout le cross, si ce n'est que les essais de Van Loy ou encore Sabrina Stultiens, la néerlandaise qui devait chuter et connaître des ennuis mécaniques, par la suite. Sophie De Boer, qui d'habitude prend les devants dès le premier tour, puis régresse, garda le contact avec les Cant, Van Loy ou encore Van Den Driessche. A l'approche du dernier tour, Van Loy -qui ne fut pas, non plus, épargnée par le sort- et Van Den Driessche furent décramponnées. Un duo se présentait en vue de l'arrivée, Sanne Cant tenta de larguer De Boer, mais celle-ci ne se laissa pas faire, et devait même remporter le sprint à 2. On sait que l'important sera le maillot tricolore de Lille, dimanche prochain, et que l'actuelle championne de Belgique et d'Europe ne devait prendre aucun risque.

Robert Genicot

Les résultats:

Elites:

1. Toon Aerts en 1h02'09"
2. Tom Meeusen à 14"
3. Vincent Baestaens à 1'17"
4. Julien Taramarcaz
5. Eli Iserbyt
6. Sven Nys à 1'45"
7. Radomir Simunek à 1'52"
8. Klaas Vantornout à 1'57"
9. Jim Aernouts à 2'27"
10. J. Denuwelaere à 3'02"

Dames:

1. Sofie De Boer en 44'32
2. Sanne Cant à 1"
3. Ellen Van Loy à 18"
4. Femke Van Den Driessche à 33"
5. Jolien Verschueren à 38"

Les résultats complets ICI

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.