Paris-Tours: Matteo Trentin se joue des Belges, Van Avermaet encore malchanceux

Catégories : Route, Vidéos

Ce Paris-Tours devait être une course parfaite pour les Belges: du vent, des bordures, des hommes forts à l'avant... Le Top 10 confirme cette tendance et pourtant, à l'arrivée, aucun ne pouvait vraiment avoir le sourire. Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal) a été battu par plus fort sur la ligne d'arrivée, Greg Van Avermaet (BMC) n'a pu jouer la victoire sur une crevaison à 1.500 mètres du but, et Edward Theuns (Topsport Vlaanderen-Baloise) n'a même pas pu récupérer la première place de l'UCI Europe Tour, laissée à Nacer Bouhanni (Cofidis). Non, ce n'était pas une bonne journée pour les Belges...

Cette 109e édition de Paris-Tours s'annonçait rapide, les coureurs n'ont donc pas hésité un seul instant. Dès les premiers tours de roue, depuis Chartres, le rythme était intense et le vent venant de dos ou de côté favorisait la formation de bordures entre une trentaine de coureurs et un peloton visiblement encore trop froid alors qu'il restait encore près de 200 bornes à affronter jusque Tours. C'est finalement ce qui permettait aux Belges de croire en leurs chances sur ce tracé d'habitude dévolu aux sprinters. Mais avec une trentaine d'hommes pour se disputer le succès avant d'envisager l'avenue de Grammont, l'option d'une attaque en règle dans les côtes précédant la célèbre ligne droite devenait clairement favorable. Et parmi les huit représentants du plat pays en tête, certains n'hésitaient pas à se montrer d'emblée. Dans la côte de Beau Soleil et sa descente, Greg Van Avermaet (BMC) et Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal) contraient Edward Theuns (Topsport Vlaanderen-Baloise) pour accompagner Matteo Trentin (Etixx-Quick Step) en tête. Et le trio s'entendait finalement bien, malgré l'hésitation d'un Van der Sande prêt à se sacrifier pour ses leaders Tiesj Benoot et Tony Gallopin à l'arrière.

cyclisme,uci,europe tour,paris-tours,matteo trentin,etixx-quick step,tosh van der sande,greg van avermaet

Van Avermaet bloqué par une crevaison

Finalement, les trois hommes se relayaient bien dans le final plus exposé au vent et prenaient une demi-minute d'avance suffisante sur le reste du groupe d'échappés qui ne profitait d'aucun lièvre pour faire le travail de poursuite. Du coup, le bénéfice était pour le trio de tête qui songeait déjà à un sprint tactique sur l'avenue de Grammont. Malheureusement, Van Avermaet était rapidement éliminé en raison d'un pneu crevé à 1.500 mètres de l'arrivée. Il appelait une voiture d'assistance mais savait alors qu'il n'allait plus pouvoir jouer la victoire. "J'ai pensé que j'allais pouvoir sprinter car le pneu n'était pas encore tout à fait plat", expliquait-il à l'arrivée au micro de la VRT. Mais rapidement, on voyait le coureur de la BMC incapable de rivaliser de puissance avec ses deux rivaux du jour. "Pourtant, il avait les jambes pour gagner", confie le directeur sportif de BMC Yvon Ledanois.

cyclisme,uci,europe tour,paris-tours,matteo trentin,etixx-quick step,tosh van der sande,greg van avermaet

Van der Sande battu par plus fort

La victoire allait donc se jouer entre Matteo Trentin et Tosh Van der Sande, ancien spécialiste de la piste. L'Italien prenait la première position du groupe et voulait visiblement jouer de sa puissance en danseuse pour faire la différence. Et cela se voyait dans les deux cents derniers mètres: Van der Sande essayait bien de détrôner son rival italien sur la gauche, mais il lui manquait de la force pour devancer un Matteo Trentin exemplaire dans ce final, vainqueur de l'édition la plus rapide de Paris-Tours (plus de 49,6 km/h de moyenne). "Après les championnats du monde, je suis resté très concentré et je me suis beaucoup entraîné, pour les deux dernières courses de ma saison, le Tour du Piémont et Paris-Tours", expliquait le vainqueur du jour à l'arrivée. "C'est la cinquième fois que je gagne en France sur sept victoires. Je gagne toujours en France visiblement", rigolait-il. Pendant que Tosh Van der Sande gardait son habituel sourire sur Twitter: "Cela aurait été bien [de gagner]... Mais après tout, heureux de mon résultat".

cyclisme,uci,europe tour,paris-tours,matteo trentin,etixx-quick step,tosh van der sande,greg van avermaet

Theuns deuxième de l'Europe Tour

Un dernier Belge aurait tout de même pu trouver la victoire malgré ce scénario final: Edward Theuns. En cas de quatrième place, le coureur de 24 ans pouvait s'offrir le succès sur le circuit continental UCI Europe Tour. Malheureusement, le sociétaire de Topsport Vlaanderen-Baloise, qui espérait ainsi succéder à son ancien équipier Tom Van Asbroeck, a été devancé dans le sprint du peloton et n'a pu signer qu'une huitième place finale sur l'avenue de Grammont. Edward Theuns termine du coup deuxième du circuit européen, à 16 points du Français Nacer Bouhanni (Cofidis), qui a récupéré ce leadership durant cette dernière semaine de course avec sa deuxième place à Paris-Bourges. Theuns se consolera avec son futur transfert chez Trek Factory Racing en 2016.

Résultats de l'épreuve (Chartres > Tours, 231 km):

Grégory Ienco - Photos: Tim De Waele et Photo News/Vincent Kalut

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.