Grand Prix de Montréal: Tim Wellens parfait son palmarès, les Belges au top!

Catégories : Route, Vidéos

Enfin, un Belge a remporté une classique en cette saison 2015! Les coureurs du plat pays n'avaient pu encore lever les bras sur une course d'un jour du WorldTour, le compteur est désormais bloqué grâce à la ténacité de Tim Wellens (Lotto-Soudal), vainqueur sous la pluie torrentielle de Montréal, au Canada. Le coureur limbourgeois a parfaitement maîtrisé son compagnon d'échappée, le Britannique Adam Yates (Orica-GreenEDGE) avec qui il s'était échappé à moins de dix kilomètres de l'arrivée.

Un été qui avait mal commencé

C'est désormais certain: Tim Wellens a écarté d'un revers de la main son début d'été maudit. En plein désespoir après trois semaines noires sur son premier Tour de France, le puncheur belge de 22 ans s'était remontré dans sa plus belle condition en août, à l'occasion de l'Eneco Tour lors duquel il avait remporté l'étape-reine, déjà sous de fortes pluies, et le général pour la deuxième année consécutive. Malgré cette forme retrouvée, Wellens avait affirmé ne pas vouloir rejoindre la sélection belge pour les Mondiaux à Richmond, préférant se concentrer sur les dernières classiques de la saison, dont le Tour de Lombardie qu'il affectionne particulièrement. Et cela semble bien lui convenir, à en juger sa course sur le Grand Prix de Montréal.

Quatre leaders, un vainqueur

Au Canada, les Lotto-Soudal se sont d'ailleurs montrés aux avant-postes à chaque instant de la course. Louis Vervaeke était ainsi dans le bon coup lorsque Thomas Voeckler (Europcar) sortait en force dès le onzième des dix-sept tours à couvrir autour de l'université de Montréal. Dans le dernier tour, c'est finalement Wellens qui produisait son effort pour rejoindre Adam Yates (Orica-GreenEDGE), sorti dans la côte Camillien-Houde, à moins de dix kilomètres de l'arrivée. Et derrière, ce sont Tiesj Benoot et Tony Gallopin qui protégeaient leur équipier dans le deuxième groupe de poursuivants, pour éviter tout regroupement avant la ligne droite finale.

cyclisme,uci,worldtour,grand prix de montréal,canada

Quatre Belges dans le Top 10

Cette stratégie, malgré quatre leaders potentiels au sein du même temps, a payé avec la bonne décision de Tim Wellens de forcer le sprint d'Adam Yates, à 300 mètres du but, avant de sortir de la roue du Britannique pour le déborder et célébrer sa première grande classique de son jeune palmarès. Wellens pouvait ainsi célébrer un beau succès collectif pendant que les Belges accumulaient aussi les places d'honneurs: Jan Bakelants (Ag2r-La Mondiale) terminait ainsi quatrième devant Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), alors que Philippe Gilbert (BMC) concluait à la neuvième place.

On en viendrait du coup presque à regretter que certains Belges ne soient pas présents dans la prochaine sélection au Mondial, comme Bakelants, Wellens (par choix personnel) ou Jürgen Roelandts (Lotto-Soudal), également dans les bons coups à Québec et Montréal. Il fallait cependant faire une croix sur certains leaders, Carlo Bomans a pris sa décision, les Belges se rattraperont sur les prochaines classiques automnales, le Tour de Lombardie en tête. Surtout pour un certain Tim Wellens, déjà en grande forme!

Résultats de l'épreuve (Montréal > Montréal, 205.7 km):

Gr.I. - Photo: Photo News/Cor Vos

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.