Tour de France - #17: Geschke se joue des rivalités, Contador et Van Garderen grands perdants

Catégories : Route

cyclisme,tour de france,uci,worldtour,pra loup,digne-les-bainsGagner une étape de montagne, cela ne demande pas seulement des qualités de grimpeur. Il faut aussi savoir jouer avec les nerfs de ses rivaux, jouer au plus malin et assurer son propre rythme jusqu'à l'arrivée. Demandez à l'Allemand Simon Geschke (Giant-Alpecin), vainqueur au sommet de Pra Loup alors qu'il ne semblait pourtant pas le plus puissant dans l'échappée de 28 coureurs formée en milieu d'étape. Et s'il n'y eut qu'un vainqueur, cette première étape dans les Alpes a déjà causé la perte de trois coureurs...

La montagne peut être cruelle. Dans sa montée, dans sa descente... Bon nombre de coureurs ont expérimenté les âpretés des Alpes. Première victime de la journée: Tejay van Garderen (BMC). Victime d'une maladie dont il ne connaît pas encore le nom, l'Américain, troisième du général au départ à Digne-les-Bains, a montré des signes de faiblesse dès les premiers coups de pédale. L'homme semblait vide de toute énergie, incapable d'assurer son statut comme depuis le début de ce Tour de France. Et sur une offensive d'Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) à 75 kilomètres de l'arrivée, Van Garderen, qui s'était accroché après avoir repris deux minutes sur le peloton, abandonnait finalement, les larmes aux yeux. Soutenu par son directeur sportif, presque incapable de rester debout, le coureur américain devait finalement renoncer après deux semaines aux avant-postes. Un forfait encore plus dur à avaler...

cyclisme,tour de france,uci,worldtour,pra loup,digne-les-bains

Deuxième victime: Thibaut Pinot (FDJ). Cela devait être son jour. Du moins, le coureur français apparaissait comme l'un des meilleurs grimpeurs du groupe de tête qui prenait près de dix minutes d'avance après les quatre premières ascensions de la journée. Pinot comptait bien prendre sa revanche après un début de Tour malchanceux, il avait une opportunité sur les routes menant vers Pra-Loup. Mais après avoir laissé deux minutes d'avance à Simon Geschke (Giant-Alpecin) dans une lutte malmenée entre échappés, le Français espérait revenir dans les dernières pentes du col d'Allos, avant-dernière difficulté de la journée, puis rejoindre son rival allemand dans la montée de Pra Loup. Mais une chute dans la descente précédant ce col, et une descente mal gérée, empêchaient Pinot de croire à la victoire d'étape. Simon Geschke, de son côté, continuait à s'alimenter, réalisait une descente exceptionnelle et assurait son tempo dans Pra Loup pour remporter son premier succès d'étape sur le Tour de France!

cyclisme,tour de france,uci,worldtour,pra loup,digne-les-bains

Troisième victime: Alberto Contador (Tinkoff-Saxo). L'Espagnol avait assuré le spectacle à 75 kilomètres de l'arrivée en attaquant avec son équipier Michael Rogers dans la montée du Col de la Colle-Saint-Michel. Sa tentative avait toutefois été éteinte par le retour des Movistar. La tactique de l'équipe espagnole semblait d'ailleurs incompréhensible dans la lutte pour le maillot jaune, vu les Sky encore présents dans le peloton... Contador comptait alors sur le final pour se refaire la cerise. Bardaf, dans la descente du col d'Allos, le coureur madrilène était victime d'une chute et malgré le retour de Peter Sagan et de Rafal Majka pour l'épauler, Contador repartait avec près de deux minutes de retard. Il était alors quasiment impossible de revenir sur les hommes de tête, toujours les mêmes, Nairo Quintana, Alejandro Valverde (Movistar), Chris Froome (Sky) et Vincenzo Nibali (Astana). Car devant, comme d'habitude, Quintana et Froome terminaient devant, après s'être testé dans les dernières pentes de Pra Loup...

Résultats de la 17e étape (Digne-les-Bains > Pra Loup, 210 km):

Grégory Ienco - Photos: AFP/Jeff Pachoud - Photo News/Nico Vereecken - AFP/Lionel Bonaventure

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.