Tour de France 2015 - #1: Rohan Dennis (BMC) juste "op tijd"

Catégories : Route

tdf2015,grand départ,utrecht,contador,froome,#1,contre-la-montreSuccès de foule à Utrecht, pour ce Grand Départ de la 102e édition du Tour de France. Un tracé dans la ville du vélo, comme le sont toutes les agglomérations néerlandaises, d'une longueur de 13.8 km pas facile -même sans dénivellation- qui trouva en tête l'Australien Rohan Dennis, pendant de très longues minutes, pour ne pas dire d'heures. Les Martin, Cancellara, Valverde, Contador, Froome ou encore Nibali ne pouvaient venir titiller le premier maillot jaune 2015, Rohan Dennis de la BMC.

Tout comme il y a cinq ans, à Rotterdam, la toute grande foule était présente sur le tracé des 13,8 km du contre-la-montre du Grand Départ de l'édition 2015 du Tour de France. Utrecht, ville universitaire, mais ville ou le vélo est Roi, accueillait toute la caravane de la plus grande course au Monde, avec enthousiasme, et sous un soleil de plomb. Que ce soit sur le parcours, sur les canaux, dans les parcs (aux écrans géants), ou simplement aux terrasses des bistros, les amateurs de la Petite Reine avaient fait le déplacement, à vélo s'entend. Premiers tours de pédales des 3.360 km de cette Grande Boucle, et déjà des enseignements, avant une semaine cruciale, des arrivées à Zélande, Huy, Cambrai, Amiens et Le Havre. Les montagnards devront s'accrocher, et surtout éviter les bordures, pavés et autres pièges. Pour les autres, sprinteurs et baroudeurs il n'est pas question d'attendre, il faut agir au plus vite.

Un CLM court mais piègeux

tdf2015,grand départ,utrecht,contador,froome,#1,contre-la-montreSi cette année il n'y aura qu'un seul jour de contre-la-montre individuel, précisément cette première étape courte pour un clm, mais qui ne peut être considéré comme prologue (trop long de 5 bornes), les coureurs devaient se méfier du vent, défavorable sur la seconde partie, ainsi que des virages nombreux et techniques. Cela s'est vérifié avec des rouleurs confirmés dans l'exercice du chrono, perdant pas mal de temps lors du retour vers le site d'arrivée, le Jaarbeurs d'Utrecht. Tous les coureurs se disaient impressionnés par le nombre de spectateurs, les cris, les encouragements, mais aussi par la constante attention devant être portée sur ce parcours.

Ce fut le local, Jos Van Emden (TLJ), parti neuvième, qui tient le haut du pavé en signant le meilleur temps, avant que l'Australien Rohan Dennis (BMC), s'envolant 37' après le premier départ, qui inscrivait son nom aux tablettes pendant de très longues minutes. Le premier chrono sous les 15' (14'56") tint le coup jusqu'au départ des spécialistes.

Une prise de risques extrême, un aérodynamisme à faire pâlir Froome, le Néerlandais -acclamé, comme seul les "oranges" peuvent le faire- Tom Dumoulin (TGA) pouvait penser faire sauter Dennis de la plus haute marche du podium, mais il n'en fut rien, dans les derniers hectomètres, Dumoulin perdait du temps pour terminer à 8" de l'Australien, et se classait provisoirement second. On pensait alors voir le champion du monde, Tony Martin (EQS) prendre les devants, bis repetita, il échoue également pour 5", et vient s'intercaler entre les deux autres lascars. Les chances de Dennis commençaient réellement à grandir. D'autant que Spartacus, Fabian Cancellara (TFR), après un départ foudroyant, ne parvenait pas plus à faire sauter le cadenas Dennis, battu également par Martin.

Pour la victoire finale de ce contre la montre, et la prise du premier maillot jaune 2015, nous saluons la performance de Rohan Dennis (très congratulé par son amie, avant même l'arrivée de Nibali, parti dernier), qui signe sans doute ici sa plus belle victoire. Côté belge, on peut dire que parmi les 11 engagés, nous ne pouvons trouver de spécialiste, le meilleur classé étant Sep Vanmarcke. 

Robert Genicot à Utrecht

Ils ont dit:

Tim Wellens, premier Tour de France: "Je ne viens pas pour le général, donc mon classement de cette première étape n'est pas important. Bien sûr tout le monde rêve de faire un bon chrono, mais c'est comme ça. Je n'aime pas la chaleur, mais je savais que j'avais de bonnes jambes, surtout dans la partie initiale. Après ce fut une autre histoire. C'était néanmoins fantastique cette ambiance, même si j'avais du mal à entendre les commentaires dans l'oreillette. Je pense depuis janvier à l'étape de Huy, et j'irais pour la victoire, mais il faut se dire que beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte, on verra."

Rohan Dennis: "Tout fut parfait aujourd'hui, pas de stress, une victoire tactique de toute une équipe. Je suis dans un état second, car pour mon premier Tour de France, donc ma première étape, remporter la victoire, prendre le maillot jaune, c'est un rêve qui s'accompli. C'est seulement à 5' de la fin de ce CLM que j'ai compris que j'avais gagné, lorsque les "vrais" spécialistes en ont fini."

Le Top 10:

1  DENNIS Rohan 063 BMC 00:14:56  
2  MARTIN Tony 114 ETIXX-QUICK STEP 00:15:01 00:00:05
3  CANCELLARA Fabian 143 TREK 00:15:02 00:00:06
4  DUMOULIN Tom 085 GIANT-ALPECIN 00:15:04 00:00:08
5  VAN EMDEN Jos 138 LOTTO NL - JUMBO 00:15:11 00:00:15
6  CASTROVIEJO Jonathan 053 MOVISTAR 00:15:19 00:00:23
7  BRÄNDLE Matthias 182 IAM 00:15:19 00:00:23
8  MALORI Adriano 058 MOVISTAR 00:15:25 00:00:29
9  KELDERMAN Wilco 132 LOTTO NL - JUMBO 00:15:26 00:00:30
10  CUMMINGS Stephen 212 MTN-QHUBEKA 00:15:28 00:00:32
0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.