Paris-Roubaix: le combat des pavés sera haletant, Wiggins s'en frotte les mains

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,paris-roubaix,enfer du nord,uci,worldtour,pavés,bradley wiggins,niki terpstraAprès un Tour des Flandres confirmant la position de favoris incertains quant à leur statut, la 113e édition de Paris-Roubaix risque encore de montrer une tendance aux offensives sur les lourds pavés de l'Enfer du Nord. Il faudra passer à l'attaquer pour aller conquérir le succès sur le célèbre vélodrome de Roubaix. Surtout pour contrer l'homme qui aura la plus grande pancarte dans le dos ce dimanche, Alexander Kristoff.

> Les moments forts:

Il est souvent difficile de résumer Paris-Roubaix à quelques secteurs quand les 57 kilomètres de pavés prévus sur cette 113e édition risque de casser les gambettes de bon nombre de coureurs durant ce dimanche ensoleillé. Les vainqueurs des derniers pavés du Nord ont souvent attaqué à des endroits bien différents, ne privilégiant plus seulement la fameuse Trouée d'Arenberg ou le tout aussi célèbre Carrefour de l'Arbre. Le spectacle s'en porte encore mieux. Quatre secteurs risquent toutefois de faire une large sélection dans le peloton, alors que les pavés vont s'enchaîner durant près de quatre heures de course.

Tout commencera après près de deux heures de course, à Troisvilles (km 98,5). Il ne s'agit pas du secteur le plus difficile mais il restera compliqué à appréhender. En effet, il s'agira des premiers pavés de la journée et cela risque de frotter dans le peloton avant d'arriver sur ce premier chemin de campagne. Il faudra absolument être dans les cinquante premiers du groupe pour espérer jouer un premier rôle sur cette classique du Nord. Et il faudra encore être mieux placé une heure plus tard, à l'approche de la Trouée d'Arenberg (km 158)! On ne gagne pas forcément Paris-Roubaix sur cette portion mais on peut le perdre, sur une crevaison, une chute ou un mauvais placement. Après le passage difficile d'Haveluy, qui la précède, la Trouée d'Arenberg offre un terrain cabossé, qui va faire mal...

cyclisme,paris-roubaix,enfer du nord,uci,worldtour,pavés,bradley wiggins,niki terpstra

Avant les 60 derniers kilomètres, qui débutent par le secteur de Mons-en-Pévèle (km 204,5). Un sacré tronçon long, difficile avec un faux-plat montant qui risque déjà de faire craquer les plus fragiles des favoris. Avec plus de 200 bornes dans les cuisses, il faut savoir gérer son effort sur ce type de secteur défoncé. Et alors que le plus dur doit encore arriver. A savoir le Carrefour de l'Arbre (km 236,5). A moins de 20 kilomètres du but, ce secteur offre tout ce qu'il faut pour mener le futur vainqueur vers Roubaix. Le pavé est difficile, les virages ne doivent pas être négociés trop vite et la foule embrase la route pour offrir un dernier instant de grâce avant le vélodrome où sera consacré le vainqueur de cette édition 2015.

> Les favoris:

Avec ses succès consécutifs sur les Trois Jours de La Panne, le Tour des Flandres et le Grand Prix de l'Escaut, le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) aura évidemment la grande pancarte de favori ce dimanche. Certes, le sprinter du Nord n'a pas encore tâté le podium de l'épreuve française mais ses qualités sur les pavés et son puissant gabarit confirment qu'il sera l'homme à surveiller. Surtout face aux Etixx-Quick Step, qui souhaitent enfin prendre leur revanche et glaner un monument durant ce printemps. A cette occasion, le tenant du titre Niki Terpstra aura un statut de leader partagé avec le Tchèque Zdenek Stybar, perdu sur le dernier Tour des Flandres à cause d'un... dentier mal fixé. Cette fois, les deux hommes semblent bien au meilleur de leur forme et devront jouer de plus de malice pour s'imposer. Car malheureusement, c'est la tactique qui a souvent fait mal aux Etixx-Quick Step ces dernières semaines...

cyclisme,paris-roubaix,enfer du nord,uci,worldtour,pavés,bradley wiggins,niki terpstra

Dans le peloton, un autre homme sera régulièrement surveillé, pour son dernier monument de la saison: Bradley Wiggins (Sky). Le coureur britannique a annoncé, depuis l'an dernier, cet ultime défi. Après la piste, les Jeux Olympiques et le Tour de France, "Wiggo" veut remporter Paris-Roubaix, une course "plus grande que le Tour de France" à ses yeux. Il s'est préparé sur ces pavés, mais a montré ses limites lors du Tour des Flandres, sur des côtes où la puissance fait la différence. Le coureur anglais, né à Gand, affirme toutefois mieux se sentir sur les pavés du nord de la France. Cela reste à prouver ce dimanche, pour son dernier rendez-vous sous le maillot de la Sky.

Côté belge, la grande chance se nomme Greg Van Avermaet (BMC). Certes l'un des plus forts dans le final du Tour des Flandres, sa tactique offensive trop tardive lui a finalement coûté la victoire en vue d'Audenarde. Avec une équipe d'habitués des pavés à ses côtés, le Waeslandien doit enfin mieux réfléchir la finale pour assurer la victoire à Roubaix... Alors que du côté d'Astana, on compte sur le Néerlandais Lars Boom, vainqueur à Arenberg sur le dernier Tour de France et certainement l'un des coureurs les plus puissants sur ces chemins de campagne. Encore faut-il avoir de la chance sur ces routes...

Les autres favoris: Peter Sagan (Tinkoff-Saxo), John Degenkolb (Giant-Alpecin), Sylvain Chavanel (IAM Cyling), Jürgen Roelandts (Lotto-Soudal), Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), Sep Vanmarcke (Lotto-NL Jumbo), John Vansummeren (Ag2r-La Mondiale), Filippo Pozzato (Lampre-Merida),...

> La météo:

Si la pluie a rincé les courageux amateurs du Paris-Roubaix Challenge ce samedi, les nuages gris devraient disparaître dans le courant de la journée de dimanche pour laisser place à un large soleil qui va faire monter le mercure à 16 degrés dans l'après-midi. Le vent sera modéré à fort, avec des pointes à 30 km/h attendues en fin du journée. Les coureurs auront donc majoritairement le vent de dos ou 3/4 dos.

Le résumé de la 112e édition de Paris-Roubaix (2014):

Le mode d'emploi de la 113e édition de Paris-Roubaix:

Départ fictif: 10h20, devant le château de Compiègne, à Compiègne

Départ réel: 10h30, sur la N2032, à Clairoix (après 5 km)

Arrivée: vers 16h50, sur le vélodrome de Roubaix

Distance: 253,5 kilomètres

Secteurs pavés:

Secteur 27 - Km 98,5: Troisvilles à Inchy (2.200 m - ***)
Secteur 26 - Km 105: Viesly à Quiévy (1.800 m - ***)
Secteur 25 - Km 108: Quiévy à Saint-Python (3.700 m - ****)
Secteur 24 - Km 112,5: Saint-Python (1.500 m - **)
Secteur 23 - Km 120,5: Vertain à Saint-Martin-sur-Ecaillon (2.300 m - ***)
Secteur 22 - Km 130: Verchain-Maugré à Quérénaing (1.600 m - ***)
Secteur 21 - Km 133,5: Quérénaing à Maing (2.500 m - ***)
Secteur 20 - Km 136,5: Maing à Monchaux-sur-Ecaillon (1.600 m - ***)
Secteur 19 - Km 149,5: Haveluy à Wallers (2.500 m - ****)
Secteur 18 - Km 158: Trouée d'Arenberg (2.400 m - *****)
Secteur 17 - Km 164: Wallers à Hélesmes (1.600 m - ***)
Secteur 16 - Km 170,5: Hornaing à Wandignies (3.700 m - ****)
Secteur 15 - Km 178: Warlaing à Brillon (2.400 m - ***)
Secteur 14 - Km 181,5: Tilloy à Sars-et-Rosières (2.400 m - ****)
Secteur 13 - Km 188: Beuvry-la-Forêt à Orchies (1.400 m - ***)
Secteur 12 - Km 193: Orchies (1.700 m - ***)
Secteur 11 - Km 199: Auchy-lez-Orchies à Bersée (2.700 m - ****)
Secteur 10 - Km 204,5: Mons-en-Pévèle (3.000 m - *****)
Secteur 9 - Km 210,5: Mérignies à Avelin (700 m - **)
Secteur 8 - Km 214: Pont-Thibaut à Ennevelin (1.400 m - ***)
Secteur 7 - Km 220: Templeuve (500 m - **)
Secteur 6 - Km 226,5: Cysoing à Bourghelles (1.300 m - ***)
Secteur 6 bis - Km 229: Bourghelles à Wannehain (1.100 m - ***)
Secteur 5 - Km 233,5: Camphin-en-Pévèle (1.800 m - ****)
Secteur 4 - Km 236,5: Carrefour de l'Arbre (2.100 m - *****)
Secteur 3 - Km 238,5: Gruson (1.100 m - **)
Secteur 2 - Km 245,5: Willems à Hem (1.400 m - **)
Secteur 1 - Km 252: Roubaix (300 m - *)

Météo: larges éclaircies, malgré quelques nuages en matinée, températures de 10 à 16°C, vent de nord-est à nord entre 15 et 30 km/h.

Palmarès:

2014 Niki Terpstra (P-B)
2013 Fabian Cancellara (Sui)
2012 TOM BOONEN (BEL)
2011 JOHAN VANSUMMEREN (BEL)
2010 Fabian Cancellara (Sui)
2009 TOM BOONEN (BEL)
2008 TOM BOONEN (BEL)
2007 Stuart O'Grady (Aus)
2006 Fabian Cancellara (Sui)

TV:
- dès 12h55 sur La Deux (RTBF) puis dès 13h50 sur La Une avec les commentaires de Rodrigo Beenkens et Cyril Saugrain.
dès 13h30 sur Een/Sporza (VRT) puis dès 13h00 sur Canvas/Sporza puis dès 13h30 sur Een/Sporza avec les commentaires de Michel Wuyts, José De Cauwer, Renaat Schotte et Karl Vannieuwkerke.
- dès 12h45 sur Eurosport avec les commentaires de Guillaume Di Grazia et Jacky Durand.
- dès 12h55 sur France 3 avec les commentaires de Thierry Adam, Laurent Jalabert et Cédric Vasseur.
- dès 15h05 sur Rai Tre.

La liste des engagés:

> Cliquez ici pour consulter la liste des partants.

Le parcours et le profil de Paris-Roubaix:

> Cliquez sur les images pour les agrandir <

cyclisme, Paris-Roubaix, Enfer du Nord, UCI, WorldTour, pavés, Bradley Wiggins, Niki Terpstra

cyclisme, Paris-Roubaix, Enfer du Nord, UCI, WorldTour, pavés, Bradley Wiggins, Niki Terpstra

Grégory Ienco - Graphiques: ASO/Georoute - Photos: Photo News/Nico Vereecken

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.