CM Tabor: Qui pour contrer Mathieu Van Der Poel?

Catégories : Cyclo-cross

CM_Tabor2015.jpgNous vivrons l'apothéose de la saison 2014-2015 cette fin de semaine, avec les championnats du monde de Tabor, en Tchéquie, et la remise du maillot irisé, tant convoité par certains, redouté par d'autres. Année particulière, et donc vainqueur exceptionnel en perspective. Tout au long des différentes compétitions de cross, la jeunesse mit à mal la suprématie des "vieux briscards" des labourés. Mais en sera-t-il de même pour ce cyclo-cross de Tabor, sur un circuit difficile et gelé? Rien de moins sûr.

Un grand, jeune et talentueux favori

"Rien de sert de courir, il faut partir à point", écrivait Jean de la Fontaine, et c'est ce qu'applique à la lettre le jeune et talentueux Mathieu Van Der Poel, considéré comme "LE" favori numéro 1, pour ces championnats du monde des élites en Tchéquie. Dans la lignée des grands crossmen des Pays-Bas, le plus jeune des fils d'Adrie (vainqueur du Mondial en 1996, à Montreuil) ne craint pas ce statu de favori.



La victoire de "papa" Van der Poel en 1996 à Montreuil

En effet, à l'issue de sa démonstration lors de la dernière manche de la Coupe du Monde d'Hoogerheide, Mathieu reconnaissait: "Oui, si j'ai les jambes d'aujourd'hui, je serais champion du Monde." La force de la jeunesse, et son insouciance également, car ce n'est pas le tout d'être désigné vainqueur par le public, encore faut-il l'être sur le terrain. Les pièges d'une course d'un jour (crevaison, chute, jour "sans"...) doivent également être pris en considération, et face à cela la bonne volonté et le talent ne peuvent rien.

Néanmoins, dans des circonstances "normales" on doit bien reconnaître qu'il faudra être fort pour empêcher le batave de vaincre sur les terres d'un autre grand champion cycliste (cross et route) qu'est Zdenek Stybar (triple champion du monde), le grand absent de ce dimanche.

Difficile de parler de Tabor sans évoquer Zdenek Stybar

L'interview de Zdenek Stybar au sujet de Tabor (en anglais):

Source: YouTube de son équipe Etixx - QuickStep

En substance, Styby regrette amèrement son forfait pour ces Mondiaux, et s'en excuse auprès des supporteurs, mais aussi de tout son peuple. A ses yeux, l'approche de la saison sur route est trop importante pour prendre le moindre risque, et qu'une seconde place ne l'intéresse pas. S'il s'aligne à Tabor, c'est uniquement pour remporter le titre. Pour lui, avec son absence..., seul Kevin Pauwels peut devenir champion du monde, tout en soulignant les qualités des jeunes comme Van Der Poel et Van Aert. Il se pose également la question du comportement de Sven Nys, sans toutefois en faire un autre favori.

Mais qui pour contrer Van Der Poel?

Dans un championnat un seul élu, et de nombreux prétendants. Pour contrer le Néerlandais, il faudra compter sur un... néerlandais, en la personne de Lars van der Haar, qui se verrait bien remporter le trophée. Mais il ne fit pas le poids lors du national batave, devancé par les deux frères Van Der Poel, déjà. Donc, le contre devrait venir de l'extérieur, et surtout de l'armada belge, à moins qu'un "étranger" prenne la poudre d'escampette, façon Toi Toi Cup et nous constaterions que la Tchéquie est aussi une terre de cyclo-cross. Si Stybar abandonne ses intention de réaliser un quatrième succès au Mondial, pour Martin Bina le jour de gloire pourrait arriver. Cassé par la domination de Styby, il devrait prendre ses responsabilités sur son circuit national, qui sait! A moins que le jeune Adam Toupalik (19 ans), nouveau champion de Tchéquie, ne le prive d'une résurrection. Bina ne sera pas le seul non-belgo-néerlandais à vouloir s'illustrer. En effet, courant après le titre suprême depuis de très -trop- nombreuses années, le Français Francis Mourey activera la surmultipliée afin de faire oublier sa désillusion du championnat de France, le titre revenant à Clément Lhotellerie, singulièrement absent de Tabor.

Pour le reste des nations "possibles" pour un coup d'éclat, nous citerons Marco Fontana, Italie, Jeremy Powers, USA, Philipp Walsleben et Marcel Meisen, pour l'Allemagne, ou encore Julien Taramarcaz, Suisse, qui semble sans doute le plus sérieux des candidats à la déchéance des favoris néerlandais ou belges.

Près du clach dans la délégation belge...

On sait que cette année fut exceptionnelle à plus d'un titre pour les crossmen belges, et même si le retrait de Niels Albert donna un coup d'arrêt à de fameux duels avec Nys, la saison valait la peine d'être vécue de par l'arrivée des jeunes loups, dont fait partie un certain Wout Van Aert. Tenant du titre mondial, chez les espoirs, ce garçon possède des qualités certaines, et son rêve est de doubler avec un titre chez les "grands". Pourtant, dans le clan noir-jaune-rouge on ne peut pas dire que l'entente, afin de rouler en équipe, soit parfaite. Comment peut-il en être autrement? Des rivalités de marques, et des individualités fortes ne peuvent faire bon ménage. Il serait fort étonnant de voir des acteurs adversaires tout au long de la saison venir se donner le coup de pouce dans le final du championnat du Monde. Dans cette optique, on verrait Peeters rouler pour Van Aert et Vermeersch pour Pauwels, laissant Meeusen et Nys dans une grande solitude. En cyclo-cross, encore plus que sur route, il n'y a pas de course d'équipe nationale, chacun roulera pour lui-même, car un maillot irisé en vaut la peine.

Rappelons-nous le fameux Mondial de Sint-Michels-Gestel, en 2000, qui titra le Néerlandais Richard Groenendaal, devant Mario De Clercq et un certain Sven Nys. Ces deux derniers pleurant sur le podium, car le "jeune" à l'époque Sven n'avait pas voulu aider "l'ancien" Mario pour aller rechercher le futur vainqueur (et coéquipier de Nys, à la Rabobank), dans le dernier tour. Situation absurde dans la manière de courir un championnat, mais normale dans le jeu des équipes de marques.

C'est dire si la concurrence jouera son jeu, au détriment de l'esprit national pour une équipe belge déjà en passe de diversité, avec l'indépendance de Kevin Pauwels se rendant seul -en mobile-home- alors que tous les autres sélectionnés se rendant à Tabor en avion. Le prétexte du vainqueur de la Coupe du Monde étant qu'il ne voulait pas être malade dans les airs...

Le plus à même de répondre à Mathieu Van Der Poel devrait être Wout Van Aert, même s'il fonctionne au moral et n'a peut être pas encore la tête bien fixée sur les épaules. D'aucun voudrait voir Kevin Pauwels en arc en ciel, ce serait sans doute vouloir revoir le scénario du national d'Erpe-Mere, où Klaas Vantornout régla la meute tout en étant "ziek". Pauwels est un très bon rouleur dans les sous-bois, mais son attitude en cross ne permet pas d'en faire un "vrai" champion.

Tout ce qu'on peut espérer est de voir une belle lutte, et peu importe le vainqueur final, du moment qu'il montre qu'on peut voir en lui un champion hors norme.

Robert Genicot avec Greg Ienco

A voir également sur le même sujet:

Un Mondial de cyclo-cross tourné vers la jeunesse

Le programme des championnats du monde de cyclo-cross:

SAMEDI 31 JANVIER

11h00: course juniors
(en direct sur Een, en différé sur Sport + à 11h50)

14h00: course dames
(en direct sur Een, en direct sur Sport +, en différé sur La Deux dimanche à 13h50)

DIMANCHE 1ER FÉVRIER

11h00: course espoirs
(en direct sur Canvas, en direct sur Sport +)

14h00: course élites hommes
(en direct sur Een, en direct sur La Deux, en différé sur Sport + à 18h45)

La carte du tracé:

> Cliquez sur l'image pour agrandir la carte <

Mondiaux de cyclo-cross 2015 - Parcours.jpg

Le mode d'emploi:

Météo: 

Samedi: nuageux avec des températures entre -4°C et 0°C, 6% de risque de neige.
Dimanche: 50% de risque d'averses hivernales avec des températures de -3°C à 0°C.

Palmarès:

ELITES MESSIEURS
2014 - Hoogerheide (P-B): Zdenek Stybar (Tch)
2013 - Louisville (USA): Sven Nys (BEL)
2012 - Coxyde (BEL): Niels Albert (BEL)
2011 - Saint-Wendel (All): Zdenek Stybar (Tch)
2010 - Tabor (Tch): Zdenek Stybar (Tch)
2009 - Hoogerheide (P-B): Niels Albert (BEL)
2008 - Trévise (Ita): Lars Boom (P-B)
2007 - Hooglede (BEL): Erwin Vervecken (BEL)
2006 - Zeddam (P-B): Erwin Vervecken (BEL)
2005 - Saint-Wendel (All): Sven Nys (BEL)

DAMES
2014 - Hoogerheide (P-B): Marianne Vos (P-B)
2013 - Louisville (USA): Marianne Vos (P-B)
2012 - Coxyde (BEL): Marianne Vos (P-B)
2011 - Saint-Wendel (All): Marianne Vos (P-B)
2010 - Tabor (Tch): Marianne Vos (P-B)
2009 - Hoogerheide (P-B): Marianne Vos (P-B)
2008 - Trévise (Ita): Hanka Kupfernagel (All)
2007 - Hooglede (BEL): Maryline Salvetat (Fra)
2006 - Zeddam (P-B): Marianne Vos (P-B)
2005 - Saint-Wendel (All): Hanka Kupfernagel (All)

ESPOIRS
2014 - Hoogerheide (P-B): Wout Van Aert (BEL)
2013 - Louisville (USA): Mike Teunissen (P-B)
2012 - Coxyde (BEL): Lars van der Haar (P-B)
2011 - Saint-Wendel (All): Lars van der Haar (P-B)
2010 - Tabor (Tch): Arnaud Jouffroy (Fra)
2009 - Hoogerheide (P-B): Philipp Walsleben (All)
2008 - Trévise (Ita): Niels Albert (BEL)
2007 - Hooglede (BEL): Lars Boom (P-B)
2006 - Zeddam (P-B): Zdenek Stybar (Tch)
2005 - Saint-Wendel (All): Zdenek Stybar (Tch)

JUNIORS
2014 - Hoogerheide (P-B): Thijs Aerts (BEL)
2013 - Louisville (USA): Mathieu van der Poel (P-B)
2012 - Coxyde (BEL): Mathieu van der Poel (P-B)
2011 - Saint-Wendel (All): Clément Venturini (Fra)
2010 - Tabor (Tch): Tomas Paprstka (Tch)
2009 - Hoogerheide (P-B): Tijmen Eising (P-B)
2008 - Trévise (Ita): Arnaud Jouffroy (Fra)
2007 - Hooglede (BEL): Joeri Adams (BEL)
2006 - Zeddam (P-B): Boy van Poppel (P-B)
2005 - Saint-Wendel (All): Davide Malacarne (Ita)

Barème des primes:

Elites messieurs: 3667€ pour le vainqueur, 2200€ pour le deuxième, 1467€ pour le troisième.
Dames: 3667€ pour la vainqueur, 2200€ pour la deuxième, 1467€ pour la troisième.
Espoirs: 1833€ pour le vainqueur, 1100€ pour le deuxième, 733€ pour le troisième.
Juniors: 880€ pour le vainqueur, 587€ pour le deuxième, 367€ pour le troisième.

 

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.