Affaire Puerto: Manolo Saiz, le sulfureux manager d'ONCE et Liberty Seguros, revient

Catégories : Brèves

cyclisme, dopage, affaire Puerto, Manolo Saiz, Baqué-CamposLe mythique manager des équipes espagnoles ONCE et Liberty Seguros Manolo Saiz va bientôt faire retour dans les pelotons. Ecarté de toute implication dans une formation espagnol en 2006, suite à l'implication avérée de plusieurs de ses anciens coureurs dans l'affaire Puerto, l'Espagnol pourrait revenir en poste au sein d'une équipe continentale espagnole, basée sur la formation des jeunes pousses du cyclisme ibère.

Selon le quotidien espagnol As, Manolo Saiz sera le manager de cette équipe Baqué-Campos, d'abord destinée aux espoirs et bientôt candidate au statut continental (Division 3). La formation espagnole pourrait ainsi prendre part à un plus large calendrier européen et même à des épreuves UCI .1. L'Espagnol ferait ainsi son retour dans la direction sportive d'une équipe cycliste pour la première fois depuis huit ans et la disparition de Liberty Seguros, dont la licence a été récupérée par les autorités kazakhes pour la future Astana.

En 2006, Manolo Saiz avait été mis à mal par l'affaire Puerto qui a touché une dizaine de coureurs de son équipe Liberty Seguros. Plusieurs rencontres avec le Dr Eufemiano Fuentes, la tête pensante du réseau de dopage espagnol, ont également été dévoilées par la justice. Le parquet de Madrid n'a cependant pas condamné le manager, faute de loi contre le dopage dans le code civil espagnol, au moment de l'arrestation.

Nozal et Heras pris chez Liberty Seguros

La polémique enfle toutefois dans les pelotons concernant ce come-back de l'ancien manager, aujourd'hui âgé de 54 ans. L'homme est toujours jugé responsable du dopage collectif au sein de son équipe, même si ce dernier affirme que "personne n'a jamais dépassé la ligne jaune chez ONCE". Pour Liberty Seguros, cela n'a visiblement pas été le cas, vu les cas de dopage d'Isidro Nozal ou Roberto Heras, aujourd'hui retraités. Manolo Saiz reste toutefois un fervent observateur de la Petite reine, assénant ses conseils tactiques et ses remarques sur le vélo moderne, sur son compte Twitter.

Le manager est également annoncé chez Baqué-Campos avec une beau staff à ses côtés. D'anciens pros sont ainsi attendus pour gérer la direction sportive ou la technique, tels David Etxebarria, David Herrero, Roberto Laiseka, Mikel Pradera, Marino Lejarreta, Herminio Diaz ou encore Ruben Gorrospe. L'équipe a entamé son recrutement et a déjà offert un contrat à Alex Aranburu (19 ans), champion d'Espagne chez les juniors en 2013, spécialiste du cyclo-cross et pépite basque de la réserve de Caja Rural.

Gr.I. - Photo: Archive Vincent Kalut/Photo News

2 Commentaire Lien permanent Imprimer

Commentaires

  • Ecoeurant !
    Et cet individu va s'occuper de jeunes coureurs ?
    Comment croire encore au cyclisme ?
    Je suis triste pour ce sport que j'aime.
    Félicitations aux auteurs de ce blog que je suis assidûment.

  • C'est vrai que Roger legay a la tête du MPCC ça choque personne, commes tout ces disciples : Eddy seigneur, les madiots , Didier rous eux incarne l'exemplarité française absolue .

Les commentaires sont fermés.