Mondiaux Ponferrada - CLM Elites: Sir Wiggins déjoue les plans de Martin

Catégories : Route

Logo - Championnats du monde - Ponferrada 2014 - Costa et Vos OK.pngIl venait à Ponferrada pour briser la série de victoires sur l'exercice d'un certain Tony martin, vainqueur à trois reprises sur autant d'éditions passées. il voulait vraiment ce seul titre qui lui manquait, en parlant de vitesse, pour accrocher aux nombreux maillots glanés sur la piste. Il, c'est évidemment Sir Bradley Wiggins, le nouveau champion du monde du contre la montre, reléguant le tenant du titre à 26", sur la distance de 47.1 km. Pour compléter le podium, le jeune néerlandais Tom Dumoulin créait une belle surprise, en faisant chuter de la troisième marche Kiryienka, pour 7".

Longtemps, ce fut le Portugais Olivieira qui s'installa sur la chaise du maillot irisé. Il fallait attendre l'arrivée de Malori pour l'expulser. Ensuite, le même jeu de la chaise musicale prit court, permettant à Dennis d'espérer, ainsi qu'aux coureurs déjà cités. Dans le camp Français, la bonne tenue, surtout dans le premier tronçon, de Sylvain Chavanel rendait quelques espoirs de médailles, mais celui-ci craquait dans le final ne terminant que 17è, à moins qu'un ennui ou une chute vint perturber sa bonne élancée.

Si sur le podium, Bradley Wiggins ne saute pas de joie, comme à son habitude, l'Allemand Tony Martin force un léger sourire lors de la remise de sa médaille, mais on sent la déception. Par contre, pour Tom Dumoulin, rappelons qu'il n'a que 23 ans et donc tout l'avenir devant lui, cette troisième place n'est certes pas volée. Venu pour cela, sachant les deux autres imbattables, le Néerlandais doit savourer cette médaille de bronze.

Côté belge, c'est plus que la déception, puisque Kristof Vandewalle, le champion national, ne put faire mieux que 24è, à plus de trois minutes du britannique. Pieter Serry, quant à lui, se classe 31è, dans un peloton très relevé de véritables spécialistes. Un championnat du monde disputé sous le soleil, et sans pluie, permettant à Wiggins de dépasser la barre des 50 km/h, sur ce parcours comportant quand même une belle grimpette. On notera certaines déceptions, comme la prestation de Nicolas Roche (41è), Van Garderen (37è, champion du monde par équipes), ou son équipier chez BMC Sylvain Dillier (18è).

Robert Genicot

Les résultats:

Le futur champion du monde:

.

.

.

 

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.