Eneco Tour - #7: Van Keirsbulck et Wellens enfin sacrés

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,eneco tour,uci,worldtour,sittard-geleen,guillaume van keirsbulck,omega pharma-quick step,tim wellens,lotto-belisolC'était la journée des jeunes Belges sur l'Eneco Tour. Le peloton a en effet laissé de la marge à un large groupe d'attaquants dans le final de la dernière étape, vers Sittard-Geleen, ce qui a profité à Guillaume Van Keirsbulck (Omega Pharma-Quick Step), parti en solitaire dans les 30 derniers kilomètres pour une première victoire de prestige sur le circuit WorldTour. Derrière, Tim Wellens (Lotto-Belisol) se contentait de contrer les minces offensives de ses adversaires pour concrétiser son maillot blanc de leader arraché la veille.

Après une course entre favoris terriblement disputée sur les hauteurs ardennaises, les leaders du classement général ont été moins en vue sur les côtes néerlandaises, sur un parcours digne d'un mini-Amstel Gold Race. Les ascensions étaient tout aussi nombreuses que sur la classique batave mais les pourcentages se faisaient toutefois moins ardu, laissant le champ à bon nombre d'outsiders d'aller titiller le leader de l'épreuve, le jeune Tim Wellens (Lotto-Belisol), en tête pour à peine sept secondes au matin de cette septième et dernière étape. Et pourtant, ses adversaires ne se montraient pas aussi vengeurs que la veille. Les Belkin se montraient usés et Lars Boom (Belkin) ne parvenait pas à s'échapper sur de tels côtes. Tom Dumoulin (Giant-Shimano), de son côté, se contentait de suivre les offensives des BMC dans le final. Et pourtant, les accélérations de Philippe Gilbert, Greg Van Avermaet ou même Manuel Quinziato ne faisaient aucun mal à Tim Wellens, qui remettait quelques coups de pédale pour se remettre dans la roue de ses concurrents du jour.

Les OPQS voulaient leur revanche

Wellens et ses équipiers de la Lotto-Belisol se permettaient même d'accorder un bon de sortie à vingt coureurs, qui en profitaient pour s'attaquer à tour de rôle sur les pentes du Windraak ou du Schatsberg, les principales côtes de ce final néerlandais. Les Omega Pharma-Quick Step étaient toutefois en verve dans ce groupe avec trois représentants (Julien Vermote, Matteo Trentin et Guillaume Van Keirsbulck), espérant ainsi rattraper l'abandon de leur leader Zdenek Stybar avec une deuxième victoire d'étape sur cet Eneco Tour. Défi relevé pour les hommes en noir: à une trentaine de kilomètres du but, Van Keirsbulck profitait de la mésentente dans le groupe pour sortir en puissance et pousser le gros braquet jusqu'à l'arrivée. Le coureur de 23 ans ne se retournait jamais et allait s'imposer en solitaire avec une solide avance, devant son équipier Trentin, pour permettre aux OPQS de faire le doublé sur cette ultime étape.

cyclisme,eneco tour,uci,worldtour,sittard-geleen,guillaume van keirsbulck,omega pharma-quick step,tim wellens,lotto-belisol

Assurer les points WorldTour

Dans le peloton, Tim Wellens pouvait savourer, félicité par son équipier Jelle Vanendert, sa première victoire sur une course par étapes professionnelle! "Ce n'est pas un Grand Tour non plus", tempère tout de même le Limbourgeois de 23 ans, qui a conquis son premier succès pro cette semaine et permet à la Belgique d'enfin entrer dans le palmarès de l'Eneco Tour, qui fêtait sa dixième édition. "Surtout, je n'étais pas bien en début de course, j'étais quelque peu malade la semaine précédente. Mais mon équipe m'a bien soutenu et a tout donné pour moi. Sur cette dernière étape, je n'ai pas pris le vent une seule fois. Merci à eux. C'est une victoire importante pour moi et pour l'équipe: on empoche quand même 100 points pour le WorldTour"

Car l'équipe Lotto-Belisol cherchait surtout ces points WorldTour pour assurer son avenir sportif l'an prochain. Cette victoire de Wellens permet en tout cas à la formation belge de se rassurer, en se replaçant dans le Top 15, avant le Tour d'Espagne où Maxime Monfort, Bart De Clercq et Jurgen Van den Broeck seront attendus pour accumuler les places d'honneur, notamment en haute montagne. Pendant que la Belgique peut aussi se rassurer en voyant arriver ces jeunes pousses de 23 ans, déjà au top sur le circuit WorldTour. Et Van Keirsbulsck et Wellens ne sont pas les seuls à pointer le bout de leur nez...

Résultats de la 7e étape (Riemst > Sittard-Geleen, 183.4 km):

Classement général final:

Grégory Ienco - Photos: Photo News/Cor Vos

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.