Tour de Wallonie - #4: Van Asbroeck confirme la force des Topsport Vlaanderen

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,tour de wallonie,waremme,herve,tom van asbroeck,topsport vlaanderen-baloise,gianni meersman,omega pharma-quick stepQuatrième étape du Tour de Wallonie et quatrième sprint. Certes, le peloton a subi les buttes de la vallée de la Meuse avant d'affronter le final vers Waremme mais la cinquantaine de coureurs encore présents en tête résistaient encore aux attaquants dans la longue ligne droite menant à la cité hesbignonne. Et encore une fois, Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step), le leader, échouait à la deuxième place, derrière un Tom Van Asbroeck (Topsport Vlaanderen-Baloise), surprenant de justesse dans son envolée finale.

La journée était bien loin d'être aisée. La pluie en début de journée et l'enchaînement de monts aux abords de Huy faisaient craindre au peloton une première étape compliquée sur ce Tour de Wallonie. Des groupes éparpillés allaient-ils franchir la ligne à Waremme après des offensives des favoris sur la dernière ascension de la journée, le Mur d'Amay, pointé à 17 kilomètres de l'arrivée? Malheureusement pour les spécialistes de l'offensive, Omega Pharma-Quick Step s'occupait de ramener tout ce petit monde dans le peloton pour conclure en groupe cette quatrième étape. Les essais de Lotto-Belisol, via Tim Wellens ou Pim Lightart, étaient tout aussi manqués que ceux de Thomas Degand (Wanty-Groupe Gobert), Pierrick Fedrigo (FDJ.fr), Pavel Kochetkov (Katusha), Gijs Van Hoecke (Topsport Vlaanderen-Baloise) ou encore Florent Delfosse (Color Code-Biowanze).

Un jeune sprinter aux dents longues

Un nouveau sprint s'annonçait en effet à Waremme, face à un ciel menaçant qui ne s'abattait toutefois sur les coureurs qu'à leur entrée dans leur bus pour une douche bien méritée. Et face à un peloton vidé de plus de la moitié de ses éléments, l'avènement du leader Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step) s'annonçait comme une évidence. Le coureur belge était pourtant débordé, dans sa roue, par le jeune Tom Van Asbroeck (Topsport Vlaanderen-Baloise), 24 ans et deuxième de l'Europe Tour. Déjà vainqueur de Cholet-Pays de Loire, également dans un sprint en comité réduit, le Brabançon n'en revenait pas lui-même de son sprint victorieux.

cyclisme,tour de wallonie,waremme,herve,tom van asbroeck,topsport vlaanderen-baloise,gianni meersman,omega pharma-quick step

Van Asbroeck: "C'est un miracle!"

"Gianni Meersman était si fort, c’est un miracle que j’aie gagné le sprint", lançait-il avant de fêter son succès sur le podium de Waremme. "Je savais que j’avais encore de la force dans la roue de Meersman et c’est la première fois que je termine un sprint devant lui." Mais surtout, Van Asbroeck s'est surpris en accrochant le bon wagon dans le final. "Dans les deux dernières côtes, je n’étais pas si bien, j’ai chaque fois ramé pour revenir sur la tête du peloton. Il fallait tout faire pour rester dans le peloton, je savais que cela allait arriver en petit comité. Mais je ne croyais pas forcément à la victoire quand j’étais dans ces ascensions..." La victoire lui a finalement souri, lui qui est annoncé chez Cannondale l'an prochain. "Mais cette équipe n'est pas la seule, j'ai aussi d'autres offres". On en saura plus lors du mercato, dès le 1er août prochain...

cyclisme,tour de wallonie,waremme,herve,tom van asbroeck,topsport vlaanderen-baloise,gianni meersman,omega pharma-quick step

Meersman: "Il faudra être encore meilleur pour lâcher le peloton"

Derrière, Gianni Meersman faisait quelque peu la moue. Le jaune lui sied toujours autant, avec un avantage grimpé à 20 secondes sur Juan José Lobato (Movistar) et 23 sur Silvan Dillier (BMC) et Van Asbroeck. Mais le leader d'Omega Pharma-Quick Step accumule une quatrième deuxième place. "Est-ce que j’échangerais mes quatre deuxièmes places pour une victoire ? Oui, peut-être bien mais j’ai quand même de bonnes jambes et mon objectif reste aussi le classement général", relatait tout de même le leader belge, optimiste quant à la dernière étape, ce mercredi, tracé sur le final de Liège-Bastogne-Liège. "Mon équipe est aussi super forte, ils ont réalisé un super travail, je suis fier d’eux, notamment Andrew Fenn, qui a roulé quasiment toute la journée. Pour demain, je ne m’en fais pas, je sais que j’ai de supers équipiers à mes côtés. Le plus dangereux ? Je n’en vois pas en particulier. Beaucoup sont forts, on l’a vu dans le Mur d’Amay. Mais il faut quand même être encore meilleur pour réussir à lâcher le peloton…" Voici les rivaux de Meersman prévenus!

Résultats de la 4e étape (Herve > Waremme, 180.1 km):

Grégory Ienco, à Waremme - Photos: Belga/Kristof Van Accom

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.