Tour de Wallonie - #2: Nizzolo retrouve enfin la victoire à Perwez

Catégories : Route

cyclisme, Tour de Wallonie, Giacomo Nizzolo, Trek Factory Racing, Perwez, Gianni Meersman, Matti BreschelSpécialiste de la place de dauphin depuis le début de la saison, l'Italien Giacomo Nizzolo (Trek Factory Racing) a enfin pu lever les bras en tant que vainqueur, ce dimanche, dans le centre de Perwez. Sur la deuxième étape du Tour de Wallonie, parfaitement adaptée à un sprint massif, le coureur transalpin a devancé Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step), une nouvelle fois aux avant-postes pour récupérer des secondes de bonification pour le classement général, qu'il mène désormais.

Giacomo Nizzolo n'avait plus trouvé le succès depuis janvier dernier. L'Italien, à peine âgé de 25 ans, pensait sa saison parfaitement entamée en remportant le deuxième sprint massif du Tour de San Luis, en Argentine. Mais depuis son retour d'Amérique du Sud, le coureur milanais n'a jamais retrouvé cette douce sensation de bonheur. L'ancien pistard a accumulé les deuxièmes places, avec notamment quatre fois la position de dauphin sur le Tour d'Italie, son épreuve nationale. Cette désillusion n'a cependant pas affecté sa détermination. "Je sais que j'ai encore une grande marge de progression pour les prochaines années et ce Giro m'a permis de passer un cap", expliquait Nizzolo voici deux semaines en apprenant sa prolongation de contrat jusqu'en 2016 chez Trek Factory Racing. "Et je sais que cela sera possible ces prochaines années si j'ai également des coureurs à mes côtés".

Meersman et Breschel, duel déjà lancé

Et sur ce Tour de Wallonie, qu'il a déjà remporté en 2012, Nizzolo se savait protégé et capable d'aller au moins jouer parmi les meilleurs sprinters de l'épreuve. Bloqué dans le final à Tournai, l'Italien a cette fois été parfaitement placé dans la dernière ligne droite à Perwez. En duel avec Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step), Nizzolo est allé chercher sa première victoire depuis sept mois. Et malgré sa deuxième place, Meersman pouvait tout de même se réjouir: l'homme fort d'OPQS se retrouve déjà leader du Tour de Wallonie grâce aux secondes de bonification récoltées à l'arrivée de cette étape mais aussi lors du précédent sprint intermédiaire, où le coureur belge a dû batailler avec Matti Breschel (Tinkoff-Saxo), confirmant un duel au sommet entre les deux puncheurs durant les trois dernières étapes dans la province du Luxembourg et dans les Ardennaises.

Résultats de la 2e étape (Péronnes-lez-Antoing > Perwez, 193.1 km):

Gr.I. - Photo: Photo News/RB/Cor Vos

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.